Société

Retirés de la plateforme publique, y compris les réseaux sociaux. Deux vidéos clips de 2 artistes différents viennent d'être censurés par le ministère de la Communication et de la Culture (MCC). Ce département ministériel a adressé une lettre aux artistes et producteurs ordonnant d'enlever ces vidéos clips, lesquels nuisent aux bonnes mœurs malagasy. Leurs paroles se composent des mots bruts sur le sexe, faciles à comprendre mais difficile à digérer. « Les artistes devraient servir d'éducateurs, au lieu de véhiculer des messages nuisant aux valeurs.
La saison des pluies en avance que prévu. La première pluie s'est abattue dans la Capitale depuis mardi dernier et a duré jusqu'au petit matin. Par conséquent, bon nombre d'habitants, notamment ceux qui vivent tout au long des canaux d'évacuation d'eau comme à Andranomahery, Ankorondrano, Andraharo, Ambohimanarina, Andavamba, Anjezika, se plaignent déjà de la montée des eaux. Du côté d'Antohomadinika par exemple, l'eau se trouve déjà à quelques centimètres du seuil de la maison.
La crise sanitaire liée à la pandémie de Covid-19 a favorisé les taxis et taxis-motos clandestins dans la ville d’Antananarivo. Effectivement, ces derniers profitent de la suspension des transports en commun pour exercer illicitement dans les rues de la Capitale, sans licence ni autorisation. Afin d’encourager l’intégration dans le secteur formel, la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) procède actuellement à une opération de poursuite de ces moyens de transport clandestin. Pour la journée d’hier, les forces composées de la Brigade mixte et de la Police municipale ont fouillé les deux-roues et taxis exerçant du côté d’Ankazomanga, Tsarasaotra, 67ha jusqu’à Ankadimbahoaka. Tous…
Malgré la récente action d’assainissement menée par la Commune urbaine d’Antananarivo, une action visant entre autres à débarrasser la ville de ses innombrables véhicules sur cale, cette entité doit encore redoubler d’efforts pour parvenir à un résultat probant. Car le fait est là : les parkings de la Capitale sont bloqués sinon accaparés par ces véhicules hors d’usage. Le cas de la Rue Jean Andriamady sise à Ampandrana, illustre cette situation. Sur 8 voitures garées sur le côté de la chaussée, 5 sont complètement hors de service. Il suffit d’y jeter un coup d’œil pour vérifier. Les passants ne manque…
Une propriété de la Région d'Analamanga. « Analamanga Park », localisé à 30 km de la ville d'Antananarivo, existe depuis 2007. Cet espace de détente et de loisirs a pourtant été fermé à cause de la vétusté et de la destruction de ses infrastructures, au bout de 10 ans. Cependant, les activités au sein de ce parc seront bientôt relancées, à en croire le secrétaire général (SG) de la Région en la personne de Vincent Ravomanana. « La rénovation totale d'Analamanga Park fait partie des priorités du gouverneur Hery Rasoamaromaka, depuis sa nomination.
22.000 euros. C’est la somme convenue entre deux particuliers malagasy pour l’achat de deux voitures d’occasion en France. Les partenaires se connaissent et ont déjà fait affaire ensemble à travers des commandes de pièces détachées ou autres dans le domaine de l’importation. La confiance commence à s’installer entre les deux parties d’autant plus que toutes les commandes ont été honorées par la partie se trouvant en France et qui s’occupe de l’achat et de l’envoi des marchandises à Madagascar.
Fonctionnel depuis février 2020. Le centre « Vonjy » de Taolagnaro vient d'être inauguré hier par le Président de la République Andry Rajoelina, accompagné par quelques membres du Gouvernement. Ce centre accueille et assure une prise en charge intégrée des cas de violences sexuelles sur les mineurs dans la Région d'Anosy. Les victimes peuvent y accéder gratuitement, sous un même toit, aux services de professionnels pour des prises en charge médicale, psychosociale et judiciaire.

Fil infos

  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente
  • Région Alaotra Mangoro - Le Président Andry Rajoelina honore ses promesses
  • Dépenses inutiles - L'Assemblée nationale sous le feu des critiques !
  • Secret du vote aux sénatoriales - Une seule et unique urne par District
  • Découpage territorial - Ikongo, Vohipeno et Manakara inséparables
  • Organisation des Jeux des îles de l'océan Indien 2023 - La candidature malagasy discréditée par les « zalous »
  • Code municipal d’hygiène - Sensibilisation et éducation du citoyen avant tout
  • Mairie d’Antananarivo - Des élus oublient leur principale mission

La Une

Editorial

  • Jeu interdit !
    A quoi joue-t-on là-haut ? Immaturité politique ou gaminerie mal assimilée ! En tout cas, quelque chose pas très catholique du moins déconcertant se produit dans les rangs des dirigeants du régime en place. Totalement inconscients de l’impact nocif de leurs actes, certains s’amusent à s’adonner à un certain jeu dangereux, guerre entre frères d’armes. Non seulement un jeu dangereux mais plutôt interdit. Des observateurs avisés redoutent l’éclatement.

A bout portant

AutoDiff