Société

Dernière étape des travaux. La route d’Ankadilalana vers Tsimbazaza est de nouveau accessible à double sens, depuis hier. Les travaux de goudronnage viennent d’être achevés cette semaine. Ainsi, cette ruelle de la ville d’Antananarivo, coupée depuis le mois de février dernier, est désormais rouverte aux véhicules depuis Mahamasina. Les automobilistes et transporteurs en commun ne seront plus contraints d’emprunter la voie de Befelatanana vers Fort Voyron jusqu’à Fiadanana avant de rejoindre Ankadilalana et Tsimbazaza.
Sur environ 30000 personnes diabétiques enregistrées à Antananarivo, 163 se sont, jusqu’à hier, présentées à la Maison du Diabétique AMADIA à Faravohitra pour figurer dans la liste des bénéficiaires de la vaccination ciblée programmée le 10 mai. « Le premier jour, c’est-à-dire lundi dernier, 35 patients ont décidé de se faire vacciner au niveau des deux centres AMADIA Faravohitra.
Retour en classe à partir du lundi 10 mai prochain. Après des mois de vacances Covid-19, les écoles et lycées français d’Antananarivo reprendront les cours présentiels à partir de la semaine prochaine. En effet, l’Ambassade de France à Madagascar a autorisé la réouverture des établissements. Cette décision a été prise puisqu’il ne reste plus que quatre semaines pour que les élèves puissent réviser avant la tenue des examens. Les épreuves écrites du baccalauréat sont prévues à partir du 7 juin tandis que l’examen pour le diplôme national du brevet (DNB) aura lieu le 14 juin 2021.
Vers une amélioration de la courbe épidémiologique. Sur les 973 tests PCR et Gènexpert effectués le 3 mai dernier, 238 nouveaux cas positifs à la Covid-19 ont été recensés. Ce qui équivaut à un taux de positivité de 24,46 %. Pour la Région d’Analamanga, considérée comme l’épicentre de l’épidémie, 165 nouvelles contaminations ont été répertoriées. Dans les autres Régions touchées comme Diana, Haute-Matsiatra, Vakinankaratra, Atsimo-Andrefana, Itasy, Ihorombe, Menabe et Anosy, le nombre de personnes testées positives ne dépasse pas une vingtaine, selon la statistique publiée sur la chaîne de télévision nationale. Jusqu’à hier, 3 733 patients suivent encore un traitement.…
« Cela fait plus de dix ans que nous faisons le métier de transporteur. Plus exactement, nous conduisons des taxis-brousse en zone nationale. Depuis l’avènement de la pandémie, résilience oblige, nous devons nous résigner à nous reconvertir partiellement ou entièrement pour certains de nos collègues », déplore Livason Rivonandriana, chauffeur de taxi-brousse et propriétaire d’une demi-douzaine de véhicules Sprinter. Sa petite flotte navigue depuis un peu plus d’une décennie sur les routes nationales n°4 et 6, au départ de la Capitale et en direction de la Région de Boeny ou de Sofia. « Nous avons débuté avec un seul véhicule…
 Six Régions sont encore mises en quarantaine pour une durée de 15 jours et deux autres ouvertes à savoir Nosy Be et Boeny. En conséquence, toutes les mesures prises pour ces deux régions durant la fermeture sont levées, comme l'ouverture des écoles et universités. Cependant, le transport en zone nationale et régionale est encore suspendu.
Retour en classe malgré la poursuite de l'état d'urgence sanitaire. La reprise des cours à partir de cette semaine fait partie des mesures annoncées par le Président de la République Andry Rajoelina, lors de sa prise de parole en direct sur les chaînes télévisées, dimanche dernier. « Dans les Régions fermées à cause de la pandémie de Covid-19, entre autres Analamanga, Atsinanana, Sava, Vakinankaratra, Matsiatra-Ambony, Anosy, les élèves en classes d'examen devraient rejoindre l'école à partir du 5 mai prochain.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff