Economie

L’heureux élu parmi les 200 entrepreneurs. Livaniaina Razanjafy a remporté, cette année, le concours de projet durant le Forum international jeunesse et emplois verts grâce à son projet « Ikiray Miel de Madagascar ». Le Forum s’est déroulé pendant trois jours à savoir du mardi au vendredi derniers au Centre de conférence international Ivato (CCI). Les noms des lauréats du concours ont été dévoilés au vu et au su de tous, durant la cérémonie de clôture le jour vendredi. « Parmi plus de 120 candidatures, 30 présélectionnés ont pu défendre leurs projets d’entreprise devant un jury d’experts. Les 10 meilleurs…
Supprimer ou réduire l’utilisation des billets. Lors du dernier Conseil des ministres, le Président de la République, Andry Nirina Rajoelina a insisté sur l’inclusion financière de toute la population malagasy. Pour lui, l’accès aux divers services financiers présents sur le territoire malagasy, surtout en zones rurales, permettra un bien meilleur développement de notre économie. C’est dans cet esprit que le ministère de l’Energie, de l’Eau et des Hydrocarbures (MEEH) et la Paositra Malagasy, à travers le ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement numérique, ont signé un accord de partenariat, hier à Ampandrianomby en vue de faciliter l’accès des…
Par méconnaissance ! Les souscripteurs aux prêts et aux crédits auprès des institutions financières que ce soient les banques ou les IMF (Institutions de microfinances) sont actuellement obligés de vendre leurs biens pour pouvoir rembourser leurs emprunts. Ils hypothèquent notamment leurs biens immobiliers comme une maison, un terrain mais aussi des rizières, pour garantir leurs emprunts en cas de non-remboursement. « Les chiffres ne sont pas clairement définis. En tout cas, chaque semaine, au minimum, nous devons mettre en vente une propriété aux enchères pour ensuite pouvoir rembourser des emprunts. Il faut noter que la principale cause est le manque…
Effective dans deux Tribunaux depuis juin 2018. La liberté surveillée (LS) fait partie des mesures et peines alternatives initiées par le ministère de la Justice, en collaboration avec divers partenaires. C’est un projet pilote lancé en 2014, mais la Loi 2016-018 confirme son officialisation depuis août 2016. Cette obligation judiciaire s’applique aux mineurs détenus, déjà condamnés ou encore prévenus. Selon les statistiques émanant de l’association ‘‘Grandir Dignement’’, plus de 300 enfants en conflit avec la loi en ont bénéficié entre 2014 et 2019, dont la majorité se trouve à Antananarivo. Actuellement, 76 jeunes détenus âgés entre 13 et 18 ans…
Encore au stade de production artisanale. Au début, la production d’huiles essentielles de géranium n’était qu’une simple activité supplémentaire pour les riziculteurs Du district de Fandriana, au centre-est du pays. Mais à partir de 2015, avec la collaboration de l’entreprise Aromania et de WWF Madagascar, cette filière est devenue une activité génératrice de revenus dans cette Région, notamment pour les agriculteurs regroupés actuellement dans une coopérative appelée « Maintsomanitra d’Iavomanitra », avec une capacité de production limitée. « Avant, je n’avais pas de travail. Je ne faisais que cultiver du riz pour nourrir ma femme et mes six enfants. La…
Place à la jeunesse malagasy. L’Institut National des Sciences Comptables et de l’Administration des Entreprises (INSCAE) promeut l’entrepreneuriat des jeunes. C’est dans ce cadre que l’association INSCAE Junior entreprise (IJE) organise la quatrième édition du grand concours de projet « INSCAE Innovation Idea ». Malgré la révélation que les Malagasy possèdent un esprit d’entrepreneur, ils manquent d’accompagnement pour se mettre en action. Ainsi, l’association IJE tente de remédier à ce point faible. C’est pourquoi l’organisateur dispense à tous les participants une incubation de trois mois. « Nous organisons chaque année cet événement. Il faut tout de même noter qu’il ne…
OTIV Tana tient à rassurer ses clients. Les problèmes rencontrés par l’institution de microfinances, OTIV Boeny, commencent à avoir des répercussions sur les activités des autres OTIV (« Ombana Tahiry Ifampisamborana Vola » ou épargne mutuelle), plus particulièrement pour l’OTIV Tana présent dans les Régions de Boeny et de Betsiboka depuis 2015. « Les gens ont tendance à confondre l’OTIV Boeny avec l’OTIV Tana Boeny. En effet, nous avons à peu près le même nom, le même logo mais il n’y a aucun rapport. Au début, dans le cadre de la mise en place des institutions de microfinances, le Gouvernement…

Fil infos

  • Paiement des bourses - Solution en cours malgré tout
  • Traitement de Covid-19 - Le couple Rajoelina met du baume au cœur des malades
  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Et… la vie continue !
    La pandémie de Covid-19, variant sud-africain, assomme le pays. Le dernier bilan affiche la gravité et la dangerosité du virus. On parle, sans ambages, de record de nouveaux cas. La barre de cinq-cent-cinquante (nouveaux cas) est dépassée en une journée (du 8 au 9 avril) ! Et celle du décès atteint même au-delà de dix. La page « nécro » des quotidiens de la Capitale est prise d’assaut. Analamanga détient toujours le triste palmarès avec quatre-cent-trente-neuf (nouveaux cas). Et on n’est pas encore au bout de nos peines. Personne n’est en mesure d’anticiper à quand le bout du tunnel ! Catastrophique ! Apocalyptique ! Mais, attention ! La vie continue ! Et les problèmes classiques sinon « traditionnels » continuent aussi de sévir, redoublent même d’intensité. Que les tenants du pouvoir ne se trompent pas. Au front, ils ont en face non pas un seul « ennemi » (le variant…

A bout portant

AutoDiff