Economie

Non propice aux investissements. La deuxième vague de la pandémie de coronavirus augmente les risques d’échec en matière de création d’entreprises formelles à Madagascar. Selon le tableau de bord économique du mois d’avril réalisé par l’Institut national de la statistique (INSTAT), l’effectif des établissements nouvellement créés a diminué durant le premier trimestre de cette année par rapport à la même période de l’année dernière. Pour l’ensemble des trois secteurs d’activité, ce chiffre est passé de 6 839 entreprises, de janvier à mars 2020, à seulement 5 972 cette année, soit une baisse de l’ordre de 12,7 %. Le secteur primaire,…
Chose promise, chose due. Le riz hybride a été introduit à Madagascar pour améliorer le rendement et la production, dans le cadre du projet de Coopération sud-sud de la FAO (Organisation des Nations Unies pour l’agriculture et l’alimentation) entre la Chine et la Grande île. Et les résultats sont palpables.
Une belle performance. Le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat (MICA) a dressé un bilan positif de la campagne d’exportation de vanille au titre de l’année 2020-2021. Les résultats s’avèrent positifs. Une nette amélioration de la quantité exportée est observée malgré la pandémie. « La campagne d’exportation a commencé le 15 septembre 2020 et s’achèvera la fin de ce mois de mai. Jusqu’à fin avril, Madagascar a écoulé 1 780 tonnes de vanille tout produit confondu y compris les gousses, les extraits et les poudres sur le marché international.
Sept ans plus tard. Avant-hier, il a été décidé lors du dernier Conseil des ministres que Madagascar va reprendre les procédures judiciaires afin de récupérer les 30 000 rondins de bois de rose exportés illicitement en 2014 à Singapour, d’une valeur de plus de 50 millions de dollars. Cette décision fait notamment suite aux déclarations de la ministre de l’Environnement et du Développement durable, Vahinala Baomiavotse Raharinirina, au mois de novembre 2020, en marge de la sortie de la promotion « Santatra » du Centre national de formation de technicien forestier (CNFTF).
Madagascar vient d’intégrer hier le « COMESA Federation of Women in Business » (COMFWB). Il s’agit donc du lancement officiel de la branche malagasy du COMFWB effectué par le ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, en collaboration avec les gentes féminins composant l’ensemble des opérateurs économiques de la Grande île. « Le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA) a mandaté le COMFWB pour promouvoir l'amélioration des conditions économiques des femmes dans les États membres afin qu'elles participent pleinement et en toute légalité au développement de leur économie nationale, mais aussi en reconnaissance du fait que l'intégration…
41 %. Près de la moitié des sites techniques d’Orange Madagascar utilisent aujourd’hui des énergies renouvelables, plus précisément l’énergie solaire. Ce pourcentage place ainsi l’opérateur parmi l’un des leaders parmi les opérateurs de téléphonie mobile des pays africains et du Moyen-Orient en matière de déploiement des panneaux solaires. « Dans la Grande île, de nombreux sites techniques ne sont pas reliés au réseau électrique. Ou lorsqu’ils le sont, la qualité du réseau n’est pas assez puissant et nécessite des solutions alternatives supplémentaires. Engagé en faveur de la protection de l’environnement, Orange Madagascar a ainsi mis en place plusieurs alternatives comme…
Un regain. La monnaie nationale s’est appréciée depuis le début de l’année. Le comité monétaire de la Banky Foiben’i Madagasikara (BFM) rapporte des résultats positifs dans sa note de conjoncture économique, publié eà la fin de la semaine dernière. Au cours du premier trimestre de cette année, l’euro est passé de 4 686,9 à 4 425,5 ariary, soit une appréciation de 5,6 % pour notre monnaie, tandis que le dollar est passé de 3 824,8 à 3 782,2 ariary, soit une appréciation de 1,1 % pour l’ariary.

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Nouveau Gouvernement Ntsay Christian - Amputé de deux poids lourds
  • Prétendus « sujets Bacc » - Deux facebookers arrêtés
  • Edgard Razafindravahy à la tête de la COI - Rayonnement de Madagascar dans l'Océan indien 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Secteur combatif
    Le tourisme, le fer de lance pour la relance de l’économie nationale, se trouve en tête de la ligne du front dans la bataille sans merci contre la malédiction, si on peut s’exprimer ainsi, qui semble s’éterniser. En effet, il faut batailler dur si l’on veut briser à jamais le blocage en béton gênant la remontada. En diapason avec le ministère des Transports et de la Météorologie, le département du Tourisme et de l’Artisanat, en tête de peloton, sous l’impulsion de l’inamovible ministre Randriamandranto Joël conduit en tandem avec le ministre Ramonjavelo Manambahoaka Valéry Fitzgerald, le combat. En fait, les ministères du Tourisme et des Transports sont deux départements appelés à unir leur force dans un cadre de stratégie commune afin de coordonner les actions.

A bout portant

AutoDiff