Dossier

Parmi les plus affectés par les mesures de confinement figurent les enseignants mais malheureusement, ils n’ont jamais été priorisés. Nombreuses sont leurs revendications mais ils n’ont pas obtenu de réponse jusqu’à hier. Reconnaissante envers les enseignants et consciente de l’intensité de leur travail, la Première dame Mialy Rajoelina et son équipe de l’association Fitia, assistées par Iarintsambatra Rijasoa Andriamanana, ministre de l’Education nationale et de l’Enseignement technique et professionnel (Menetp), se sont déplacées dans la journée d’hier auprès de quatre établissements scolaires publics, à savoir le Collège d’enseignement général (CEG) de Nanisana, le Lycée technique professionnel (LTP) d’Alarobia, l’Ecole primaire…
La lutte contre le Covid-19 se poursuit pour l’association Fitia. Interrompant ses actions sociales lors du confinement ayant duré quatre semaines, ladite association présidée par la Première dame Mialy Rajoelina reprend actuellement l’opération de nettoyage au niveau des transports en commun opérant à Antananarivo. Depuis mardi dernier et d’une durée de 15 jours, l’équipe de l’association Fitia, en collaboration avec le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie (MTTM) ainsi que les coopératives respectives et l’Etablissement vert, procède à la désinfection des véhicules et la distribution de gel hydroalcoolique ainsi que des masques pour les transporteurs et ses…
Madagascar renferme des plantes médicinales endémiques. Notre flore présente un intérêt médical tout particulier en raison de sa diversité, de son ancienneté et de sa très grande richesse. La majorité de la population malagasy, en particulier dans les zones enclavées, a recours à la médecine traditionnelle. Selon l'OMS, cela représente 70% de la population. En cette période de crise sanitaire mondiale liée au Covid-19, cette pratique médicale à base de plante est très développée. Outre le Ravintsara de plus en plus connu actuellement au niveau mondial, d'autres plantes médicinales font la fierté de la Grande île. Dans cet article, retrouvez…
Cette année, les Malagasy ont passé le week-end pascal tout en restant confinés. Les mesures sanitaires les obligent jusqu’au 19 avril prochain à rester à la maison, sauf en cas d’exception requérant entre autres une autorisation spéciale. Etant donné que les rassemblements restent interdits, les lieux incontournables pour faire des pique-niques à Antananarivo et ses périphéries dont le Bout de piste d’Ivato et le By-pass, ont été presque déserts. Le soleil était au rendez-vous du côté d’Anjomakely Ivato. Vers midi, des dizaines de gens dont quelques-uns munis d’un panier de pique-nique bien rempli mais couvert de tissus, ont été remarqués …
Dans le cadre du plan d’urgence sociale « Tsinjo », des milliers de marchands de rue et une centaine de crieurs bénéficient actuellement de l’aide offerte par le Président de la République Andry Rajoelina et son épouse. Sous la coordination de la Direction des affaires sociales et politiques (DASP) auprès de la Présidence de la République, l’Association Fitia avec le ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme (MPPSPF), la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) ainsi que d’autres associations bénévoles se sont mobilisés au Gymnase d’Ankorondrano pour remmettre des dons aux bénéficiaires issus du…
Ces deux derniers jours ont été marqués par des actions sociales réalisées par l’association Fitia. La Première dame Mialy Rajoelina a mobilisé son équipe pour être au chevet des personnes vulnérables. Faisant suite à la promesse présidentielle de soutenir les personnes âgées, en collaboration avec la Direction des actions sociales auprès de la Présidence de la République, ladite association s’est ralliée avec le ministère de la Population ainsi que la Commune urbaine d’Antananarivo pour distribuer des aides à près de 10 000 personnes âgées. Outre les 25 kilos de riz, d’autres produits de première nécessité, à savoir de l’huile alimentaire,…
La Première dame et non moins présidente de l'Association Fitia a renouvelé hier, en marge d’une remise de certificat à son encontre, son engagement dans la revitalisation de la vaccination de routine. A cette occasion, elle a annoncé sa volonté d’immuniser 90 % des enfants malagasy contre les épidémies. « Je m’engage à rassembler tous les efforts nécessaires en collaboration avec l’Organisation mondiale de la santé(OMS) et le ministère de la Santé publique (MSP) pour atteindre l’objectif de 90 % de couverture vaccinale, en focalisant les actions sur la revitalisation de la vaccination de routine. Je prêterai ma voix pour…

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

La Une

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff