Culture

Les locaux de l’Institut français de Madagascar (IFM) à Analakely abritent depuis hier l’exposition des œuvres de Richianny Ratovo, artiste et lauréate du prix « Paritana 2021 ». A travers cette exposition baptisée « Tomboka hasambarana » qui se traduit « Ici commence le bonheur », l’artiste régale les pupilles des visiteurs à travers des arts visuels et des poésies au cœur d’une réflexion sur les émotions. Sur ce, elle puise pleinement dans son histoire personnelle et enrichit son besoin cathartique de créer par une recherche technique autour de la pyrogravure, mêlée à la peinture sur toile, cuir et liège.…
Auparavant, son nom était méconnu du grand public. Mais il y a trois semaines de cela, Fayonne Armada, de son vrai nom Jonathan Ramahavonjy, est devenu populaire chez les jeunes internautes, téléspectateurs et téléspectatrices. Et il aura fallu une chanson pour que le chanteur soit devenu la star du moment. En peu de temps, Fayonne Armada a capté vers lui tous les regards du public. Le déclic est venu de sa chanson intitulée « Mamangia Président ».
Les paillettes, les belles courbes, des visages d’ange et des sourires aux lèvres accompagnées par la beauté intellectuelle, belles histoires, plaisir des yeux, et raffinement… C’est ça, l’élection Miss Madagascar. Des belles créatures ayant participé à des concours internationaux mais qui, jusqu’à aujourd’hui, n’ont ramené aucune couronne, affirment les sceptiques. Par contre, d’autres restent fiers du parcours de nos prétendantes qui évoluent à travers les ans. En fait, les gens peuvent dire ce qu’ils en pensent, mais l’élection de la plus belle fille de Madagascar est toujours un show glamour qui n’a rien perdu de son lustre. Cette année, l’événement…
Les artistes sortent de leur silence. Après deux années d’absence due à la crise sanitaire, le spectacle de « Hira gasy » ou chansons traditionnelles malagasy réapparait. Le ministère de la Communication et de la Culture, conduit par Lalatiana Andriatongarivo, a choisi le Fokontany d’Ambohijafy, District d’Arivonimamo pour marquer ce retour en fanfare. La cérémonie d’ouverture a également été assistée par les membres de la « Federasion’ny Mpanao Hira Gasy eto Madagasikara » ainsi que Zoky Andry, député élu à Arivonimamo.
Du sang neuf sur les traces de vie d’Akamasoa. Une bande dessinée retraçant les quotidiens sur les vécus du Village d’Akamasoa vient de sortir dans les librairies de la Grande Ile. Le père Pedro ainsi que les auteurs et illustrateurs de la BD, Franco Clerc et Rafally, ont officialisé la sortie de cette nouveauté, samedi dernier dans les locaux de l’Institut Français de Madagascar (IFM). Baptisé « Akamasoa », l’ouvrage est l’une des dernières parutions de l’éditeur Des Bulles dans l’Océan. Dans un bouquin de 64 livres, les illustrateurs relatent la vie de cette missionnaire qui a à cœur d’aider…
Libre-circulation. Les producteurs et organisateurs événementiels ainsi que les artistes peuvent maintenant remettre le son. Effectivement, après plusieurs mois durant lesquels chaque concert ne pouvait pas accueillir plus de 100 spectateurs en raison des restrictions sanitaires liées à la Covid-19, plusieurs discothèques ont été contraintes de fermer leurs portes. Des grandes salles et lieux de spectacle sont même devenus presque hantés. Cette époque est désormais révolue. Le Gouvernement a levé ce mercredi les mesures sanitaires qui avaient muselé le monde de la musique et les manifestations culturelles. Une bonne nouvelle qui réjouit les acteurs culturels. Néanmoins, ces derniers restent quand…
Une grande œuvre vient secouer le monde de la littérature malagasy. Le livre intitulé ''Tombokavatsan'ny Haisoratra'' écrit par une centaine d'écrivains malagasy issus de l’association Havatsa-Upem vient de sortir officiellement hier. Selon le président de cette association, Hajaina Andrianasolo, la préparation de cette grande œuvre littéraire rassemblant les écrits d’une centaine d’auteurs a duré plus de cinq années. Il se compose de cinq cent soixante-dix (570) pages, et comporte sept (7) titres répartis en genres littéraires tels que la poésie, l’art oratoire, de l'analyse, des romans d’histoire, des œuvres théâtrales mais surtout des écritures comprenant les écrits des écrivains encore…

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff