Editorial

Retards préoccupants !

Publié le dimanche, 24 mars 2024
Certains grands projets ou des entités de base attendent. Leur démarrage, pour les uns, et redémarrage, pour les autres, prend des retards sans que l’on sache pourquoi exactement. Le pays souffre. Volobe et Sahofika, deux grands projets hydroélectriques, attendent urgemment les concrétisations et les démarrages effectifs des travaux. Deux grands chantiers dont la finalisation des procédures se fait trop attendre pour des raisons non identifiées publiquement. Le pays vit mal de l’insuffisance chronique des énergies notamment à usage quotidien des ménages et celui des besoins de production des entités de taille modeste aux grandes unités de production industrielle et causant…

Attention !

Publié le vendredi, 22 mars 2024
Le faux et l’usage de faux fourmillent. Les pratiques frauduleuses en tout genre inondent le pays. Il n’y a pas longtemps de cela, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry annonçait avec fracas dans la capitale économique du pays, Toamasina, qu’il partait en guerre contre les réseaux de trafic de vente illicite de terrains. Il affichait sa détermination à démanteler le circuit à la fois illégal que contre-productif. Une croisade contre toute forme de faux et usage de faux. Une guerre sainte contre laquelle Rajoelina fait appel à tous les responsables de tous les niveaux et à tous les citoyens du…

Rappel vital !

Publié le jeudi, 21 mars 2024
En Conseil des ministres, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry, au moment de la prise de décision par décret du chef d’Etat-major général des Forces armées, rappelle à l’ordre les chefs de commandement militaire sur la célérité des actions à tous les niveaux de commandement. Il tire la sonnette d’alarme sur le regain des actes de banditisme à main armée en milieu urbain que rural. Les rapts, pour ne citer que ce mal qui sévit dans certaines localités du pays, après un laps de temps d’accalmie, reprennent et créent la psychose.

Pour une majorité stable !

Publié le mercredi, 20 mars 2024
La Coalition pour la majorité présidentielle (CMP) est née. La naissance vient un peu tard. Mais, « il n’est jamais trop tard pour bien faire » et « mieux vaut tard que jamais » ! Des dictons populaires reconnus et justifiés. On est à quelques encablures du dépôt de candidature pour les législatives dont la date de 29 mai approche à grand pas.Apparemment, la CMP s’annonce comme une plate-forme « géante » regroupant 13 partis politiques au sein de l’ARMADA dont l’ADN, Akfm, Akfm-Fanavaozana, AVANA, AVI, Freedom, GFFM, Hiaraka Isika, Liaraika, Maitso, MDM, RPSD, TGV ainsi que des membres du…

Prometteur !

Publié le mardi, 19 mars 2024
Quand le tourisme va, la Grande île va ! L’essor d’un pays n’est pas seulement l’apanage de la relance du bâtiment suivant l’adage « quand le bâtiment va, le pays va ». Pour un pays comme le nôtre, quand le tourisme va, le pays bat de l’aile ! Le tourisme, ce grand secteur prometteur, regagne du terrain. Si les efforts continuent, il retrouvera son dynamisme d’antan. Au rythme de l’envol qui prévaut ces temps-ci, il n’a rien à envier des performances d’avant la Transition.

Indomptable !

Publié le lundi, 18 mars 2024
Sans crier gare, les prix repartent en flèche. L’inflation, la bête noire du commun des mortels, s’entiche à grimper pour atteindre les sordides sommets en faisant mal aux humains.Tel le lion, le mâle dominant du groupe, fauve parmi les plus atroces et les plus cruels, roi des savanes, indomptable qui sème la terreur partout où il passe, l’inflation crée la panique et provoque l’angoisse et l’anxiété chez les familles vulnérables autrement la grande majorité des malagasy.Indomptable, l’inflation continue de sévir. A l’heure actuelle, par les temps qui courent, les prix des produits de première nécessité (PPN) s’envolent et va au-delà…

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff