Même la plus belle chose à une fin. Et comme l'aventure des Barea à la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2019 en est une, elle s'est pourtant achevée en quart de finale. Les 120 minutes en huitième de finale contre la RD Congo ont impacté physiquement les Barea face à la Tunisie. Ils se sont finalement avoués vaincus sur un score un peu sévère, disons-le, 3-0. Des réalisations tunisiennes acquises à la 51e, 60e et 91e minute suite à des erreurs dues certainement à la fatigue entraînant dès fois des relâchements payés chers au final. C'est le cas notamment du 2e but qui a pris racine sur une perte de balle au milieu de terrain.

Publié dans Sport
jeudi, 11 juillet 2019

LA UNE DU 12 JUILLET 2019

Publié dans La Une

Une grande première pour la Grande Ile et l’équipe nationale malagasy. Tout le monde est derrière les Barea qui se sont battus pour arriver à ce stade de la Coupe d’Afrique des nations de football (CAN) 2019. En effet, beaucoup de lieu ont accueilli les fans malagasy pour regarder le match qui a fait face l’équipe malagasy à celle de la Tunisie,  les Aigles de Carthage. A part celui d’Anosy et d’Analakely et bien-sûr les autres lieux dans les lounges et karaoké, deux grands fans zone ORTM ont été installés par le groupe FILATEX notamment à Ankadimbahoaka et à Talatamaty.

Publié dans Société

Un ouf de soulagement pour la plupart des parents. Ces derniers se sont montrés réticents quant à la suppression de l’examen du CEPE (Certificat d’études primaires élémentaires), prévue dans le cadre de la mise en œuvre du Plan sectoriel de l’éducation (PSE). « L’examen officiel du CEPE sera maintenu, malgré la mise en œuvre du PSE », souligne le Pr Félicitée Rejo- Fienena, ministre par intérim de l’Education nationale, de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle (MENETFP). C’était hier au Carlton Anosy, en marge de l’ouverture de la revue sectorielle conjointe du démarrage du PSE.

Publié dans Société
jeudi, 11 juillet 2019

Et la vie continue

Le temps semble s’arrêter ! Loin s’en faut. Imperturbable, l’eau coule paisiblement sous le pont. La terre tourne de même la gravitation universelle autour du soleil. Bref, la vie continue ! Tellement, les prouesses inespérées de nos jeunes talents des Barea nous obnubilent et nous propulsent dans le monde de l’euphorie parfois de l’irréel  que les réalités ici-bas semblent nous échapper et les frontières de l’impossible n’existent plus.  Nos jeunes et vaillants « zébus » nous montraient qu’aucun obstacle ne puisse entraver celui qui a la foi ferme en la réussite.

 

Publié dans Editorial

Des prévisions encourageantes. La saison touristique s’annonce très bien pour Madagascar. Effectivement, selon une étude réalisée par ForwardKeys, la Grande île est en bonne place pour vivre un boom touristique pour cette année. « Chaque jour, nous analysons plus de 17 millions de réservations. Et au cours de notre étude, il a été constaté que les arrivées à Madagascar en 2018 ont augmenté de 8% par rapport à l'année précédente et de 19% au cours des cinq premiers mois de 2019 » précise Olivier Ponti, de VP Insights, chez ForwardKeys.

Publié dans Economie

Victime de faux et usage de faux. « On m’a retiré mon autorité parentale basée sur une soi-disant violence conjugale qui n’a jamais eu lieu ni prouvé et été commise par ma personne sur mon ex- épouse ainsi que sur un constat d’adultère qui a été annulé car sans fondement effectué après le jugement du divorce et non frappé d’appel avec la grosse bien signifiée, sans enquête approfondie ni ma présence. » Tel est le récit d’un père, un étranger, en butte avec une saga judiciaire enclenchée par son ex- épouse, une Malagasy. Sans hésitation, il relate les faits.

 

Publié dans Politique

En deux jours seulement, les limiers du commissariat central d'Antsirabe ont pu arrêter quatre passeurs supposés qui ont transporté vers la Capitale plus de 26 kg de drogue au total sur la RN7. Le premier coup de filet date le lundi 8 juillet dernier. Là, c'était d'abord deux présumés passeurs venant d'Ihosy en taxi-brousse,  étaient surpris avec 9 kg de substance narcotique dans leur bagage à main, précisément dans une sacoche.

 

Publié dans Politique

Fil infos

  • Covid-19 - Le rebond de l’épidémie à l’étranger doit interpeller les Malagasy
  • Session ordinaire de l’Assemblée nationale - Les dossiers transmis par la HCJ au menu
  • Tournée présidentielle dans le Nord - Sambava, premier bénéficiaire du CVO plus
  • Renforcement du système de santé à Madagascar - Deux hélicoptères médicaux de la Russie
  • Axe Ambilobe - Vohémar - L'inauguration prévue dans 8 mois
  • Arrestation du député Leva - Son épouse parlementaire en flagrant délit
  • Fin de mandat - Rivo Rakotovao rêve d’une prolongation utopique
  • Palais d’Anosikely - Des sénateurs récalcitrants veulent rester à tout prix !
  • Rapatriement - Arrivée d’une énième vague
  • Manifestation populaire à Vohilava - La CNIDH interpelle les autorités étatiques

La Une

Recherche par date

« July 2019 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31        

Editorial

  • Dans le top 10
    L’Assemblée générale de l’Organisation des Nations unies (ONU) consacra la date du 15 septembre en « Journée internationale de la démocratie ». Madagasikara, pays membre, tenait à la célébrer et ce en dépit des restrictions imposées par la pandémie de Covid-19.En 2016, sur la base de « l’indice de démocratie », Madagasikara se positionnait au 103ème rang mondial sur 167 pays. En janvier 2020, selon le nouveau rapport établi par l’« Economist Intelligence Unit » (EIU), la Grande île a gagné 6 points, ce qui le place dans le top 10 des pays africains. A l’issue des élections de 2018-2019 et en se basant sur le processus électoral, Madagasikara s’est attribué la mention de « bon élève » et obtient la note de 7,92 sur 10 alors qu’entre 2009 et 2014, le pays avait en dessous de 4. Des progrès notables ont été constatés mais beaucoup d’efforts restent encore à…

A bout portant

AutoDiff