Société

La célébration de la Fête nationale approche à grands pas. Celle-ci est inséparable avec les lumières, jouets, pétards, lampions, feux d’artifice,... En ce mois de juin qui vient de débuter, les centres commerciaux sont déjà aux couleurs festives. Les jouets, effets d’habillement, objets de décoration et d’autres accessoires de fête occupent déjà les étagères des centres commerciaux et tous les coins de rue de la Capitale. D'après une vendeuse dans un magasin de distribution à Analakely, ces produits sont sortis plus tôt cette année afin que les consommateurs puissent en profiter. Cependant, ce sont les grossistes et commerçants œuvrant dans…
La célébration nationale de la Journée internationale de la biodiversité, célébrée tous les 22 mai, a été clôturée hier au « Saha Maintsoanala », situé dans le Fokontany de Mandraka, Commune d’Ambatoloana, District de Manjakandriana. Le site renferme 30 % des zones forestières de la Région d’Analamanga. Le choix du lieu de célébration, sous le thème « Miasa miaraka ho an’ny karazan-java-manan’aina », ou « contribuer au plan », n’est pas le fruit du hasard. En fait, le « Saha Maintsoanala », plus connu sous l’appellation de « Mandraka Park », possède plusieurs atouts pour l’écotourisme grâce à la diversité…
Hier, une nouvelle ère a commencé pour Madagascar. Le Gouvernement américain a dévoilé deux initiatives visant à transformer les systèmes d'eau, d'assainissement et d'hygiène dans le pays. Ces projets, financés par l'Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID), promettent d'apporter des changements dans la vie quotidienne de plusieurs milliers de Malagasy, en particulier dans les zones rurales.Le projet « Rano Maharitra », d'une valeur de 35 millions de dollars, est dirigé par un consortium dynamique mené par l’organisation humanitaire CARE International, en collaboration avec WaterAid, iDE ainsi que trois entreprises malagasy, à savoir Miarakap, BushProof et Sandandrano. Son objectif…
Un reflet des déséquilibres importants entre l’offre et la demande dans le domaine du travail au niveau national. Le taux de chômage reste élevé à Madagascar, notamment chez les jeunes. La Région d’Atsimo-Andrefana n’en est pas épargné. « Pour 10 offres d’emploi proposées à Toliara, pas moins de 150 postulants concourent pour les obtenir », informe Alban Natsira, business development manager de Yaby Job Service. « Le commerce demeure pour le moment le secteur le plus actif dans ce chef-lieu du District de l’Atsimo-Andrefana. Il faudrait ensuite compter sur l’hôtellerie et le tourisme. Il y a également les industries, malgré…
Charles Be, alias "Mangerisetroka" ! De son vrai nom François de Charles, c'est pourtant par ces drôles de surnom qu'on a connu ce bandit qui a longtemps donné le tournis à la fois aux habitants d'Anjeva Gara, cette banlieue est de la capitale et aux Forces de l'ordre. Mais lundi dernier, les gendarmes ont mis fin définitivement à sa "carrière" en l'éliminant de quelques balles lors de sa tentative pour fuir les premiers, qui l'ont alors surveillé et accompagné à Anjeva Gara.
Diminuer voire éradiquer la malnutrition dans le pays. Tel est l’objectif du Gouvernement à travers l’Office national de nutrition (ONN) dans sa Politique nationale (PNN). A court terme, il s’agit de diminuer à 30% le nombre d'enfants victimes de malnutrition chronique et de moins de 5% pour ceux atteints de la malnutrition aiguë, si le dernier statistique datant de 2021 est de 6 enfants sur 100 dans les 23 régions de Madagascar.
Le paludisme est le deuxième motif de consultation et la troisième cause du taux de mortalité au niveau hospitalier à Madagascar. Dans les régions du Sud-Est, le littoral Est, Morondava et Maintirano et la Région Amoron’i Mania, l’on a constaté une forte prévalence de ce fléau. L’on a observé la recrudescence dansdes contextes différents. La région Menabe est classée au 5e rang des localités qui ont enregistré le plus nombreux cas de paludisme par rapport aux 23 régions, avec 141 849 cas notifiés en 2023, selon une source auprès du ministère de la Santé publique. L’insécurité figure parmi les principales…

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff