Société

Il y a quelques jours de cela, l'épouse d'un colonel a été traduite, pour la deuxième fois, devant la Cour criminelle du Pôle anti-corruption ou PAC des 67Ha, pour usurpation de fonction auprès des deux plus hautes institutions du pays. Au terme des débats, le juge prononce la sentence : deux ans de réclusion ferme pour l'accusée. Le préjudice s'élève à près de 1,5 milliard d'ariary. Sa victime : une coiffeuse d'Ambohidrapeto et ses clientes.
Un vecteur de changement. La jeunesse représente la moitié de la population à Madagascar, d’où son choix dans la mise en œuvre de divers projets. C’est le cas pour la protection des espèces marines menacées dans le Nord de l’île, notamment les tortues marines et des dugongs, à travers une campagne de sensibilisation touchant plus de 2000 élèves. Il s’agit d’une initiative de C3 Madagascar, la seule ONG dédiée à la conservation de l’environnement marin dans cette région de l’île, appuyée par l’Union européenne par le biais de son projet ECOFISH et Tusk.
Un taux de réussite 100 % pour le lycée d'Andralanitra et 98 % pour celui de Manantenasoa. 143 sur 145 candidats du Centre Akamasoa sont admis à l'examen du baccalauréat dont une vingtaine d'entre eux ont décroché les mentions « Bien » et « Assez- bien ». Le benjamin est âgé de 16 ans tandis que l'aîné a 20 ans. C'est une grande réussite pour le centre, puisque malgré un sureffectif dans les salles de classe et la pauvreté auxquels ces élèves et leurs parents font face tous les jours, ces enfants ont pu se concentrer sur leurs études et…
« Le ministère de la Communication et de la Culture (MCC) n’est pas en charge de la délivrance d’autorisation pour l’organisation et la tenue d’évènements culturels. De plus, le ministère n’a pas le pouvoir ni d’interdire ni d’annuler une manifestation culturelle et artistique à Madagascar ». A travers ce communiqué signé par le directeur général de la Culture, en date du 16 novembre, le MCC se disculpe de toute responsabilité quant à la situation actuelle, suscitant une polémique et une tension, qui plane dans le domaine. En fait, bon nombre d’artistes et d’organisateurs évènementiels haussent le ton quant à l’annulation…
Ils sont quatre à comparaître devant la Cour criminelle du Pôle anti-corruption (PAC), pour exportation de 2,6 kg d’héroïne, soit une valeur marchande estimée à 4,229 milliards d’ariary vers l’île Maurice. Le verdict tombe : les quatre accusés dont trois agents de manutention au sein d’une entreprise prestataire de services auprès de l’aéroport d’Ivato ainsi qu’un gendarme de première classe, ont été condamnés chacun à 12 ans de prison ferme et une lourde amende. En effet, la douane malagasy qui s’est constituée en partie civile dans cette affaire, a demandé le double du prix initial de l’héroïne, montant auquel devait…
Un minibus de transport, une Mercedes Sprinter, a terminé sa course folle au fond d'un ravin, provoquant ainsi la mort de deux de ses passagers, un homme de 40 ans et une femme de 59 ans. Cela s'est produit vers 3h du matin hier, sur une portion de la RN4 passant au niveau de la localité de Manerinerina. L'un d'eux a été tué sur le coup tandis qu'un autre le fut quelques moments après son admission dans un centre de soins à Ankazobe.
Jamais les affaires de détournement et de corruption n’ont connu une explosion que lors du régime précédent, notamment dans les ministères. Celui de l’Education nationale a particulièrement défrayé la chronique à l’époque, pour ne pas dire champion en la matière. Vendredi dernier, la principale accusée, puisqu’il s’agit d’une femme qui fut une sorte de cadre financier au MEN, a comparu avec six autres à la Cour criminelle du Pôle anti-corruption ou PAC des 67Ha.

Fil infos

  • Concrétisation des « Velirano » - Une volonté présidentielle intacte à toute épreuve !
  • Kere dans le Sud - Le Gouvernement opte pour des solutions radicales et maximales
  • Peste bubonique - Cinq décès à Morarano Gara
  • Exportation illicite - 15 kilos d'or interceptés par les autorités
  • Projet Tana-Masoandro - Le site idéal a toujours été Imerintsiatosika
  • Rapatriement de devises - 3250 sociétés en situation d'irrégularité
  • Lutte contre le Kere dans le Sud - Les partenaires techniques et financiers derrière le régime
  • Coopération Madagascar – Nations unies - Un plan cadre pour la période 2021 – 2023 en gestation
  • Sénatoriales - La liste IRMAR lance sa campagne
  • Projet Ambatovy - Production de 3000 tonnes de nickel au cours du premier trimestre 2021

Editorial

  • Elu ou nommé, faux débat !
    Ces derniers temps, à l’approche des sénatoriales, les esprits s’échauffent et les faux débats pullulent. A mesure que la date du 11 décembre se précise, les fumées noires qui s’échappent du volcan en éveil alourdissent et noircissent l’atmosphère. On étouffe.A l’allure où vont les choses de la politique, les poids lourds de l’opposition risquent fort de se retrouver à la touche. En s’élargissant davantage, la plate-forme acquise à la cause défendue par le jeune président Rajoelina Andry Nirina occupera le terrain. La hantise de l’exclusion déclenche chez les activistes du RMDM une hystérie. A eux s’ajoutent les ténors du Groupe de Panorama dont la traversée du désert risque de se prolonger indéfiniment. Et alors, tous les moyens sont bons pour tenter de déstabiliser le pouvoir. L’entame de la campagne électorale, depuis hier 19 novembre, fait monter d’un cran la tension. Aussi étrange qu’inquiétant soit-il mais vrai, un certain remous s’invite…

A bout portant

AutoDiff