Société

Réseaux sociaux - La santé au cœur des "Fake news"

Publié le mercredi, 01 février 2023
Les fausses informations sont de plus en plus à la mode afin de chercher des vues et des « likes » sur les réseaux sociaux. Le secteur de la santé publique est l’une des cibles préférées des arnaqueurs qui se cachent sous une image de pseudo-lanceurs d’alerte. Durant les pics de la pandémie de Covid-19 à Madagascar, beaucoup ont annoncé ici et là des victimes ou que les vaccins sont inefficaces. Ainsi, l'ONG CID (Communication Idea Development), à travers le projet « Rooted inTrust » a révélé que sur les 1119 cas presque la moitié (49%) des informations véhiculées sur…
Six personnes dont deux femmes ont été arrêtées récemment pour le kidnapping d'une jeune femme de 19 ans domiciliés à Andranomisa, District d'Anjozorobe. Si une partie des suspects aurait pris part activement et directement au rapt, d'autres sont poursuivis pour complicité. Car il faut dire qu'il existe parmi eux ceux qui ont fourni les vivres aux bandits tandis que d'autres les auraient accueillis sous leur toit. Les faits. Le 4 janvier dernier, une jeune femme de 19 ans avait été enlevée dans la Commune d'Andranomisa, District d'Anjozorobe.
100 à 500 ariary pour l’accès à de l’eau pour l’hygiène corporelle. 1.200 à 18.000 ariary pour une visite familiale et jusqu’à 1 million d’ariary pour un hébergement mensuel à l’infirmerie. Bon nombre de détenus ne jouissent de leurs droits fondamentaux en milieu carcéral qu’en payant de l’argent. Les enquêtes menées par la Commission nationale indépendante des droits de l’Homme (CNIDH) avancent ces faits.
Cheneso est partie. Le ciel de Madagascar s'est un peu éclairci cette semaine. Cette situation durera encore quelque temps. La Grande île sera sous un régime de temps orageux suivant la normale saisonnière avec une alternance du soleil et de la pluie. Cependant, le service de la météorologie malagasy a signalé que la formation d'un nouveau cyclone n'est pas à écarter en fin de semaine ou au début de la semaine prochaine au plus tard.
Le domicile de la propriétaire d’une petite société privée a été la cible d’une attaque de bandits, vers 1h du matin à Behitsy sise dans la Commune d’Ambohimangakely, au By-pass, hier. Ils seraient six à perpétrer l’acte, selon la victime elle-même. Cette dernière fut blessée au cours de l’intrusion de deux bandits cagoulés dans sa chambre. Ces derniers lui ont entaillé le poignet lorsque la locataire a essayé de donner l’alerte et en même temps tenté de se défendre, selon d’ailleurs ses explications.

Cheneso - Le bilan s'alourdit

Publié le lundi, 30 janvier 2023
La tempête tropicale Cheneso a encore fait une victime parmi la population. En effet, le nombre de décès était de 30, hier, selon le dernier bilan officiel publié par le Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC). Etant donné sa sortie en mer depuis déjà une semaine, les dégâts et le nombre de sinistrés sont considérables dans les zones où cette tempête a sillonné.
Un changement. Le cahier des charges des « taxis-be » n'est plus adapté à la situation actuelle, selon les représentants de l'association des transporteurs, l'Union des coopératives de transport en commun (UCTU) et l'association « Fitaterana mirindra ho an'Antananarivo » (FMA). C'était lors de leur rencontre avec le maire de la Commune urbaine d'Antananarivo, Naina Andriantsitohaina et ses collègues, la semaine dernière. D'après les transporteurs, plusieurs projets sont déjà effectués afin d'améliorer le service du transport en commun dans la Capitale.

Fil infos

  • Élection - L’Antoko Hiaraka Isika recadre l’Opposition
  • Gestion des risques et des catastrophes - Un centre national pour gérer les réponses d'urgence
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés d’Ankaboka et de Marovoay - « Nous allons nous entraider »
  • Jean-Claude de l'Estrac - « Madagascar était l'eldorado de l'océan Indien… »
  •  Velirano présidentiel - Le projet « Téléphérique » va bon train !
  • Economie bleue - Maroc apprend de Madagascar
  • Lutte anti-corruption - « Madagascar a fait un bond de 16 places depuis 2019 »
  • Vakinankaratra - Le voyage en immersion pour relancer le tourisme
  • Îles Eparses  - Le SECES écarte toute idée de cogestion 
  • Mobile money - Les systèmes d’arnaque se diversifient

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De la haute trahison !
    Ketakandriana Rafitoson remet de fait en cause l’appartenance des Iles Eparses dans le giron de la République Malagasy. En effet, la directrice pays de l’ONG Transparency International Initiative Madagakasikara (IT-IM) fustige la cause nationale. Elle défend ouvertement la position de la France selon laquelle ces petites îles font partie intégrante du territoire français. La directrice pays de l’IT – IM, au cours d’une interview accordée au quotidien français « Le Monde », à l’entame de l’année nouvelle 2023, portant sur plusieurs sujets touchant les relations entre les deux pays, Madagasikara et la France, émit un avis pour le moins controversé concernant la revendication des Malagasy en vue de la restitution des îles Eparses au sein du territoire de la République Malagasy. Ketakandriana Rafitoson prend le contre-pied de Madagascar « je m’interroge sur les liens qui nous unit à ces îles. Ce sont des terres inconnues par nous auxquelles nous ne…

A bout portant

AutoDiff