Société

Un nombre doublé. 109 cas d'infractions en ligne faites aux enfants (âgés de moins de 18 ans) ont été enregistrés l'année dernière, selon les chiffres rapportés par une responsable auprès de l'UNICEF Madagascar. Ces chiffres ont pourtant tourné autour de 50 en 2018, ce qui veut dire que les plaintes reçues par le service de cybercriminalité auprès de la Gendarmerie nationale et celui de la Police nationale ont nettement augmenté. « La majorité de ces cas concernent le harcèlement psychologique.
Vendredi dernier, K.R., l’ancien maire de la Commune rurale de Malaimbandy fut placé sous mandat de dépôt à la maison centrale de Morondava pour une affaire d’abus de fonction et forcing dans un site minier privé. Son procès est prévu le 9 mars prochain. Mais il n’a pas été le seul à être trempé. Son présumé co-accusé lui a emboîté le pas mais dont l’identité n’a pas été déclinée. La victime : un opérateur économique d’origine étrangère basé dans la Région. Le plaignant a même saisi le bureau indépendant anti-corruption ou BIANCO dans le cadre de cette affaire.
Il n’y a pas de développement sans la paix. Afin de lutter contre l’insécurité, 200 caméras de surveillance seront installées dans la Capitale. En fin de semaine dernière, le maire de la Capitale, Naina Andriantsitohaina, a visité l’Office de transmission militaire d’Etat (OTME) à Andafiavaratra. Il lui a remis des caméras de surveillance. L’installation de ces matériels commencera à partir de ce jour. Outre les escaliers d’Ambondrona et d’Antaninarenina, les endroits qui sont classés « zones rouges » en terme d’insécurité sont prioritaires.
Après 48 heures de garde à vue, José William Raharison a été déféré au Parquet. Cependant, il a ensuite été libéré provisoirement en attendant son procès le 4 février dernier à Anosy. Après quelques heures d’audience au Tribunal d’Anosy, son verdict est attendu demain. Ce « Mpikabary » a été, rappelons-le, sollicité par une famille pour une prestation d’orateur lors d’un mariage à Alarobia Amboniloha, le 14 décembre 2019. Il fut arrêté par la Police, le jour-même, suite à une plainte pour diffamation déposée par un « magistrat » qui assistait à la cérémonie. Ce dernier se serait senti visé…
L’affaire s’est produite dans une Mairie d’arrondissement de la Capitale à propos d’une affaire de faux et usage de faux concernant les dossiers de transaction de voiture. A l’index : un suspect de 47 ans qui se retrouve par la suite en prison à Antanimora, après l’enquête diligentée par les limiers de la Police économique à Anosy et le Parquet d’Antananarivo. Par ailleurs, ses trois présumés co-accusés ont obtenu la liberté provisoire. Ces derniers sont composés d’un intermédiaire, de l’acheteur qui a soumis son dossier auprès de la Mairie d’arrondissement ainsi que le propriétaire du véhicule, ou le revendeur.
Le Gouvernement chinois se préoccupe de l’état de santé des étrangers présents sur son territoire en cette flambée d’épidémie du coronavirus 2019-nCov. Hier, lors d’un salon des médias, Yang iaorong, ambassadeur de Chine à Madagascar, a tenu à rassurer la population que les Malagasy résidant en Chine sont entre de bonnes mains. « La sécurité sanitaire des étrangers résidant en Chine, que ce soient des travailleurs, étudiants ou touristes, est primordiale », souligne ce premier représentant de la Chine dans la Grande île.
La semaine dernière, la nouvelle à propos du comportement arbitraire d’une jeune mère de famille de 24 ans, qui a jeté délibérément son petit garçon d’un an et demi dans le canal Andriantany, aux 67ha, a scandalisé l’opinion. Après une période de détention policière liée au besoin de l’enquête, cette femme était déférée au Parquet, mercredi dernier. Par la suite, elle fut incarcérée à la maison centrale d’Antanimora à titre provisoire. Elle a argué une dissension qui l’aurait mise aux prises avec son mari, qu’elle accuse son indifférence devant son sort et celui de sa progéniture comme explication à son…

Fil infos

  • Les actus en bref
  • Couple Rajoelina - Echange convivial avec le couple Biden
  • Pénurie d’eau - Le pire est à craindre
  • Affaire 73,5 kilos d’or - Le procès remis aux calendes grecques 
  • Rapport de la mission de suivi électoral  - L’UE insiste sur la mise en œuvre des recommandations 
  • JIRAMA - Andekaleka se dote d’un quatrième générateur
  • Commerce - L’Algérie lorgne sur la vanille malagasy
  • Rajoelina à la tribune des Nations Unies - Interpellation sur le prix du baril de pétrole
  • Disparition du plus petit primate au monde - La honte pour Madagascar !
  • Discours à la tribune des Nations unies - Rajoelina dans le même panel que Biden et Kagamé

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Fia…ble !
    On ne peut pas passer inaperçu l’évènement majeur de la semaine dernière, la FIA. En fait de jeudi à dimanche, la Foire internationale de l’agriculture (FIA) s’est tenue au Parc des expositions à Tanjombato. Quand on parle d’Agriculture, ce grand ensemble qui englobe toutes les activités du monde rural dans tous ses états. Sont inclus à l’intérieur de ces activités dites agricoles la culture, la pêche et l’élevage qui se souscrit au sein de l’économie « verte » et « bleue ». Avec l’évolution des activités exigées par la demande sans cesse croissante des besoins de l’homme, l’agribusiness apparait et commence à occuper du terrain. De toute façon, l’agriculture représente un domaine de priorité surtout pour un pays comme Madagasikara. L’initiative entrant dans le cadre pour l’épanouir est toujours très appréciée et fiable. Les actions de l’Agence Première Ligne font partie des stratégies à encourager. En principe, l’agriculture est un…

A bout portant

AutoDiff