Culture

« Les couleurs sont des symboles du bonheur et du renouveau. Holi est également connue sous le nom de Vasantotsav ou la Fête du printemps ». Abhay Kumar, ambassadeur de l'Inde à Madagascar, s'est exprimé ainsi le 19 mars dernier. Ceci à l'occasion de la célébration du « Holi Festival » à la résidence de l'Ambassadeur, sise à Ivandry. « Holi, le festival des couleurs, est célébré dans différentes parties de l'Inde avec faste et enthousiasme », a renchéri le diplomate.
De la poésie partout. Dans une époque dominée par les nouvelles technologies, de nombreux poètes partout dans la Grande île se veulent toujours de perdurer et de rappeler l'importance de la poésie. A cet effet, bon nombre de poètes et écrivains issus de l’Havatsa-UPEM (Union des poètes et des écrivains de Madagascar) et du cercle littéraire « Faribolana Sandratra » ont organisé un grand événement consacré à la poésie. En organisant cet évènement baptisé « Tabataba an-tononkalo an-tokotany 2022 », ils étaient plusieurs à se donner rendez-vous hier devant les locaux du centre Tahala Rarihasina pour célébrer la Journée mondiale…
Une étoile s’est éteinte. « Mes amis, c’est dans une immense tristesse que je vous annonce la nouvelle. Mon père Kelly Rajerison, célèbre artiste et musicien malagasy, est décédé ce samedi 19 mars, après des mois de lutte pour combattre la maladie d’Alzheimer », a écrit son fils Cédric Rajerison sur son compte. Une véritable secousse a ainsi traversé le monde artistique de la Grande île. Il a rendu l’âme à l’âge de 69 ans. Ceux qui l'ont connu parlent de lui comme un musicien passionné, un très bon guitariste et un excellent chanteur.
Pas de temps pour se reposer. Après avoir disputé la Coupe d’Afrique de slam poésie qui s’est déroulée à Addis-Abeba (Ethiopie) du 16 au 19 février dernier, la slameuse Louis’Z Fasa, de son vrai nom Fasa Louise Aurélie s’échauffe déjà en vue d’un autre grand concours. En effet, la slameuse malagasy se prépare déjà à la deuxième Coupe du monde de slam poésie. Cette nouvelle compétition se tiendra à Bruxelles (Belgique) en septembre prochain. A noter que notre challenger a brillé lors de la Coupe d’Afrique de Slam poésie 2021 qui s’est tenue en Ethiopie. A l’issue d’une longue et…

Agenda du week-end

Publié le jeudi, 17 mars 2022
Vendredi 18 marsRija, Luk et MaheryLes trois mousquetaires refont l’expérience. Et oui, l’harmonie entre ces trois chanteurs semble bien réussir. C’est ainsi que l’on ne change pas une formule qui gagne. Voilà pourquoi Luk, Mahery et Rija Ramanantoanina renouent à nouveau le chemin du cabaret. Pour ce vendredi qui s’annonce très joli, c’est dans la salle du vieux carré à Behoririka que le trio retrouvera les noctambules. De la bonne musique aux rythmes des variétés malagasy et des prouesses vocales est à prévoir. Le rendez-vous est donné à partir de 20h 30 au Piment Café.NaelNael, l’interprète de « Veloma »,…
Fin de calvaire. Depuis les années 90, les salles de cinéma dans la Grande île notamment celles de la Capitale ont fermé leurs portes ou encore la plupart transformées en lieux de culte et de prières. Actuellement, seuls subsistent quelques écrans privés et les salles d'organismes culturels comme les instituts. Grâce aux efforts déployés par le ministère de la Communication et de la Culture, conduit par Lalatiana Andriatongarivo, les producteurs auront à leur disposition des salles pour diffuser leurs œuvres.
Il est temps de redonner du nouveau souffle au cinéma malagasy. Effectivement, depuis plusieurs décennies, bon nombre de failles ont été constatées dans la réalisation et la production de films locaux. Un manque de compétences que le ministère de tutelle compte combler à travers un renforcement des capacités et une mise en place d’un dispositif d’accompagnement pour les professionnels du cinéma.

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff