Economie

Moderniser les techniques. Le mois de juillet dernier, le Fonds de développement agricole du ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche a signé une convention de subvention avec la délégation de l’Union européenne à Madagascar.
Un besoin de financement estimé à 580 millions de dollars. La crise sanitaire a réellement engendré un ralentissement de l’économie de Madagascar. Elle se traduit par la baisse du taux de croissance économique et des recettes fiscales. Et pourtant, la mise en œuvre du Plan multisectoriel d’urgence nécessite encore plus de 800 millions de dollars. Une raison pour laquelle l’Etat malagasy recherche des financements auprès des partenaires techniques et financiers pour riposter à la pandémie de Covid-19. Le Fonds monétaire international (FMI) tend alors la perche au Gouvernement en approuvant un financement additionnel de 171,9 millions de dollars, au titre…
Les pressions anthropiques prennent de l’ampleur. Avec la crise sanitaire actuelle, les crimes environnementaux ont particulièrement augmenté au cours des derniers mois. La menace pesant sur les ressources naturelles, surtout les forêts, s’amplifient qu’aujourd’hui, même les sites touristiques du pays se retrouvent également menacés. Pour la Région de Boeny par exemple, les feux de brousse et de forêts se sont accentués dans le District de Mahajanga II, à cause de la production de charbon. Plusieurs hectares sont déjà partis en cendres.
 Mise à jour. Le ministère de l’Economie et des Finances (MEF) a publié, hier, le deuxième rapport du financement de la lutte contre le coronavirus. Une aide extérieure allant jusqu’à 671 millions de dollars est enregistrée jusqu’à ce jour si elle était à 598 millions de dollars au début du mois de juin. Il semble que la différence s’avère faible, soit 73 millions de dollars seulement. Mais à vrai dire, l’institution a apporté quelques aménagements dans le nouveau document.
Une chute de 98 % du nombre de touristes internationaux. L’Organisation mondiale du tourisme (OMT) a publié hier le baromètre relatif aux pertes liées au coronavirus dans le secteur. L’institution a comparé les chiffres entre janvier et mai par rapport à ceux de l’année dernière. Elle a ainsi constaté une baisse des recettes s’élevant à 320 millions de dollars, soit le triple des pertes au niveau des recettes du tourisme international enregistrées pendant la crise économique mondiale de 2009.
 I - ANALYSE DES ASSERTIONS AVANCES PAR LES PRO 150 USD Par rapport aux récentes décisions du gouvernement de fixer un prix minimum de la vanille à l’export à 250 USD le kilo FOB, certains exportateurs, habitués à profiter de l’absence totale de l’ETAT dans la gestion de la filière durant les trois dernieres décennies prétendent protéger les paysans producteurs en défendant les positions suivantes :  Fixer un prix à 150 USD le kilo FOB  Ou libéraliser totalement le prix de la vanille en écartant totalement l’ETAT dans son rôle de catalyseur sinon de régulateur ou protecteurdes intérêts…
La 113ème espèce de lémurien de la Grande île. Après une dizaine d'années de dur labeur mais aussi de recherches, un groupe de scientifiques a découvert une nouvelle espèce de lémurien, le Microcebus Johani, qui se ne trouve aujourd'hui qu'à Madagascar. Fruit de la collaboration de plus de 27 scientifiques nationaux et internationaux, elle fait ainsi partie de la famille des Microcèbes, d'où le « Microcebus ». « Et en l'honneur de l'abnégation du Professeur Jonah Ratsimbazafy pour son courage et sa dévotion quant à la protection des lémuriens, à l'unanimité, les chercheurs ont décidé de faire porter son nom…

Fil infos

  • Vols de rapatriement - «Les autorisations se négocient entre les Etats », dixit l’aviation civile de Madagascar
  • Factures JIRAMA mars-août - Le paiement reporté en 2021
  • Assassinat de Danil Radjan - Qui est le quatrième meurtrier ?
  • Pour les pays touchés par la pandémie de Covid-19 - Andry Rajoelina propose l’effacement de la dette
  • Code de la communication médiatisée - La boucle est bouclée
  • Flambée des cas de Covid-19 en Europe - Crainte sur la réouverture du ciel malagasy !
  • Maire d’Antananarivo - Le grand « moral » de Naina Andriantsitohaina
  • Sénatoriales - De quoi a peur le Groupe du Panorama ?
  • Affaire Raoul Arizaka Rabekoto - L'INSCAE réagit et précise
  • Tovonanahary Rabetsitonta sur la pandémie - « Les mesures préconisées par l'Etat malagasy ont été efficaces »

Editorial

  • Tache d’huile !
    Une brèche suffit pour que le fût d’huile déverse au compte-gouttes ou à gogo son contenu. L’huile, à la différence des autres liquides, a une propriété unique de se répandre tout naturellement couvrant le périmètre autour duquel elle est déversée. La tache envahit le pourtour. Le Chef de l’Etat accède à la demande de la population du Sud-est de considérer la scission de la Région de Vatovavy - Fitovinany en deux. Le débat autour de la question vient d’avoir lieu. Des notables de la Région, des chefs coutumiers, des élus et d’autres sensibilités se sont réunis autour d’une table sous la direction du Président pour en débattre. Hormis l’épineuse question de la répartition des six Districts à chacune des deux nouvelles Régions qui, en fait, crée des vagues, la démarche fait école.

A bout portant

AutoDiff