En 2017, un lieutenant de l’Armée malagasy basé dans la Capitale et répondant au nom de Marcel Ramasy, avait été assassiné de façon suspecte, sinon barbare lors d’une mission dite « Top secret » à Miandrivazo. Vendredi prochain, le principal suspect dans l’affaire, un riche propriétaire bovin de cette ville située à  l’intérieur de la Région de Menabe, devra finalement comparaître devant la Justice malagasy. Il s’agira d’un jugement durant lequel il devra répondre de ses actes sur cette affaire. Notons qu’il est actuellement placé sous mandat de dépôt.

 

Publié dans Société

La protection de l’environnement figure parmi les priorités de l’association Jeudi des femmes  entrepreneures. En tant qu’association qui œuvre dans la promotion de la communauté, celle-ci se préoccupe de l’avenir de la génération future, et cela face aux changements climatiques dont Madagascar est actuellement victime. Et pour cause, la déforestation et la dégradation des sols dont les conséquences sont importantes, accentuent la vulnérabilité de la population. Malgré l’interdiction de coupe, bon nombre d’habitants ont encore recours à cette pratique. Afin de lutter contre la déforestation massive et restaurer la végétation, il est primordial de créer des activités génératrices de revenus pour la population.

 

Publié dans Société
mercredi, 20 novembre 2019

Dilatoires !

Qu’on se le dise, les îles Eparses sont malagasy ! La résolution 34/91 de l’Assemblée générale des Nations unies du 12 septembre 1979, confirmée par celle 35/123 du 11 décembre 1980 et qui donnait gain de cause à Madagasikara est sans appel. Les îles Eparses appartiennent aux Malagasy. Elles font partie intégrante du territoire de la République malagasy. Que ce soit clair !

 

Publié dans Editorial

Priorisé. Le Gouvernement accorde une place importante au domaine de la sécurité, d’après le Projet de Loi de finances 2020. Que ce soit en ville ou en brousse, l’Etat assure la sécurité et la protection des biens et des personnes. Et ce, à travers l’amélioration des infrastructures et la dotation en matériel. Pour réduire les actes de banditisme, le Gouvernement mettra en place un Bataillon opérationnel avancé dans cinq Districts dont Tsaratanàna, Iakora, Morafenobe, Ambatofinandrahana et Mahabo.

Publié dans Economie

Face aux polémiques engendrées par la chanson « Drako hely » de Rijade et à la note sortie par le ministère de la Communication et de la Culture (MCC), la chanteuse sort enfin de son silence. A travers une lettre ouverte adressée à la ministre Lalatiana Andriatongarivo, elle accepte de retirer sa chanson de tous les réseaux sociaux et Youtube. « Suite aux  discussions que j’ai eues avec un responsable du ministère de la Communication et de la Culture, j’ai décidé de retirer la chanson intitulée « Drako hely » tant sur facebook que youtube ainsi que sur mes comptes personnels », affirme Truong Huu Kha Vola Judiane alias Rijade. Basée en France, la chanteuse motive sa décision pour la suite de sa carrière et protéger les filles de Madagascar.

 

Publié dans Politique

Des débats stériles ! Tel pourrait – on qualifier la grande partie des discussions entre internautes malagasy qui ont animé les réseaux sociaux ces derniers jours. Les sujets se suivent mais ne se ressemblent pas et les discussions s’attardent plus sur la forme que sur le fond. Le dernier sujet en date fut la très controversée présence du Président de la République, Andry Rajoelina à l’occasion de l’ouverture officielle d’une première adresse de KFC (Kentucky Fried Chicken) au Tana Water Front sis à Ambodivona, lundi dernier. Comme d’habitude, le débat s’est centré sur de la pure critique autour de la présence d’un Président à l’inauguration d’un Fast – Food. Une présence « inopportune », pour certains voire « scandaleuse » pour d’autres.

 

Publié dans Politique

Les Forces armées sont qualifiées de grande muette pour des raisons diverses, mais aujourd’hui le milieu judiciaire malagasy l’est devenue également. L’accès à l’information des membres des médias est une fois de plus entravé et dans la foulée, le droit à l’information  des contribuables. Pas plus tard que la semaine dernière, des magistrats étaient traduits devant le conseil de discipline du Conseil supérieur de la magistrature (CSM). Celui-ci a rendu son verdict en sanctionnant 7 magistrats. Pas d’information officielle sur les sanctions infligées à ces « fautifs », les chefs d’inculpation et encore moins leurs identités.

Publié dans Politique
mercredi, 20 novembre 2019

LA UNE DU 21 NOVEMBRE 2019

Publié dans La Une

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Recherche par date

« November 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30  

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff