Dossier

Dans la soirée du 13 mars dernier, après un petit ride du côté d'Imerintsiatosika, Ratsimbazafy Hambinintsoa Kevin, connu sous le nom de Kev ou Kevin, un jeune homme de 27 ans et père d'une petite fille de 6 ans et d'un garçon de 3 ans, a succombé suite à ses blessures après être victime d'un grave accident de moto à Mahamasina. A travers cet article, sa femme Ny Anjara Rafalimanana nous livre un témoignage assez bouleversant sur ce qui s'est vraiment passé et comment est devenue leur vie de famille actuellement.
Constitués majoritairement de violences économiques. Les chiffres sont alarmants en matière de violences basées sur le genre (VBG) à Antananarivo. Le rapport émanant des intervenantes sociales dépêchées par le ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (MPPSPF) auprès des sites d'hébergement à Antananarivo, suite aux inondations laissées par le passage du cyclone « Ana », à la fin janvier dernier, confirme ce fait. La hausse des cas durant la crise cyclonique ne concerne pas uniquement la Capitale, mais aussi les autres localités affectées, dont Mananjary. Des victimes en parlent…
A travers des programmes de transfert monétaire et des filets sociaux productifs, connus respectivement sous le nom de « Haraton'aina » et « Asa avotra mirindra », des milliers de familles bénéficiaires ont pu améliorer leurs conditions de vie. Financé par la Banque mondiale et mis en œuvre par le Fonds d’intervention pour le développement (FID), sous la coordination du ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (MPPSPF), ce système de protection sociale a touché près de 77% des femmes issues des ménages les plus vulnérables à Madagascar. Particulièrement à Manakara, 8.200…
Après celles entreprises à Manakara, la délégation conduite par Mialy Rajoelina, Première dame et non moins Présidente de l’association Fitia ont participé hier aux multiples activités menées à Antsirabe, lieu de célébration nationale du 8 mars pour cette année. L’épouse du Premier ministre, Léa Ntsay, les femmes membres du Gouvernement ainsi que les épouses des ministres étaient également au rendez-vous. Ceci sans oublier les ambassadeurs ou encore les partenaires techniques et financiers. Un reboisement pour lancer la célébration de la Journée internationale de la femme. 2 500 jeunes plants composés d’une trentaine d’espèces autochtones ont été mis en terre dans…

2021 - Les moments forts de l'année

Publié le jeudi, 30 décembre 2021
L'année 2021 a été marquée par des évènements historiques pour Madagascar. Retour sur certains de ces moments forts.
La société malagasy reste choquée ou bouleversée de voir des photos de personnes ou de jeunes filles nues. Certaines le font par passion et pas forcément de la prostitution ou de l'immoralité.

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff