Société

Cette année, le Pôle anti-corruption ou PAC Antananarivo aura vraiment du pain sur la planche pour trancher sur d’autres importants dossiers sur des affaires de détournement de deniers publics. Des procès d’anciennes personnalités ou autres directeurs ministériels de l’ère H.Rajaonarimampianina, sont donc attendus. A commencer par l’affaire CNaPS ! Plusieurs dizaines de milliards d'ariary auraient été détournés entre 2010 et 2018, Bien qu’elle incrimine principalement le président de la Fédération malgache de football, Raoul Rabekoto, actuellement en cavale, et non moins l'ex-directeur général de la CNAPS, d’autres anciens responsables de cette entité ont été entraînés également dans celle-ci. Le PAC…
En hausse par rapport aux chiffres de l’année dernière. Le centre Vonjy, implanté dans l’enceinte du centre hospitalier universitaire de gynécologie obstétrique de Befelatanana (CHU GOB), a enregistré plus de 900 cas de viol en 2020, contre 843 en 2019. Ce centre de prise en charge intégrée accueille des victimes de viol, que ce soit des mineurs ou des adultes, provenant de la ville d’Antananarivo et périphéries. Toutefois, ce chiffre augmente durant les périodes festives, à l’exemple de la fête de l’indépendance ou celles de fin d’année, durant lesquelles les veillées et bals se multiplient. Rien que dans la matinée…

Ils nous ont quittés

Publié le mercredi, 30 décembre 2020
2020 a été une année sombre pour la musique traditionnelle malagasy, autant que les Eglises. En effet, des grandes personnalités ayant marqué la scène musicale et la foi chrétienne sont parties pour rejoindre l'au-delà.
Fin de carrière pour le tristement célèbre Lama En mai dernier, l’élimination, après 20 ans de cavale, du tristement célèbre Norbert Ramandiamanana, alias Lama, a provoqué un séisme dans l’industrie du kidnapping d’hommes d’affaires indopakistanais de la Capitale. Sa neutralisation, qui a succédé à la libération d’Anil Karim, son dernier otage, a valu aux éléments de la section de recherche de la Gendarmerie de Fiadanana d’être primés. Les 200 millions d’ariary promis sont allés donc dans leurs poches. Car les choses se sont accélérées après la libération de l’otage.D’après le commandant de la Circonscription interrégionale de la Gendarmerie nationale d’Antananarivo,…
Davantage médiatisés. Les cas de violences à l’égard des femmes et des enfants, notamment les viols et agressions sexuelles, ont été largement dénoncés à la fois sur les réseaux sociaux et dans les médias cette année 2020. L’affaire Tahisy, la jeune femme qui a succombé avec son bébé suite à son accouchement en février dernier, constitue le début de toute une série de cas de violences publiés notamment sur Facebook. Les internautes ont fait appel à la Première dame Mialy Rajoelina pour rendre justice à la victime ainsi que les autres, dont les cas sont peu médiatisés.
Comme tout autre pays du monde, Madagascar a aussi sombré durant la pandémie de Covid-19. L’annonce des trois premiers cas dans la soirée du 19 mars 2020 a bouleversé la vie sociale du pays. A la date du 25 décembre dernier, la Grande île a recensé 17 714 cas positifs dont 17 228 patients guéris. Malheureusement, le syndrome de détresse respiratoire aiguë a emporté 261 porteurs du virus ayant développé des formes graves de la maladie. A ce jour, le pays comptabilise encore 225 individus infectés qui sont en cours de traitement. Pour Madagascar, la mise à disposition des tests…
Après 15 jours de suspense, le Tribunal Anosy s’est enfin prononcédans l’affaire concernant la violence physique infligée à un enfant de 11 ans résidant dans le quartier d’Amboditanimena Soavimasoandro, le 14 décembre dernier. Hier, les juges ont rendu un verdict condamnant le père à trois ans de prison avec sursiset un million d’ariary d’amendeà verser au Trésor public.Faut-il mentionner que l’accusé a passé ces deux dernières semaines à la prison d’Antanimora et n’a pu retrouver sa famille qu’hier, après prononciation de son jugement. Après son déferrement devant le Parquet, le 18 décembre dernier, il avait été placé sous mandat de…

Fil infos

  • Vie politique - Le Malagasy Miara-Miainga en plein essor
  • Pression au sein de l’Exécutif - Mise à l’épreuve prolongée pour le Gouvernement Ntsay
  • Sénat - Imbiki Herilaza et Nicolas Rabemananjara, vice-présidents
  • Nombre excessif de collaborateurs - La HCC recadre les nouveaux sénateurs
  • Opposition au Sénat - « Une disposition illogique »
  • Contrat de location auprès de la compagnie STA - Démenti du ministère de l’Economie et des Finances
  • Etats – Unis - Investiture sous haute protection pour le Président Joe Biden
  • Campagne de reboisement 2021 - 75 000 hectares à couvrir d’arbres !
  • Chambre haute du Parlement - Razafimahefa Herimanana, élu président du Sénat
  • Secteur halieutique - Des investisseurs « abandonnés » implorent le ministère

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Esprit de fidélité
    L’état d’esprit, c’est la base de tout. Avoir un état d’esprit intègre, c’est mieux. Mais savoir entretenir, en soi, un esprit de fidélité, c’est excellent ! En ces temps-ci, il est très rare de rencontrer quelqu’un de fidèle surtout au niveau des dirigeants ou des leaders. La noblesse d’esprit basée surtout sur la fidélité se fait très rare voire introuvable. Le déclin de la mentalité sociale se fait sentir et se constate à vue d’œil. Il résulte de l’absence totale de l’esprit de fidélité dans les relations entre humains (entre amis, entre époux, entre dirigeants et administrés, etc.). Etre fidèle à son principe, à sa promesse ou à ses engagements devient, par la force du temps, chose obsolète ou révolue ! On a honte, parfois, d’être fidèle. La trahison sinon la traitrise ou la félonie règnent dans notre société, dans le pays. Trahir devient chose courante, une mode, une tendance …

A bout portant

AutoDiff