Economie

Vérité des prix. Malgré la hausse récente du carburant, le prix affiché à la pompe est toujours en deça du prix réel auquel les usagers devraient acheter du gasoil, de l’essence ou encore du pétrole pour que l’Etat puisse se délester des compensations financières envers les pétroliers. A l’occasion de l’annonce du décaissement de financement par le Fonds monétaire international à Ambatonakanga, avant-hier, le sujet épineux du carburant a été abordé et par la ministre de l’Economie Rindra Hasimbelo Rabarinirinarison ainsi que Mokhtar Benlamine, le représentant du FMI à Madagascar.

JIRAMA - 800 milliards d'Ar à payer aux pétroliers

Publié le mardi, 13 septembre 2022
Loin du compte. L’encours de la dette de la compagnie nationale d’eau et d’électricité remonterait à cette somme astronomique, selon la ministre de l’Economie et des Finances, hier à Ambatonakanga à l’occasion d’une rencontre avec le représentant du Fonds monétaire international (FMI), Mokhtar Benlamine et le gouverneur de la Banque centrale (BFM), Henri Rabarijohn dans le cadre de l’annonce de l’approbation du décaissement de la troisième tranche du financement portant sur la Facilité élargie de crédit (FEC). « Il est à préciser que les passifs de l’Etat envers les pétroliers sont à dissocier des dettes de la JIRAMA envers ses…
Le processus d'industrialisation à Madagascar ne pourra se faire du jour au lendemain. Un constat évoqué constamment lors des colloques, ateliers et autres évènements traitant ce concept, comme hier au Carlton Madagascar lors du lancement officiel du Projet d'appui à l'industrialisation et au secteur financier (PAISF). Un projet financé par un prêt d'environ 14,52 millions d'euros à travers le Fonds africain de développement, le guichet de prêt à taux concessionnel de la Banque africaine de développement (BAD).
Razzia. Depuis l’ouverture officielle tous azimuts des frontières aériennes malagasy, la logique oblige que les compagnies aériennes opérant habituellement dans le ciel malagasy puissent se rattraper après la longue période de restriction causée par la situation sanitaire mondiale. A ne mentionner entre autres qu’Air Austral qui saute sur toutes les occasions possibles pour renforcer progressivement sa desserte vers la Grande île. « Nous reprendrons nos vols vers Toliara et Taolagnaro du 10 au 24 octobre prochain, avec 1 fréquence hebdomadaire. Les vols au-delà du 24 octobre 2022 seront disponibles à la réservation dès que nous aurons obtenu l’approbation des autorités…
Ouverture d’une route de transport, soucieuse des enjeux sociétaux et environnementaux. C’est l’objectif que se fixe la société Windcoop, première coopérative de transport maritime à la voile en envisageant de mettre en place une ligne directe de fret par voie maritime entre la Grande île et le port de Marseille en France. La société souhaite ouvrir dès l’année 2025 cette route maritime et lancera prochainement sa campagne de souscription. Elle veut également mettre en chantier son navire dans moins d’un an. Pour rappel, Windcoop est la première coopérative militante du transport maritime décarboné à proposer un nouveau modèle économique, transparent…
Efficacité améliorée. C’est en ce sens que la direction générale de la douane s’attelle présentement à l’installation de nouveaux matériels de contrôle au port de Mahajanga. Le port de la capitale du Boeny suit ainsi de près la tendance à l’innovation initiée au grand port de Toamasina. Une réalisation qui entre ainsi dans le cadre du processus de modernisations de cette institution à travers la concrétisation d’une trentaine de projets constituant le plan stratégique de la douane. Après les scanners installés à Toamasina, le port de Mahajanga bénéficie désormais de la même technologie.
Reprendre du poil de la bête. C’est de cette manière que Roland Ranjatoelina, actuel ministre des Transports et de la Météorologie, décrit l’obligation à la compagnie aérienne nationale de réintégrer le BSP (Billing and Settlement Plan). Le BSP qui peut se traduire par « organisation et régulation des paiements et des facturations » est une filiale de l’Association du transport aérien international (IATA) qui propose ce service à tous ses partenaires agréés, à savoir, les compagnies aériennes, les agences de voyage, les voyagistes et autres revendeurs agréés afin de réguler et d'organiser les transactions financières entre les fournisseurs qui sont…

Fil infos

  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme
  • Coupures incessantes de l’électricité - Les usagers de la JIRAMA se rebellent !
  • Grève du personnel du Sénat - L'adoption du projet de loi des Finances reportée
Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff