Economie

Les opérateurs font encore face à des difficultés financières face à l'arrivée de la deuxième vague de la pandémie. A travers un communiqué, publié vendredi dernier, la Direction générale des impôts (DGI) informe le report des échéances fiscales au juin prochain.
280 passagers ont atterri à l'aéroport d'Ivato, il y a une semaine. Ils ont voyagé au dernier vol de la compagnie aérienne Air France reliant Paris et Antananarivo. La présentation d'un test PCR négatif est exigée avant leur entrée sur le territoire malagasy. De plus, ils doivent obligatoirement passer un second test à leur arrivée. Ceux ayant été déclarés négatifs sont sortis de l'hôtel. Cependant, d'autres sont confirmés positifs.
Le problème d’approvisionnement en eau à Sabotsy-Namehana et ses environs sera bientôt résolu.
Une charge pour l’Etat. L’Institut de gemmologie de Madagascar (IGM) n’a jamais fait preuve d’indépendance ni de profit. Depuis sa création en 1998, ce centre de formation fonctionne grâce à des subventions. D’après les explications de Fidiniavo Ravokatra, ministre des Mines et des Ressources stratégiques (MMRS), l’Etat verse à cet institut près de 500 millions d’ariary par an.
Le contrat de location du Boeing 737-800 immatriculé 5REBA entre la compagnie Air Madagascar et l’entreprise ICBC en Chine a expiré. L’avion a été rendu à son propriétaire cette semaine. Pendant six ans, cet appareil a résolu les problèmes liés à la flotte. Sur le plan national, il a servi les lignes Antanananarivo – Nosy Be et Antananarivo – Mahajanga.
Appauvries, les communautés vont dépendre davantage des ressources naturelles pour assurer leur sécurité alimentaire. La conservation des espèces et la protection de la biodiversité ne sont pas épargnées des conséquences négatives de la pandémie de coronavirus. Outre les problèmes liés à l’économie et le social, la situation des lémuriens n’a jamais été abordée. Alors que ces espèces endémiques se trouvent dans une situation de plus en plus critique à cause de la perte de leur habitat naturel et le braconnage.
La compagnie aérienne Air France a opéré son dernier vol transportant des passagers depuis Paris vers Antananarivo pour le mois d’avril. Le Boeing 777-200 a décollé dimanche dernier vers 22h 30 à l’aéroport Roissy Charles-de-Gaulle et a atterri à l’aéroport d’Ivato, hier vers 10h du matin. Cette organisation a suscité énormément d’inquiétude auprès de la population malagasy.

Fil infos

  • Nouveau Gouvernement - Les lobbyings agitent en coulisses
  • Eradication de la poliomyélite - Fy, jeune influenceuse et défenseuse des jeunes pour la vaccination
  • Nouveau Gouvernement - Après Paris, Bissau et Luanda ?
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Nouveau Gouvernement Ntsay Christian - Amputé de deux poids lourds
  • Prétendus « sujets Bacc » - Deux facebookers arrêtés
  • Edgard Razafindravahy à la tête de la COI - Rayonnement de Madagascar dans l'Océan indien 
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Secteur combatif
    Le tourisme, le fer de lance pour la relance de l’économie nationale, se trouve en tête de la ligne du front dans la bataille sans merci contre la malédiction, si on peut s’exprimer ainsi, qui semble s’éterniser. En effet, il faut batailler dur si l’on veut briser à jamais le blocage en béton gênant la remontada. En diapason avec le ministère des Transports et de la Météorologie, le département du Tourisme et de l’Artisanat, en tête de peloton, sous l’impulsion de l’inamovible ministre Randriamandranto Joël conduit en tandem avec le ministre Ramonjavelo Manambahoaka Valéry Fitzgerald, le combat. En fait, les ministères du Tourisme et des Transports sont deux départements appelés à unir leur force dans un cadre de stratégie commune afin de coordonner les actions.

A bout portant

AutoDiff