Editorial

Mois emblématique !

Publié le vendredi, 01 mars 2024
Le mois de mars pointe son nez. Troisième mois du calendrier grégorien, introduit par le pape Grégoire VIII en 1582, le mois de mars entre dans la période climatique charnière, le début du climat intermédiaire devant déboucher vers l’hiver, valable dans la zone géographique de l’Océan Indien incluant Madagasikara. Mois difficile pour les sujets aux allergies chroniques. Mois chargé d’emblème thématique et porteur de message patriotique destiné aux générations d’aujourd’hui et de demain. Avec le mois de juin, le mois de mars, les deux à la fois d’ailleurs, sont les mois de l’année qui pèsent le plus sur l’attention des…

Gel !

Publié le jeudi, 29 février 2024
Détrompez-vous, par le mot « gel », il ne sera pas question de produit de … beauté ! Rassurez-vous, ce qui importe n’est pas du tout le luxe ni les futilités. En ces temps-ci où le pays va mal, le plus urgent consiste à relever la tête, redresser le corps et relancer les activités du développement. Et pour y parvenir, il va falloir resserrer la ceinture ! Le moment propice arrive de reconsidérer sinon redynamiser le sens du terme « austérité » pour adjuger dans sa juste valeur sa notoriété. Certains jugent que le terme « austérité » est un…

ODOF, oui mais … !

Publié le mercredi, 28 février 2024
La mise sur pied des unités de production dans le cadre du projet gouvernemental ODOF avance à grand pas. L’industrialisation, parmi les trois piliers, 3 Andry, sur lesquels s’appuie la Politique générale de l’Etat (PGE) reprend du souffle, du concret. Le projet One district, one factory, ODOF, est l’un des projets-phare du régime Orange. Un des projets qui marchent à une vitesse grand « V ». Tout porte à croire et au rythme actuel des actions, le projet ODOF couvrira le territoire national à la fin du second mandat de Rajoelina. Et la devise « aucun district n’est oublié »…

Engagement solennel

Publié le mardi, 27 février 2024
La Première Dame retrousse les manches ! Telle une reine soucieuse de la vie de ses sujets, Mialy Rajoelina, l’épouse du Président de la République, s’engage solennellement à apporter significativement sa part de brique à la lutte pour l’éradication de la poliomyélite à Madagasikara. Elle fait part de son engagement devant la délégation de l’initiative mondiale, composée de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et du Fonds des Nations unies en charge de la culture et de l’éducation (UNICEF), venue la rendre visite au Palais d’Etat d’Iavoloha. La Grande île est l’un des rares pays au monde où la poliomyélite…

Coupable

Publié le vendredi, 23 février 2024
Romy Voos Andrianarisoa est reconnue coupable. Le jury du tribunal de South-wark Crown Court de Londres a retenu la charge contre elle et son associé Philippe Tabuteau. Le verdict aura lieu le 18 mars prochain. Selon la loi britannique, elle encourra une peine d’emprisonnement pouvant aller jusqu’à 10 ans.Romy Voos Andrianarisoa et Philippe Tabuteau ont été interpelés à Londres pour une affaire de corruption. Pratiquement d’une tentative d’extorsion d’argent d’un montant de 310.000 dollars auprès de Gemfields, une société britannique spécialisée dans l’extraction de rubis et d’émeraude. En plus, ils cherchaient à obtenir une participation de 5% dans la filiale…

L’envers du décor

Publié le jeudi, 22 février 2024
A l’international, Madagasikara brille de mille éclats ! De Dubaï tout comme à Addis-Abeba, grandes Capitales des pays amis, la prouesse démocratique de Madagasikara rayonnait à travers le monde entier. Une élection cruciale sans incidents majeurs à la rigueur peut-être des anicroches qui n’affectent pas l’allure générale du scrutin. Une alternance en douce qui n’a rien à envier des pays à longue tradition républicaine et démocratique bien trempée. En somme, une stabilité exemplaire dans tout le continent. En fait, l’Afrique agitée et bousculée par les sautes d’humeur des colonels qui s’émancipent des casernes pour s’emparer du pouvoir, a besoin d’une…

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff