Société

Le flou persiste au sein des marchés hebdomadaires concernant leur fermeture. Durant une descente effectuée par les Forces de l’ordre, mercredi et jeudi à Andravoahangy et Mahamasina, tous les commerçants ont été contraints de fermer leurs portes même s’ils ne figuraient pas sur la liste des concernés dont les produits de première nécessité ( PPN) et les légumes et fruits. En effet, les responsables du marché de stipuler qu’ils procèdent actuellement à la fermeture de tous les marchés où un rassemblement est encore observé.
Mêmes prix exigés. Les médicaments prescrits dans le protocole de traitement de la Covid 19, entre autres le Lovenox, l'Azithromycine, l'Uvimag, le Magné B6 ou encore la Vitamine C seront désormais vendus à des prix identiques dans les pharmacies et dépôts de médicaments à Madagascar. Depuis toujours, le prix de chacun de ces médicaments diffère selon la pharmacie qui le propose.
Comme prévu par la Direction générale de la météorologie à Ampandrianomby, la dépression tropicale qui évolue au large de Cap d’Ambre s’est intensifiée en tempête tropicale avant-hier. Et elle a été baptisée Jobo par Météo Madagascar, mardi dernier à 18 heures locales. Et hier, vers 21 heures locales, son centre a été localisé à 226 km au Nord-Nord-Est d’Antsiranana.
Les travaux de construction du cimetière de la solidarité « fasan’ny firaisam-po », se trouvant au Fokontany Mandrosoa, Commune Anosiala et District d’Ambohidratrimo ont commencé, hier. Ils sont assurés par la Région Analamanga. D’ailleurs, les engins de terrassement sont déjà sur place pour aplanir le terrain, et aménager la chaussée menant à cet endroit.
Une nouvelle organisation s’impose. La décision étatique de passer au confinement total les week-ends dans la Région Analamanga, du moins pour les 12 prochains jours, a perturbé l’organisation tant des couples que celle des Communes et Arrondissements accueillant les mariages civils. A l’exemple du premier Arrondissement de la ville d’Antananarivo, 16 couples ont prévu d’officialiser leur union pour le samedi 24 avril prochain.
Prévus se faire au mois de juillet prochain. Le ministère de l'Education nationale (MEN) annonce le maintien des dates des examens officiels, du moins pour le CEPE et le BEPC, au titre de cette année scolaire 2020-2021. Le premier se tiendra le 6 juillet tandis que le deuxième se déroulera du 19 au 22 juillet, soit d'ici 3 mois. Le maintien ou l'ajournement de ces dates dépendra toutefois de l'évolution de la pandémie de la Covid -19. Ceci d'autant plus que Madagascar va bientôt entrer dans la saison hivernale, durant laquelle le nombre de contaminations augmente dangereusement.
Pas d’alerte cyclone à Madagascar, a rassuré la Direction générale de la météorologie (DGM). Par contre, le mauvais temps qui touche le Nord n’est autre qu’une zone perturbée. Tel a été le contenu du dernier communiqué de la DGM. « Le système portera le nom de Jobo. Il est de petite taille. La zone de vent fort (50 –60 km/h) devrait se concentrer sur mer le long des côtes Nord-est jusqu’à cette matinée. Quelques cumuls pluviométriques modestes sont attendus sur le Nord associés aux systèmes nuageux de ce système », a précisé les prévisionnistes d’Ampandrianomby.

Fil infos

  • Actu-brèves
  • Affaire Romy Andrianarisoa - Fanirisoa Ernaivo et consorts dépités
  • Législatives - Des ministres candidats
  • Attaque visant un commerçant à Fenoarivo-Atsinanana - Un ancien employé comme présumé commanditaire
  • Indonésie- Madagascar - Une coopération bilatérale en plein essor
  • Emeute à Ankazomiriotra - Des armes de la Gendarmerie disparues
  • Ile Maurice - Des jeunes filles malagasy forcées de se prostituer
  • Enseignement technique - Le LTP Ampasampito objet d’une complète réhabilitation 
  • Détournement de véhicules au ministère de la Santé publique - Un fonctionnaire et un propriétaire de garage sous les verrous
  • Députations - La caution quadruplée
Pub droite 1

Editorial

  • L’effritement
    L’Opposition se disloque ! Le C 11, entendre Collectif des 11 candidats, s’évanouit ! Le régime Orange n’a pas contrepoids crédible en face. Emportés par le souffle de la déflagration de l’éclatante victoire du candidat n° 3, Rajoelina Andry Nirina, les cadors de l’Opposition ne s’en remettent pas. Abasourdis, ils peinent à savoir où mettre les pieds ! Traumatisés, certains de ces malheureux perdants disparaissent des écrans de radars. Et pour cause ! En réalité, il n’existe pas à Madagasikara une Opposition politique répondant aux normes universellement reconnues. Une Opposition comme étant une force de proposition à la hauteur des attentes de la population. Une Opposition maîtrisant les arcanes de la gestion des affaires nationales et capable de tenir un débat d’idées sans passion déplacée fait défaut. Une force d’alternance de nature à prendre le relais selon le verdict des urnes démocratiquement correct laisse à désirer. En fait, le pays…

A bout portant

AutoDiff