Economie

Un effort soutenu pour la bancarisation des Malagasy. Au cours des dernières années, la BNI Madagascar participe activement aux mutations socio-économiques de toutes les Régions du pays afin de favoriser l’inclusion financière pour tous.
L’attente se fait longue ! La réception des dossiers de candidature au poste de directeur général de la compagnie aérienne nationale s’est clôturée le 28 janvier dernier.
Un grand pas en avant dans l’amélioration des conditions commerciales dans la Grande île. Le Comité national de facilitation des échanges (CNFE) de Madagascar et l’Alliance mondiale pour la facilitation des échanges ont signé un protocole d’accord pour la mise en œuvre de deux projets à savoir les certificats phytosanitaires «ePhyto» et le dispositif douanier de «décisions anticipées». Ces projets serviront surtout à rationaliser et numériser les processus commerciaux à Madagascar. «Le projet «ePhyto» numérisera les certificats phytosanitaires requis pour le commerce international des végétaux et des produits végétaux. Ces certificats établissent d’où proviennent les expéditions et comment elles répondent…
Le taux d’inclusion financière de Madagascar est l’un des plus faibles au monde. En 2017, seulement deux personnes sur dix de la population adulte malagasy détiennent un compte auprès d’une institution financière ou d’un service mobile money, soit moins de 20% de la population. Aujourd’hui, cette tendance commence à s’inverser. Entre les investissements réalisés par les établissements de monnaie électronique et la mise en place d’une réglementation progressive, le mobile money s’est rapidement développé dans la Grande île, au cours des dix dernières années. Actuellement, les personnes possédant un compte mobile money sont largement plus nombreuses que celles détenant un…
8 095 employés de courte durée (ECD) sont pris en charge grâce au budget de fonctionnement de l’Etat. Pourtant, ils cotisent auprès de la Caisse nationale de prévoyance sociale (CNaPS). Afin de réduire le déficit au niveau de la Caisse de retraite de l’Etat, estimé à 384 milliards d’ariary en 2020, le Conseil du Gouvernement qui s’est tenu le 19 décembre 2020 a autorisé l’affiliation des ECD à la Caisse de prévoyance de retraite (CPR).
Sur le pas des grandes firmes internationales. La compagnie d’assurances ARO vient d’inaugurer un nouveau réseau dans son service. Il s’agit d’un Pôle grands comptes pour la grande satisfaction de ses clients premium, qui regroupent les clients à fort chiffre d’affaires ou les clients influenceurs. Au contexte du moment pour nous faire situer et en témoignage de votre confiance à notre compagnie. Signe d’une évolution significative de ce qui a déjà été mis en place, nous avons inauguré un nouveau département « Pôle de grands comptes », au sein de l’assurance ARO. Suivi et conseils personnalisés, traitement prioritaire, figurent parmi…
Abordable et accessible pour les Malagasy. Tels sont les objectifs du Comité malgache du butane (CMB), du ministère de l'Economie et des Finances et celui de l’Environnement et du Développement durable (MEDD). Les trois parties ont convenu une réduction de la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) sur le gaz à 5 % au lieu de 20 %. Il s’agit d’une disposition prise dans la loi de Finances initiale (LFI) 2021. A l’évidence, le prix du gaz est devenu moins cher que celui du charbon. Mais dans la réalité, l’incitation des Malagasy pour l’utilisation de cette nouvelle source d’énergie reste…

Fil infos

  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire
  • Lutte contre la Covid-19  - L’Etat d’urgence reprend, le confinement en suspens
  • Covid-19 - Madagascar choisit deux vaccins

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cause nationale
    En 1959, le tout jeune Gouvernement malagasy dut faire face à une grave inondation qui sévit presque dans toute l’île, notamment à Antananarivo et environs. Dans la Capitale, Ikopa déverse ses eaux sur tous les bas-quartiers. Betsimitatatra et ses rizières immergées ! Le Gouvernement de feu Philibert Tsiranana déclare Antananarivo en « zone sinistrée » et « l’état d’urgence nationale » est décrété. Pour affronter ce sinistre national sans précédent, le Gouvernement malagasy fait appel à la contribution de tous étant donné qu’il s’agit d’une cause nationale. On se rappelle du « Fitia tsy mba hetra » par le moyen duquel chaque concitoyen est convié à participer. A noter que les caprices (les crues) de l’Ikopa et de Sisaony créaient depuis la nuit des temps des problèmes à tous les gouvernants. Les souverains et leurs sujets d’Andrianjaka à Andriamasinavalona et surtout Andrianampoinimerina durent rivaliser d’ingéniosité pour construire des digues afin…

A bout portant

AutoDiff