Economie

Pari tenu pour les dirigeants. Les travaux de réhabilitation de la route reliant Moramanga et Ambatondrazaka (RN 44) suivent leur cours. D’après le ministre de l’Aménagement du Terrotoire et des Travaux publics, Hajo Andrianainarivelo, vendredi dernier, lors d’une descente sur les lieux, « la première phase de la réhabilitation de la RN44 est déjà achevée à 66 %, et ce, malgré les contraintes dues à la crise sanitaire sévissant actuellement dans le pays. Quant à la deuxième phase, elle a pris un peu plus de temps que prévu. Toutefois, après les échanges avec l’entreprise en charge de ce projet, les…
Rendre le secteur attractif et compétitif. C’est l’objectif que se fixent les autorités en ce qui concerne le secteur extractif en particulier. En ce sens, dans le cadre de sa mission officielle en Côte d’Ivoire, le ministre des Mines et des Ressources stratégiques (MMRS), Fidiniavo Ravokatra a tenu des rencontres avec l’administration minière ivoirienne afin de tirer profit du savoir-faire de ce pays en la matière. En effet, la Côte d’Ivoire est considérée comme un pays en plein essor dans le secteur aurifère. La production ivoirienne d’or a vite grimpé ces 10 dernières années. D’ailleurs, à une époque, ce pays…
1 834 milliards d’ariary. C’est le montant des recettes apportées par le secteur minier, selon le rapport des travaux d’analyse de la contribution fiscale du secteur des industries extractives dans la Grande île. Ce rapport, présenté hier à Antananinarenina par l’organisation de la société civile, avance que les recettes du secteur des industries extractives sont dominées par celles des compagnies minières. De 2010 jusqu’en 2018, les revenus cumulés, provenant de toutes les compagnies minières - hors mises à part Ambatovy et QMM - uniquement régies par le Code minier, se sont élevés à 649,59 milliards d’ariary, avec une moyenne de…
Les investisseurs s’interrogent de plus en plus sur la notion d’impact positif et négatif des entreprises, dans la mesure où cet impact se conjugue avec leur performance sur le long terme. C’est l’une des thématiques principales discutées durant la sixième édition du salon RSE ou responsabilité sociétale des entreprises qui se déroule présentement en ligne. « Qu’est-ce qui va se passer pour que l’activité de l’entreprise soit durable et comment le secteur privé peut-il jouer un rôle dans l’atteinte des Objectifs de développement durable (ODD) ? », s’interroge Barijaona Ramaholimaso, président de la Commission économique et financement des entreprises du…
Corollaire de la crise sanitaire mondiale. Les prix des produits de première nécessité (PPN) affichés sur les étals des épiceries augmentent de semaine en semaine, autant le riz, le sucre mais plus particulièrement l'huile. Un litre d'huile en vrac s'achète aujourd'hui entre 7 000 à 7 500 ariary, alors que l'année dernière à la même période, les prix ont tourné autour de 4 500 à 5 000 ariary.
Solution de facilité. Financer ses études, acheter sa maison, préparer sa retraite, ou encore s’enrichir sont avant tout des choix financiers. Bien gérer ses finances demeure indispensable pour parvenir à ces objectifs. Sur ce point, l'investissement est beaucoup plus rentable au lieu et place du système d’épargne qui semble être une pratique désuète pour un bon nombre de Malagasy.
Dialogue fructueux. Le ministère des Postes, des Télécommunications et du Développement Numérique, la direction générale de la Paositra Malagasy, le président du Conseil d’administration de cette dernière ainsi que les représentants des syndicats au niveau de l’établissement ont pu accorder leurs violons hier et ce après quelques semaines de tumultes. Suite à de longues discussions entre ces entités, ces représentants ont signé, hier à Antaninarenina, une convention mettant fin à la grève illimitée annoncée par les employés de la Poste. Ainsi, il a été convenu dans cet accord que les revendications des employés face à certaine crainte comme la privatisation…

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff