Première sortie médiatique du côté de la Justice à propos de l’affaire Houcine Arfa. Trois jours après les révélations fracassantes de l’évadé, la Procureure de la République, Odette Balsma Razafimelisoa est sortie de son silence hier. Elle a tenu une conférence de presse aux côtés du directeur de la Police judiciaire qui était en charge des enquêtes sur cette affaire. De prime abord, la Procureure a reconnu avoir reçu entre les mains les deux dossiers d’Houcine Arfa. Usurpation de titre, extorsion de fonds et détention d’armes sans autorisation constituent les charges contre lui dans le premier dossier. Quant au second dossier, Houcine Arfa est poursuivi pour association de malfaiteurs. Un dossier qui implique deux autres individus qui font également l’objet de procédures judiciaires. Arrêté le 20 juin puis condamné au début du mois de novembre, ce quinquagénaire obtient donc un transfert à la prison d’Antanimora le 28 novembre 2017. 

Publié dans Politique
jeudi, 18 janvier 2018

La Une du 19 janvier 2018

Publié dans La Une

Tollé. Dans le cadre de la mise en place de l’eVisa, l’attribution de la perception du droit de timbre pour l’obtention de visa de séjour à partir de tous les aéroports et ports de Madagascar (visa aux frontières) a été cédée à la société privée Agence malgache d’édition de titres et de timbres sécurisés (Ametis). Une concession qui suscite un flot de critiques. Simples citoyens et opérateurs font une véritable levée de boucliers. 

Publié dans Politique
jeudi, 18 janvier 2018

Qui ment… ?

Qui ment, qui dit vrai ? Telle est l’imminente question que se posent observateurs de la vie politique nationale, l’opinion et les simples citoyens.  Les ondes de choc provoquées par la spectaculaire évasion de Houcine Arfa, un ressortissant français, sèment la pagaille dans l’opinion aussi bien dans le cercle du pouvoir. Une affaire sulfureuse,  intrigante et surtout nébuleuse qui cloue les attentions et les curiosités. N’en déplaise aux hauts responsables de l’Etat, des points noirs nécessitent des éclaircissements et ils ont, grandement, intérêt à ce que la lumière soit faite. L’unique voie pour y parvenir consiste à diligenter une enquête indépendante par le soin d’une Instance autonome et neutre. Jusque-là, le magistrat Jean-Louis Andriamifidy, premier responsable du Bianco a fait ses preuves. On peut très bien lui confier la tâche.

Publié dans Editorial

Un nouvel épisode. Après quelques semaines de calme, la peste bubonique refait surface à Ankazobe. Les habitants de ce District de la Région Analamanga, localisé à 100km d’Antananarivo, sur la Rn4, sont en panique depuis le début de cette semaine. Une angoisse suite à l’existence d’un cas suspect de peste touchant un cuisinier auprès des ecclésiastiques de l’école Saint- Jean. « Cet homme de 40 ans a présenté tous les symptômes de la peste bubonique, entre autres la fièvre, la grande fatigue et le ganglion en bas du pubis. Depuis sa consultation au centre de santé niveau II d’Ankazobe, mardi dernier, le patient y suit un traitement dans le service isolé », informe Andriamanantena Rakotoarivony, adjoint technique au sein du Service de District de santé publique (Sdsp) d’Ankazobe.

Publié dans Société

 Un entretien de routes un peu tardif. En marge de quel événement questionnent les usagers de la route.  Cela fait des mois que les routes se dégradent presque dans toute la ville mais aucune réaction. Et voilà qu’en pleine saison de pluie et de cyclones, des équipes se mobilisent jour et nuit pour réparer les grands trous et les nids-de-poule En effet, depuis quelques semaines, les travaux de réhabilitation des routes s’aperçoivent dans la Capitale Antananarivo. Plusieurs quartiers où les infrastructures routières se trouvent dans un état de délabrement total sont affectés par ce projet « Tip top » du ministère des Travaux publics.  Cela se constate au niveau  de la route située au By-pass, sur le chemin d’Ampasika vers Itaosy, Anosizato à Ampitatafika, Iavoloha-Anosy ainsi que Anosy- Ampasika. A cela s’ajoutent  les voies situées entre Mahazoarivo, Ampandrana et Ankadivato. Les travaux de réaménagement constituent une bonne initiative. 

Publié dans Société

L’Agence française de développement (Afd) octroie 24 milliards d’ariary à Madagascar afin de soutenir ses efforts dans la mise en œuvre du projet « Kobaby ». Actuellement, la biodiversité de la Grande île subit une réelle pression de la population locale, étant donné que cette dernière ne dispose pas de sources de revenus convenables pour subvenir à ses besoins. Par manque de travail mais également par manque de connaissances, les habitants finissent ainsi par exploiter illicitement les aires protégées pour survivre, entraînant ainsi la destruction de l’environnement et le changement climatique. C’est pour y remédier que le projet  « Kobaby » (qui veut dire  « prendre soin ») sera mis en place dans neuf aires protégées dont  six sont encore de nouvelles aires protégées ou Nap dans la Région de Diana.

Publié dans Economie

Fil infos

  • Jeter de l’argent par la fenêtre - Une nouvelle récidive du régime ce samedi
  • Andry Rajoelina au forum de l'IEM - « Remplacer le fatalisme par l'optimisme »
  • Atteinte à la sûreté de l’Etat - Rasoamaromaka sort libre de son audition
  • Initiative pour l’Emergence de Madagascar - Plus de 2000 participants au forum international
  • Condamnation de l'écologiste Raleva - Un « chef d'accusation ridicule », selon Amnesty international
  • Interdiction de manifester dans les Provinces - Les porte-paroles du Gouvernement désavoués
  • Mouvement des 73 députés - Rasoamaromaka H. accusé d’atteinte à la sûreté de l’Etat
  • Décision de la HCC - La déchéance ou la loi de la jungle
  • Place du 13 mai - Le mouvement des 73 députés gagne un nouveau souffle !
  • Eglise catholique apostolique romaine - Un quatrième Cardinal pour Madagascar

La Une

Recherche par date

« January 2018 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Editorial

  • Les incorruptibles
    Brian De Palma, le célèbre réalisateur américain, mit jour en 1987, le légendaire film « The untouchables » et adapté sur l'écran français « Les incorruptibles ». Interprété sur le plateau par des acteurs mythiques tels, entre autres, Kevin Costner, Sean Connery ou Robert De Niro, Andy Garcia, le film rencontra un immense succès à travers le monde. En gros, c'est l'histoire de la traque du…charismatique mafieux « Al Capone » durant les années trente, à Chicago. Pour venir à bout de sa mission, l'agent Eliot Ness (Kevin Costner), dut recourir au service des hommes répondant aux critères  de sa trempe, à savoir, intraitables et surtout  incorruptibles (untouchables).

A bout portant

AutoDiff