Economie

75 000 ariary le kilo de la vanille verte. C’est le prix de référence annoncé par Lantosoa Rakotomalala, ministre de l’Industrie du Commerce et de l’Artisanat (MICA) il y a deux semaines. Cependant, une circulaire publiée sur les réseaux sociaux a créé la psychose à la veille de l’ouverture de la campagne de collecte, mardi dernier.
De la lumière pour tous. Aujourd’hui, plus de 85 % de la population malagasy n’ont pas accès à l’électricité. Il s’agit de l’un des taux d’accès les plus faibles en Afrique. La société nationale d’eau et d’électricité compte bien renverser cette tendance avec son projet « Herinaratra mora ». Ce dernier consistera à améliorer les conditions de vie des gens les plus vulnérables en leur facilitant l’accès à l’électricité.
La réhabilitation des digues autour de l’Ikopa et de Sisaony font également partie du Projet de Développement urbain intégré et de Résilience du Grand Antananarivo (PRODUIR). Prévu pour une durée de 5 ans, ce projet vise en effet à améliorer le cadre urbain tout en réduisant les risques d’inondation de la plaine sud d’Antananarivo. Une grande partie des travaux menés sera concentrée à la réhabilitation du canal C3, d’une longueur de 12 km, depuis le bassin tampon d’Anosibe jusqu’à la station de pompage d’Ambodimita en passant dans les quartiers d’Andavamamba, des 67 Hectares ainsi que d’Antohomandinika. L’autre partie concernera le…
Près d’un mois à accueillir des formes modérées du coronavirus, « Anjary Hôtel » est libéré de ses malades. Ils étaient cinq hôtels à prêter main-forte au Gouvernement à savoir, Tsanga Tsanga Hôtel Analakely, Le Motel Anosy, Le Pavé Antaninarenina, Live Hôtel Andavamamba et Anjary Hôtel Tsaralalàna. Ce dernier a ouvert ses portes aux patients le 17 avril dernier. A ce jour, il n’y a plus aucun malade dans l’établissement. La fermeture a été annoncée hier. Les personnes qui y restent étaient des employés du ministère de la Santé publique effectuant des inventaires des matériels. D’après les informations reçues auprès…
Si les coupures d’eau sont un lot quotidien pour certains quartiers de la Capitale, c’est une mauvaise surprise pour d’autres. Ce fut le cas hier pour une trentaine de quartiers aux alentours d’Ankazotokana. L’effondrement d’un tronçon de route dans cette partie de la grande ville a en effet entraîné la casse sur une conduite d’eau.
Un levier du développement économique et social. Le programme entrepreneurial « Fihariana » et la Banque africaine de développement (BAD) ont signé, lundi dernier, une convention de partenariat pour soutenir 300 micro-entreprises et petites et moyennes entreprises (MPME). Cette initiative s’inscrit dans le cadre du Programme africain de relations entre PME et entreprises (« Africa SME Business Linkage Program », BLP), financé à hauteur de 1,4 million de dollars.
Non propice aux investissements. La deuxième vague de la pandémie de coronavirus augmente les risques d’échec en matière de création d’entreprises formelles à Madagascar. Selon le tableau de bord économique du mois d’avril réalisé par l’Institut national de la statistique (INSTAT), l’effectif des établissements nouvellement créés a diminué durant le premier trimestre de cette année par rapport à la même période de l’année dernière. Pour l’ensemble des trois secteurs d’activité, ce chiffre est passé de 6 839 entreprises, de janvier à mars 2020, à seulement 5 972 cette année, soit une baisse de l’ordre de 12,7 %. Le secteur primaire,…

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff