Société

A la date d’hier, le Centre de commandement opérationnel (CCO) - Covid-19, sis à Ivato, comptabilise 9 690 cas positifs depuis le 19 mars, annonce de la première contamination au coronavirus à Madagascar. Le pays va bientôt atteindre le cap des 10 000 personnes testées positives au coronavirus. Fort heureusement, 6 260 patients sont déclarés guéris jusqu’à hier, ce qui fait qu’il ne reste plus que 3 339 malades en cours de traitement, hormis les 91 décès recensés.
En contact direct et en permanence avec les citadins. Environ 3 000 employés au sein de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA) mettent leur santé en péril et encourent quotidiennement les risques de contamination du coronavirus. Ceci en exerçant leurs fonctions entre autres d’assainissement de la ville, des marchés ou encore en assurant la circulation et la mobilité urbaine, afin de permettre aux habitants de bénéficier d’une cité fonctionnelle en cette période d’urgence sanitaire.
En état d’arrestation le 20 juillet dernier à Isoanala Betroka, les deux suspects entraînés dans une affaire de corruption ont été placés sous mandat de dépôt vendredi dernier. Les faits datent donc du 20 juillet dernier.
Malgré la vigilance et l’état d’alerte maximale imposés aux Forces de l’ordre en cette période de confinement, certains transporteurs véreux cherchent toujours à déjouer leurs contrôles pour transporter clandestinement des passagers. C’est bien le cas la nuit du samedi dernier à Ambalavao Atsimondrano, sur la RN7. Les gendarmes y ont intercepté un poids lourd qui a transporté clandestinement 16 personnes, qui ont envisagé de rejoindre le Sud.
Le Centre de commandement opérationnel (CCO) - Covid-19, sis à Ivato, a déploré 26 décès en une semaine. Ce qui porte actuellement à 85 le nombre de patients ayant succombé au coronavirus. Rien que ce week-end, le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, porte-parole dudit centre a annoncé 9 décès enregistrés auprès des établissements sanitaires situés dans les Régions d’Analamanga, Vakinankaratra, Sofia et Alaotra-Mangoro.
Le chargé d’affaires de l’ambassade américaine Stuart Wilson et la ministre de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme se sont dits OUI. Cette nouvelle a captivé l’attention des internautes samedi dernier. Après une relation amoureuse de deux années, ces deux personnalités publiques ont fait reconnaitre leur union aux yeux de la loi malagasy.
Absents dans les étagères depuis quelques jours. L'Azithromycine ainsi que tous les médicaments qui peuvent le remplacer sont actuellement en rupture de stock dans les pharmacies d'Antananarivo. Les médecins prescrivent ces médicaments pour le traitement des cas asymptomatiques ou modérés du Covid-19. Avec la recrudescence du nombre des personnes contaminées, les demandes concernant ces médicaments surpassent les offres. « Depuis ce matin, j'ai fait le tour d'au moins 5 pharmacies pour en acquérir, mais en vain.

Fil infos

  • Covid-19 à Madagascar - La guerre est loin d’être gagnée !
  • Education et enseignement - Des solutions pragmatiques en vue
  • Résiliation du bail avec la MBS - Le maire agit au profit de la collectivité
  • Commune urbaine d'Antananarivo - Naina Andriantsitohaina fonce sur l'assainissement
  • Crédibilité au sein de l'opinion publique - La dégringolade de l'Opposition
  • Célébration du 10 août - Occultée par la crise sanitaire
  • Concentrateurs d’oxygène importés - Arrivée de la seconde livraison
  • Dérogation pour les Malagasy devant poursuivre leurs études à l’extérieur - Précisions supplémentaires du CCO
  • Rapatriement de 1 600 Malagasy - La procédure est enclenchée !
  • Rapatriement des Malagasy - Priorité aux personnes vulnérables

La Une

Editorial

  • Cette maudite maladie !
    En pleine guerre de 1914-1918, la « grippe espagnole » frappait les pays belligérants. Selon les experts, il s’agissait d’une grippe virulente et mortelle de souche H1N1 qui, partie d’un camp militaire de Funston (Kansas, Etats-Unis) le 3 mars 1918, se répandit à la vitesse de la lumière au reste du monde notamment vers les pays engagés dans la guerre. La grippe espagnole aurait fait 20 millions à 50 millions de morts dans le monde selon les rapports de l’Institut Pasteur. Certaines sources indiquèrent même 100 millions de victimes. Les pays les plus touchés étaient l’Inde (18,5 millions de morts), Chine (de 4 à 9,5 millions), Europe occidentale (2,5 millions) et les Etats-Unis (de 500 000 à 675 000). Dans le passé, on note la recrudescence d’épidémies de grave maladie contagieuse trois à quatre par siècle. De la « grippe espagnole » au nouveau coronavirus de Covid-19, il n’y a…

A bout portant

AutoDiff