Economie

Selon l'Organisme Economic Development Board of Madagascar (EDBM), « 80 % des besoins en raphia dans le monde vient de Madagascar ». Avec l'émergence de la tendance ethnique valorisant le matériel naturel, les besoins en raphia dans le domaine de l'industrie textile et de la décoration intérieure ne cessent d'augmenter au fur et à mesure. Même si les chiffres concernant le marché ne sont pas encore détaillés pour le moment, cette hausse de la popularité des fibres végétales et ethniques est particulièrement palpable.
Il aura été l’un des piliers de la relance économique. L’homme qui se définissait comme étant un « médiateur de l’économie » a laissé tout le microcosme économique sans voix, en quittant la scène à la fin de cette année, et ayant laissé tout un héritage qui restera dans les annales. Grâce à l’entreprise qu’il a fondée, Michel Domenichini Ramiaramanana, à l’image de l’Agence Première Ligne était un homme d’action et a été toujours au front pour se battre en faveur du développement économique. Il avait organisé un certain nombre de foires et de salons à vocation économique. Les plus…
Anosibe ou Isotry, des marchés tristement célèbres pour leurs réputations de haut lieu du commerce de produits risqués pour la consommation, reviennent sur le devant de la scène. En effet, hier, des marchandises périmées et falsifiées ont été saisies par la Direction de la protection des consommateurs dans ces deux marchés. C’est dans le marché d’Anosibe qu’un fourgon transportant de nombreuses marchandises a été intercepté avec à son bord des produits périmés dont les dates ont été trafiquées. Avec la collaboration des Forces de l’ordre, l’équipe a surpris 62 sacs de lait en poudre avarié portant des dates de péremption…
Fort de son succès auprès des entrepreneurs, le projet Miarina by Fihariana est relancé avec une enveloppe de 40 milliards d’ariary destinée à financer les entreprises et sociétés de petite ou moyenne envergure légalement constituées. Pour être éligibles à ce soutien financier, les entreprises doivent justifier de plus de trois années d’existence et avec un chiffre d’affaire n’excédant pas les cinq milliards d’ariary. L’idée étant de booster au maximum la relance économique en poussant les PMI et PME.
Une source d’inspiration pour développer le secteur agricole malagasy. En onze années d’existence dans la Grande île, Sahanala, une entreprise sociale pesant près de 25 millions d’euros à l’heure actuelle, a sorti de terre six usines en tout. Chaque année, cette industrie atteint un taux de croissance de 14%. «Le secret de Sahanala demeure dans son modèle social. Tous les cultivateurs avec qui nous travaillons sont tous actionnaires de la société. La clé du succès aujourd’hui est le fait qu’elle appartient aux paysans. Ces derniers peuvent décider du programme dans lequel investir. Nous impliquons les cultivateurs dans chaque prise de…
Unanimes. Les membres du jury de Financial Afrik ainsi que les votes du public ont désigné Ylias Akbaraly comme le meilleur CEO (« Chief Executive Officer ») ou directeur général de l'année. « Financial Afrik Awards » est un évènement stratégique qui regroupe chaque année, depuis 2018, des experts, des hauts dirigeants du pays, des banques, des assurances, des institutions publiques, des fintechs, des bourses, des fonds d'investissement ainsi que des PDG et décideurs d'Afrique et d'ailleurs. L'homme à la tête du groupe SIPROMAD est ainsi considéré comme le meilleur meneur d'entreprise pour la quatrième édition de ce concours continental.
Tendance croissante. C’est de cet ordre que Lainkana Zafivanona Ernest décrit les performances de l’institution qu’il dirige. Lors d’une interview avec La Vérité, ce responsable de mettre l’accent sur les performances notables de la douane pour cette année d’exercice qui sera bientôt clôturée. Sécurisation des recettes, atteinte des objectifs de réforme et autre concrétisation du plan stratégique, le directeur général de la douane détaille les réalisations de son institution. La Vérité (+) : Où en est la direction générale des douanes avec son plan stratégique ?
Laikana Zafinovona (=) : Lancée en 2019, nous en sommes à présent à 35,…

Fil infos

  • Aide aux sinistrés - Le Président incite les églises à l'hospitalité
  • Axe Antananarivo-Toamasina - La circulation rétablie !
  • Coupure sur la RN2 - Un pont « Bailey » pour rétablir la circulation
  • Ligne aérienne Réunion-Antananarivo - Le coût du billet fait grincer des dents
  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Velirano dérange !
    Les projets phares du Président Rajoelina perturbent. Dans la perspective de démarrage de gros chantiers promis par le candidat portant le dossard numéro 13 du MAPAR, certains acteurs politiques locaux, aux esprits obtus animés par l'obscurantisme, lèvent les boucliers. Sous d'autres cieux également, certains parlementaires de l'ancienne puissance coloniale montent au créneau et se permettent de remettre en cause un des projets-clés du régime. En effet, Velirano dérange ! On ne se prive pas par tous les moyens de le gêner et de lui jeter des bâtons dans les roues.

A bout portant

AutoDiff