Economie

Hors budget. Un cas récurrent auquel les entreprises du secteur des bâtiments et travaux publics (BTP) sont confrontés dans les marchés publics. La Fédération des petites et moyennes entreprises, le Syndicat des entreprises en BTP (SEBTP) et le Groupement du patronat malagasy (FIVMPAMA) ont soulevé ce problème lors d’un dialogue public-privé. L’échange s’est tenu il y a une semaine avec les représentants du ministère de l’Economie et des Finances et ceux du ministère de l’Aménagement du territoire et des Travaux publics à la Chambre de commerce et d’industrie, sise à Antaninarenina. Outre la pandémie qui a touché en plein fouet…

Week-end pascal - Les déplacements à limiter !

Publié le vendredi, 02 avril 2021
Stopper la chaîne de transmission de la Covid-19. Les transports en commun représentent un vrai risque de propagation du coronavirus. C’est pourquoi, le ministère des Transports, du Tourisme et de la Météorologie appelle aujourd’hui à la limitation des déplacements en Provinces, surtout durant ce week-end pascal. « Si possible, il est prié aux passagers de limiter les voyages pour les prochains jours, sauf si c’est vraiment inévitable. Dans ce cas, chaque passager devra se soumettre aux mesures sanitaires en vigueur », encourage le ministère sur sa page officielle. En effet, en réduisant les déplacements, chacun pourra se protéger et protéger…
La dématérialisation se succède au sein de l’Administration fiscale. En marge du lancement officiel de la télétransmission des états financiers, il y a une semaine au Novotel sis à Alarobia, Germain, directeur général des impôts, a annoncé la digitalisation de la demande de remboursement des crédits de taxe sur la valeur ajoutée (TVA). La plateforme portera le nom de « e-crédit TVA ».
Une exploitation durable et rentable de la filière. Le décret concernant l’amélioration de la gestion de la filière crevette a donc été reçu, avant-hier, par le Conseil des ministres. Ce décret définit les nouvelles réglementations en vigueur pour une exploitation plus responsable de la filière, plus particulièrement en zone marine. Dans les grandes lignes, ce nouveau décret définit les nouvelles délimitations des zones de pêche industrielle dans le pays.
Changement. L'Agence Portuaire Maritime et Fluviale (APMF) a organisé, hier à Antanimena, l’atelier de validation nationale du projet de Code du transport maritime. Parmi les réformes prises figure la mise en place d’un registre ouvert appelé Registre International de Madagascar (RIM). D’après les explications du directeur général et capitaine de vaisseau, Jean Edmond Randrianantenaina, l’ouverture de ce registre permettra aux propriétaires de navires aussi bien malagasy qu’étrangers effectuant des navigations à l’international de s’enregistrer à Madagascar en tant que navires battant pavillon malagasy s’ils répondent aux conditions fixées par le projet de Code du transport maritime. « Cela permettra d’augmenter…
Seul le développement du secteur privé permettra le redressement économique de Madagascar. C’est dans cette optique que l’Economic Development Board of Madagascar (EDBM), en charge de la promotion des investissements dans la Grande île, a lancé E-toolia, une plateforme en ligne d’accompagnement pour toutes les personnes aspirant à ouvrir leur propre entreprise. « Avec une représentation à 90% du tissu économique, les PME contribuent à la création de richesses et jouent également le rôle de levier de développement important. Mais elles rencontrent quand même divers problèmes à différents niveaux. Nous avons ainsi joué notre rôle de catalyseur et de facilitateur…
Plus que dix ans dans l'atteinte des dix-sept Objectifs de développement durable (ODD). En 2015, au même titre que les autres pays membres de l'Organisation des Nations unies (ONU), Madagascar a posé comme défi ambitieux de mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes, réduire significativement les inégalités et les injustices et mettre en œuvre les mesures pour faire face au changement climatique. Lors du forum de haut niveau qui s'est tenu en 2016 à New York (Etats-Unis), la Grande île a souscrit à l'examen national volontaire et y participera cette année, notamment en juillet prochain pour la seconde…

Fil infos

  • La Fièvre de la Vallée du Rift frappe de nouveau - Un millier de têtes de cheptel atteint
  • Serial killer - Un quinquagénaire récidiviste fut repris
  • Destitution du maire élu de Nosy Be - La décision controversée du Conseil d’Etat suspendue
  • Haute Cour constitutionnelle  - Les nouveaux juges d’Ambohidahy prennent fonction
  • Trafic d’influence et usurpation de titre - Un assistant parlementaire déféré au Parquet
  • Réunion du TIM et RMDM - Trêve ou mauvais coup en préparation ?
  • Prix exorbitants et détournement de médicaments - Des répressions sévères attendent les contrevenants !
  • Un parfum de scandale à Nosy Be - Avec 5% de voix, un candidat déclaré maire
  • Lutte contre la Covid-19  - L’Etat d’urgence reprend, le confinement en suspens
  • Covid-19 - Madagascar choisit deux vaccins

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Cause nationale
    En 1959, le tout jeune Gouvernement malagasy dut faire face à une grave inondation qui sévit presque dans toute l’île, notamment à Antananarivo et environs. Dans la Capitale, Ikopa déverse ses eaux sur tous les bas-quartiers. Betsimitatatra et ses rizières immergées ! Le Gouvernement de feu Philibert Tsiranana déclare Antananarivo en « zone sinistrée » et « l’état d’urgence nationale » est décrété. Pour affronter ce sinistre national sans précédent, le Gouvernement malagasy fait appel à la contribution de tous étant donné qu’il s’agit d’une cause nationale. On se rappelle du « Fitia tsy mba hetra » par le moyen duquel chaque concitoyen est convié à participer. A noter que les caprices (les crues) de l’Ikopa et de Sisaony créaient depuis la nuit des temps des problèmes à tous les gouvernants. Les souverains et leurs sujets d’Andrianjaka à Andriamasinavalona et surtout Andrianampoinimerina durent rivaliser d’ingéniosité pour construire des digues afin…

A bout portant

AutoDiff