Economie

En marche. Le projet d'amélioration du transport urbain à travers les lignes téléphériques vient de recevoir, hier, son permis environnemental octroyé par l'Office national de l'environnement (ONE) après les études d'impact effectuées par ce dernier. En effet, selon le décret MECIE (Mise en compatibilité des investissements avec l'environnement), l'octroi de ce permis n'a pu être possible sans avoir franchi toutes les étapes exigées selon les normes de l'ONE.
Temporaire. Le plafonnement des prix annoncés en Conseil des ministres avant-hier sera effectif à partir de lundi prochain, selon les déclarations du ministère de l’Industrie, du Commerce et de la Consommation. Ce répit sera pourtant de courte durée car le ministre en charge du Commerce et les importateurs, d’un commun accord, ont fixé un délai de trois mois pour limiter les hausses fulgurantes des prix des produits de première nécessité. Une fois passé le trimestre d’application de cette mesure, une nouvelle consultation se tiendra entre les autorités et les importateurs pour la révision ou non des prix des PPN.
Statu quo. Malgré l’annonce de la reprise qui devait accompagner la réouverture totale des frontières aériennes, la situation reste la même pour les compagnies. En particulier pour Air Austral qui vient de procéder à l’annulation de ses vols Réunion-Toamasina que la compagnie a tout de même programmé sans pour autant avoir eu confirmation du retour positif de ses demandes d’autorisation auprès des autorités responsables. « Alors que la compagnie Air Austral reste toujours dans l’attente de l’approbation formelle de son programme de vols pour la saison IATA qui s’est ouverte le 27 mars dernier, la compagnie est contrainte de retirer…
La fête de Pâques se rapprochant à grands pas, les grands magasins de la Grande île ne sont pas en reste dans les préparatifs. Dans ce contexte, la société « Baolai » avec ses magasins sis à Analakely, Soarano et Bazar - be Toamasina, propose au public une large gamme d'appareils électroménagers neufs, de premier choix, dédiés pour tous les budgets et pour tous les goûts. Cette enseigne de renom est le distributeur officiel de la marque « Hisense » à Madagascar depuis 12 ans déjà. « En ce moment, nous effectuons une promotion spéciale « Fête de Pâques »,…
Problématique. Les embûches freinant l’industrialisation sont scrutées durant toute cette semaine par tous les acteurs économiques concernés par le contexte. Ceci grâce à la tenue d’un dialogue, regroupant des départements ministériels et le secteur privé, qui a débuté lundi dans l’optique de faire de l’industrialisation la voie vers le développement économique du pays. Aux côtés du ministère chargé de l’Energie, du ministère de l’Economie et des Finances, de la JIRAMA, le ministère de l’Industrialisation, du Commerce et de la Consommation (MICC) préside la séance en collaboration avec l’EDBM. Le secteur privé, quant à lui, est représenté par les différents groupements…
« Madagascar est bénéficiaire du régime tarifaire préférentiel en franchise de droits de l'Inde ». Shri Abhay Kumar, ambassadeur de l’Inde dans la Grande île, l’a informé la semaine dernière. Autrement dit, l’Inde accorde des préférences tarifaires sur les produits originaires de Madagascar. Le pays peut ainsi exporter diverses marchandises dans la péninsule indienne, sans taxe ni restriction. Avec plus d’un milliard d’habitants, l’Inde constitue un vivier de consommateurs. De plus, il reste preneur de plusieurs marchandises, entre autres les légumineuses et les produits de rente. Madagascar devrait ainsi saisir ces opportunités commerciales, lesquelles seront facilitées suite à l’ouverture de…
Mesure atténuée. Toute société peut à présent bénéficier de la carte fiscale malgré le fait qu’il y eu un manquement à l’obligation fiscale sur la dernière année d’exercice. Cependant, les contribuables concernés devront convenir d’un délai de grâce avec les autorités en charge des impôts pour s’acquitter de leurs obligations. Cette décision a été prise lors du dernier Conseil des ministres par le ministère de l’Economie et des Finances dans l’objectif d’accompagner les contribuables dans la relance de leurs activités après les périodes difficiles causées notamment par la pandémie mondiale ou encore les intempéries en début d’année.

Fil infos

  • Agression meurtrière - Le tueur cache le corps sous des cosses de riz
  • Liaison aérienne Afrique du Sud - Madagascar - Airlink s'impatiente
  • Grève au MAE - Les syndicats désavouent les propos du ministre
  • Hausse des prix du carburant - âpres négociations Etat–Compagnies pétrolières
  • Association de malfaiteurs - Ninie Donia et ses co-accusés condamnés
  • Les actus en bref
  • Disparition de 36 kg d’or et 64.000 litres de gasoil - Des "magiciens" à Madagascar !
  • Lutte antiacridienne - Un pesticide controversé utilisé à Madagascar
  • Face-à-face entre les députés et le Gouvernement - La JIRAMA sous le feu des critiques !
  • Ministère des Affaires étrangères - Les grévistes veulent changer d’interlocuteur

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Psychose prématurée !
    Panique avant terme ! Depuis un certain temps, l’ombre d’une éventuelle augmentation des prix à la pompe pèse lourdement. Avant que les autorités compétentes, de concert avec les patrons des Compagnies pétrolières, n’annoncent les nouveaux prix la panique des flambées de prix des carburants envahissent déjà les esprits. Les stations-service sont prises d’assaut. Un réflexe très dangereux dans la mesure où il risque d’épuiser avant terme les réserves et d’un. Il portera atteinte aussi et surtout au calcul de projection à la gestion des stocks. Il faussera certainement l’enjeu. Le directeur général de l’Office malgache des hydrocarbures (OMH) a dû prendre la mesure sévère à savoir interdire le stock de carburant. La hantise de l’inflation empoisonne avant coup ! Jusqu’à hier, jeudi 30 juin, les dirigeants au sommet de l’Etat et les décideurs des compagnies pétrolières n’étaient pas encore parvenus à s’entendre sur les nouveaux prix. Evidemment, il s’agit d’un…

A bout portant

AutoDiff