Economie

Il fallait s'y attendre. Avec la permission donnée par le ministère de l'Environnement et du Développement durable aux opérateurs leur permettant de récupérer leurs stocks de bois légaux, les profiteurs fonceraient sur l'occasion. Rien que cette semaine, la Circonscription de l'environnement et du développement durable (CIREDD) de Moramanga a arrêté un camion transportant illégalement des bois. « Ce camion a transporté clandestinement 286 "hazo ala". Ces bois proviennent de la zone forestière située à proximité d'Ambatovy, dans la Commune d'Andasibe », ont précisé les responsables au niveau de la CIREDD Moramanga.
La Haute Cour constitutionnelle (HCC) a validé, hier, la loi de Finances rectificative (LFR). Cette dernière ayant déjà passé au Sénat et à l’Assemblée nationale au cours des deux derniers mois. « Les dispositions de la loi n° 2010-010 portant loi de Finances rectificative pour 2020 sont conformes à la Constitution et peuvent faire l’objet d’une promulgation », note la décision de la HCC. Dorénavant, ce document qui retrace le budget de l’Etat devient officiellement une loi à appliquer dans le domande de la finance publique.
Une trentaine d'entrepreneurs bénéficiaires. Lancé officiellement à la fin du mois de février dernier par le programme « Fihariana », le projet « Akohonakà » est un financement octroyé à tous les entrepreneurs désirant développer leurs activités ou de créer leur propre entreprise dans la filière avicole. Pour cette première vague, les participants ont obtenu de très bons résultats, et ce malgré la crise sanitaire actuelle. « Effectivement, le taux de mortalité des poussins est retombé à seulement 2,91%, contrairement à 5% habituellement, sur une période de 42 jours.
Protéger les acteurs de premier plan dans la lutte contre la propagation du coronavirus. Actuellement, le pays fait face à une hausse considérable du nombre de contaminés. Conscient que la solidarité de tous reste la seule solution pour limiter la recrudescence de cette pandémie, le groupe FILATEX a donc décidé de venir en aide aux personnels médicaux, les principaux exposés à cette maladie quotidiennement. Pour ce faire, il a ainsi offert aux membres du corps médical au sein du centre hospitalier Joseph Ravoahangy Andrianavalona 2 000 masques FFP2.
50 millions d’ariary. « Telle est la somme réclamée par les arnaqueurs pour une promesse de délivrance de permis d’exploitation de bois ordinaires mais aussi précieux », a rapporté un responsable au niveau de l’Unité de lutte contre la corruption (ULC), au sein du ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD). Ces malfaiteurs usent ainsi du nom du ministre de l’Environnement et du Développement durable pour faire valoir leurs faux documents, être plus crédibles et obtenir ainsi l’argent de leurs victimes, sans rien leur donner en échange. Il ne faut pas oublier que le ministère a sorti l’année dernière,…
Madagascar est le pays leader africain des nouvelles technologies en 2020. C’est un fait rarissime pour une Nation dite sous développée de devancer les autres en saisissant l’opportunité. C’est le cas de la technologie 5G, débutée en août 2018 aux Etats-Unis et déjà déployée en juillet 2019 dans 17 pays, avec 31 réseaux en service il y a un an.Aujourd’hui, en juillet 2020, ce sont déjà près de 50 pays qui ont déployé la 5G (soit 80 réseaux en service aujourd’hui dans le monde). Ainsi, Madagascar, depuis le 26 juin 2020, date du 60ème anniversaire de son indépendance, figure parmi…
826 millions de dollars. C'est le montant nécessaire pour la mise en œuvre du Plan multisectoriel d'urgence (PMU). A l'heure actuelle, le budget requiert une ressource supplémentaire à hauteur de 255,92 millions de dollars. « Le financement du plan prévoit une contribution de l'Etat sur les ressources propres internes (RPI) à hauteur de 375,17 millions de dollars. Il prévoit également une contribution de la Banque centrale de Madagascar à hauteur de 60 millions de dollars et du programme "Fihariana" à hauteur de 80 millions de dollars, dans le cadre de l'appui transversal du secteur privé.

Fil infos

  • Covid-19 à Madagascar - La guerre est loin d’être gagnée !
  • Education et enseignement - Des solutions pragmatiques en vue
  • Résiliation du bail avec la MBS - Le maire agit au profit de la collectivité
  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables

La Une

Editorial

  • Cette maudite maladie !
    En pleine guerre de 1914-1918, la « grippe espagnole » frappait les pays belligérants. Selon les experts, il s’agissait d’une grippe virulente et mortelle de souche H1N1 qui, partie d’un camp militaire de Funston (Kansas, Etats-Unis) le 3 mars 1918, se répandit à la vitesse de la lumière au reste du monde notamment vers les pays engagés dans la guerre. La grippe espagnole aurait fait 20 millions à 50 millions de morts dans le monde selon les rapports de l’Institut Pasteur. Certaines sources indiquèrent même 100 millions de victimes. Les pays les plus touchés étaient l’Inde (18,5 millions de morts), Chine (de 4 à 9,5 millions), Europe occidentale (2,5 millions) et les Etats-Unis (de 500 000 à 675 000). Dans le passé, on note la recrudescence d’épidémies de grave maladie contagieuse trois à quatre par siècle. De la « grippe espagnole » au nouveau coronavirus de Covid-19, il n’y a…

A bout portant

AutoDiff