Economie

Prudence. Le Conseil des ministres du mercredi dernier a communiqué la fermeture totale des frontières de Madagascar aux passagers provenant de l’extérieur. Il est indispensable de protéger les Malagasy face aux différents variants de la Covid-19 qui sont actuellement en train de se propager à travers le monde. Etant donné que l’ambassade de France à Madagascar a déjà obtenu une autorisation relative à l’organisation des vols spéciaux, les vols de transport de passagers depuis la France vers Madagascar sont transformés en fret.
En cette période de l'année, les appareils électroménagers sont très prisés. Le public est toujours à la recherche de produits qui répondent à leurs besoins avec le meilleur rapport qualité-prix. De leur côté, les grands magasins ne cessent d'innover dans le but de fidéliser leurs clients et d'en attirer d'autres. Avec les fêtes de l'Ascension et de la Pentecôte qui arrivent, la société Baolai renouvelle ses offres.
La nouvelle mesure restrictive adoptée par le Président de la République Andry Rajoelina, dimanche dernier, entre en vigueur à partir de ce week-end. Le confinement total s’applique dans la Région Analamanga durant les deux derniers jours de la semaine pour freiner la propagation de la Covid-19. Ainsi, seuls les secteurs considérés comme essentiels poursuivent leurs activités.
Un espoir pour l’ère post-Covid. « Miatrika Covid », le programme de formation gratuit, dédié aux acteurs du tourisme, avance à merveille. En trois mois, 1 300 personnes dans le grand Tanà ont déjà bénéficié d’un renforcement des capacités. L’objectif consiste à toucher 5 000 personnes dans la Capitale. Ces dernières semaines, les témoignages des bénéficiaires concernant l’utilité de ce programme se multiplient. Le week-end dernier, six sessions de formation ont été achevées, d’après les responsables auprès de la Confédération du tourisme de Madagascar (CTM).
L’aire protégée de Menabe Antimena subit une déforestation effrénée depuis 2010. L’année dernière, cet important bloc de forêt sèche de Madagascar a perdu 13 000 hectares, soit presque l’équivalent d’un terrain de football, selon l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID Madagascar).
Cinq établissements hôteliers ouvrent leurs portes aux malades de la Covid-19. Il s’agit de Tsanga Tsanga Hôtel à Analakely, Live Hôtel à Andavamamba, Le Pavé Hôtel à Antaninarenina, Anjary Hôtel à Tsaralalàna, l’hôtel Panorama sis à Andrainarivo.
 La Grande île suivra le rythme de la croissance de l’Afrique subsaharienne. Tel est le résultat de la perspective économique publié le week-end dernier par le Fonds monétaire international (FMI). Même si le Gouvernement malagasy a ambitionné un taux de croissance de 4,4 % dans la loi de Finances Initiale, celui-ci est révu à la baisse. La pandémie de coronavirus et l’accès limité au vaccin compromettent la reprise économique dans tous les pays d’Afrique. « Le coût économique de la pandémie pour l’Afrique subsaharienne a été sans précédent.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff