Dossier

Auparavant considérée comme un sujet tabou, souvent pervers. L’éducation sexuelle commence à être reconnue comme une priorité pour éviter divers maux touchant les jeunes, dont la grossesse précoce. La plupart des projets et programmes de santé et droits sexuels et reproductifs (SDSR) en tiennent compte. L’éducation sexuelle couvre plusieurs aspects, que ce soit physique, émotionnel, social, éthique et autres, à inculquer aux enfants dès qu’ils ont atteint l’âge de 5 ans. La santé sexuelle est même intégrée dans les droits humains. Nous rapportons dans ce dossier la grande révolution de l’éducation sexuelle ces dernières années, y compris les activités entreprises.…

Les cinq merveilles de Madagascar

Publié le mercredi, 09 septembre 2020
Madagascar, la plus vieille île du monde, a tous les atouts pour susciter l’émerveillement. Appelé « Huitième continent » par beaucoup de scientifiques, le pays est aussi la plus vieille île du monde. Celle-ci abrite une biodiversité unique au monde. Elle possède d’immenses ressources aquatiques et marines. Son sous-sol regorge de richesses inestimables.
Il y a quelques semaines, les acteurs issus de différents secteurs d’activité ont lancé un cri d’alarme par rapport aux impacts de la pandémie de Covid-19. Touchés de plein fouet par la crise sanitaire, ils ont fait part de leur exaspération. A plus de 5 mois après le début de l’état d’urgence sanitaire, tous les indicateurs sont au rouge. Des cris de détresse qui semblent avoir été entendus par les dirigeants. Il a donc fallu attendre le dernier message du Président Andry Rajoelina à la Nation lors du rendez-vous sur la chaîne nationale, dimanche dernier, pour voir les concernés pousser…
L’épidémie de la Covid-19 a mis à mal l’économie mondiale. Madagascar ne déroge pas à la règle. Dans la Grande île, la plupart des secteurs d’activité pâtissent de cette crise sanitaire du fait que des mesures de confinement ont été décrétées par les autorités pour tenter d’endiguer la propagation de ce virus sur le territoire malagasy. Chaque semaine reconduite en état d’urgence sanitaire supplémentaire a un impact sur la croissance du pays. Si des entreprises sont moins touchées par cette crise, comme celles de la grande distribution, d’autres sont littéralement à l’arrêt depuis plus de cinq mois et risquent d’éprouver…
Chaque samedi, Sophie*, d'origine malgache, descend en bus vers Beyrouth depuis Bikfaya, à la montagne, pour distribuer des sacs de nourriture. Depuis le mois de juin, l'église protestante française de Kraytem, dans le quartier ouest de la capitale libanaise, finance l'équivalent de cinquante paniers par semaine à destination des travailleuses domestiques immigrées.
Cela fait une dizaine d’années que la marque « BoGasy Madagascar » a été créée par Hasimalala Kelhie, une jeune femme pleine de ressources et d’énergie. Après tant de recherches et de professionnalisme, ladite marque a été lancée officiellement l’année dernière. Depuis, les commandes se sont multipliées et beaucoup de Malagasy et même d’étrangers s’y intéressent. Non seulement, la marque BoGasy s’est fait un nom auprès des fashionistas malagasy mais a également été applaudie par les fans du ballon rond à Madagascar et même à l’international en habillant le footballeur international français Kylian Mbappé.Un joueur de PSG en mode BoGasy…
Sous exploitées. Le Dr Jean Claude Ratsimivony propose la mise en place d’une stratégie de développement pour optimiser l’exploitation des plantes médicinales et aromatiques à Madagascar. Ces dernières, dont certaines endémiques de la Grande île, disposent pourtant d’innombrables vertus. Le groupe JCR et l’IMRA font partie de ceux qui ont su exploiter à bon escients ces plantes, en collaborant avec les producteurs ou en assurant leur plantation. Leurs produits sont majoritairement faits à partir d’une variation de plantes.

Fil infos

  • Actu-brèves
  • Affaire Romy Andrianarisoa - Fanirisoa Ernaivo et consorts dépités
  • Législatives - Des ministres candidats
  • Attaque visant un commerçant à Fenoarivo-Atsinanana - Un ancien employé comme présumé commanditaire
  • Indonésie- Madagascar - Une coopération bilatérale en plein essor
  • Emeute à Ankazomiriotra - Des armes de la Gendarmerie disparues
  • Ile Maurice - Des jeunes filles malagasy forcées de se prostituer
  • Enseignement technique - Le LTP Ampasampito objet d’une complète réhabilitation 
  • Détournement de véhicules au ministère de la Santé publique - Un fonctionnaire et un propriétaire de garage sous les verrous
  • Députations - La caution quadruplée
Pub droite 1

Editorial

  • L’effritement
    L’Opposition se disloque ! Le C 11, entendre Collectif des 11 candidats, s’évanouit ! Le régime Orange n’a pas contrepoids crédible en face. Emportés par le souffle de la déflagration de l’éclatante victoire du candidat n° 3, Rajoelina Andry Nirina, les cadors de l’Opposition ne s’en remettent pas. Abasourdis, ils peinent à savoir où mettre les pieds ! Traumatisés, certains de ces malheureux perdants disparaissent des écrans de radars. Et pour cause ! En réalité, il n’existe pas à Madagasikara une Opposition politique répondant aux normes universellement reconnues. Une Opposition comme étant une force de proposition à la hauteur des attentes de la population. Une Opposition maîtrisant les arcanes de la gestion des affaires nationales et capable de tenir un débat d’idées sans passion déplacée fait défaut. Une force d’alternance de nature à prendre le relais selon le verdict des urnes démocratiquement correct laisse à désirer. En fait, le pays…

A bout portant

AutoDiff