Economie

Vers une dynamisation de l’économie et de l’ancrage du 2nd pilier de la PGE. Dans un contexte où Madagascar cherche à évoluer son économie et à créer davantage d'emplois, le Gouvernement et le secteur privé ont conjointement mis en place le cadre de partenariat public-privé, désigné sous l’abréviation « 3P ». Depuis sa création en 2021, et son institutionnalisation par le décret 2015-039 du février 2021, le Comité national de partenariat public-privé (CNPPP) chargé de piloter et de promouvoir le partenariat des deux secteurs est désormais mis en place. L’importance de la coordination et la facilitation de la collaboration entre…
Commercialisation, fiscalité, formalisation, tout à refaire. Dans un effort concerté pour dynamiser la filière des huiles essentielles à Madagascar, un plan d'actions prioritaires a été élaboré et validé lors d'un dialogue public-privé organisé par l'Economic Development Board of Madagascar à Fianarantsoa. Ce plan ambitieux vise à améliorer la coordination, la commercialisation et la fiscalité, ainsi qu'à renforcer la formalisation du secteur informel dans cette industrie florissante. Le dialogue public-privé, qui s'est tenu récemment, a rassemblé des représentants du Gouvernement, des acteurs économiques locaux, des experts du secteur et des partenaires internationaux.
Dans un revirement de situation significatif, les activités des entreprises formelles semblent avoir repris leur élan au cours du dernier trimestre de l'année 2023, selon les résultats de l'Enquête sur la conjoncture économique (ECE) menée par la Banky foiben’i Madagasikara (BFM). Une lueur d'optimisme perce à travers les réponses des entreprises interrogées, même si elles pointent toujours du doigt l'incertitude persistante de la conjoncture économique et les problèmes récurrents de délestage comme étant leurs principales contraintes au développement. Les données recueillies révèlent une augmentation notable dans divers aspects clés des opérations commerciales. Les ventes, les commandes reçues, les investissements et…
Alors que le poste de directeur général de la JIRAMA demeure vacant, le secteur de l'eau et de l’énergie à Madagascar prévoit d'importants chantiers pour l'année en cours. Cette vacance de poste constitue un enjeu majeur parmi les nombreux défis qui attendent le ministre en charge de l'Energie dans le Gouvernement actuel. Depuis l'échec de la procédure de recrutement lancée l'année dernière, jugée infructueuse en raison de l'inadéquation des profils des candidats malagasy ayant postulé, le ministère de tutelle tarde à nommer un nouveau directeur général. Malgré les pressions des bailleurs de fonds, notamment la Banque mondiale, ayant insisté sur …
Peut-être un mal pour un bien. Les autorités compétentes viennent de sortir un arrêté pour fixer les règles et modalités d’interconnexion et d’accès aux réseaux de télécommunications notamment, l’arrêté 2023-397 du 12 avril 2023 qui fixe le tarif plancher des offres Internet mobiles des opérateurs titulaires de licence. Ainsi, à partir de lundi prochain, le tarif plancher applicable aux offres Internet mobile des opérateurs titulaires de licence est fixé à l’équivalent en monnaie nationale de 0,95 dollar pour un giga octet. Mais les avis du public sont partagés. Certains dénoncent une manœuvre stratégique adoptée pour que, par la suite, les…
Dans une récente évolution sur le marché financier, l'ariary, la monnaie nationale de Madagascar, a enregistré une appréciation significative sur le Marché interbancaire des devises. Cette performance remarquable constitue un jalon crucial dans les efforts de stabilisation économique du pays, notamment dans le cadre des priorités fixées par le ministère de l’Economie et des Finances (MEF) pour ses 100 premiers jours. Parmi les objectifs prioritaires du MEF, la stabilisation de l'ariary est au cœur des préoccupations.
Le ministre de l'Aménagement du territoire et de la Décentralisation, Naina Andriantsitohaina, a souligné l'urgence d'une transformation urbaine en vue de propulser la croissance économique et d'éradiquer la pauvreté dans les villes malagasy, hier à Anosy. Cette vision se matérialise à travers un plan stratégique visant à fournir des emplois de qualité, un logement décent, ainsi que des services et une qualité de vie améliorés pour les citoyens. Selon un communiqué de la Banque mondiale, les villes malagasy génèrent une part significative du Produit intérieur brut (PIB), 3/4 au niveau national et 44% à Antananarivo, mais ne parviennent pas à…

Fil infos

  • Mission du FMI à Madagascar - Deux appuis financiers importants sur la table des négociations
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Enseignement supérieur - L'université de Fenoarivo -Atsinanana officiellement inaugurée 
  • Administration - Le Président veut des collaborateurs loyaux et efficaces
  • Actu-brèves
  • JIRAMA - Le manager de redressement bientôt dans le ring
  • Lutte contre la corruption à Madagascar - Le CSI pointe du doigt les blocages institutionnels
  • Conseil des ministres décentralisé - Focus sur Toamasina
  • Législatives - 470 prétendants à l’assaut des 163 sièges au Parlement

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Recadrage présidentiel
    Au terme d’un Conseil des ministres, délocalisé à Toamasina, la capitale de la Région d’Atsinanana, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry et la délégation qu’il conduit, des membres du Gouvernement, se sont enquis de l’état actuel de la situation de l’avancement des travaux s’inscrivant dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port et aussi de la Région d’Analanjirofo.A Toamasina, le Président Rajoelina et sa suite dont entre autres le Premier ministre, Ntsay Christian, la ministre de la Justice Landy Mbolatiana Randriamanantsoa, le ministre des Travaux publics, le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes Gérard Andriamanohisoa et bien d’autres, ont constaté de visu l’état de la réalisation des travaux. Le chantier MIAMI, un projet présidentiel phare dans le Grand Port de l’Est, continue son bonhomme de chemin. En dépit des retards dus aux crises sanitaires de 2020- 2022 et surtout à cause de…

A bout portant

AutoDiff