Société

Hier, deux femmes dont une mère de famille répondant au nom de Cerise Solotiana et sa fille avaient été jugées à la Cour criminelle ordinaire (CCO) du Pôle anti-corruption (PAC) d’Antananarivo pour tentative d’exportation de 415grammes d’héroïne vers les Etats-Unis d’Amérique. L’affaire remonte vers mi-septembre 2020. Au terme des débats à l’audience, hier, la présidente de la Cour a donné la sentence : 5 ans de travaux forcés pour la mère tandis que sa co-accusée a été relaxée.
Il fait froid, et le thermomètre en témoigne ! Et particulièrement cette semaine, la température va descendre jusqu'à 6° C. Du 8 au 13 juin prochain, les valeurs minimales seront comprises entre 6 et 24° C. Ce jour, Antananarivo et Fianarantsoa afficheront des valeurs comprises entre 11° et 19° C. A Antsirabe, la température minimale descendra même jusqu'à 8° C.
Un véritable calvaire. Les transporteurs exerçant sur la ligne nationale et régionale ont repris leur activité à compter de vendredi dernier. Selon la statistique de l’Agence des transports terrestres (ATT), environ 48 % des taxis-brousse ont déjà desservi de nouveau les destinations telles que Manjakandriana, Moramanga et Toamasina.
Le pouvoir d’achat des ménages diminue. A priori, le mois de juin est propice aux commerçants pour augmenter leur chiffre d’affaires, notamment avec la récolte de riz et la célébration de la fête de l’indépendance. Or, depuis maintenant deux ans, la baisse des ventes est fracassante. Et c’est le cas pour les marchés hebdomadaires de la Capitale. Pour ceux d’Isotry, Petite Vitesse et Ambodin’Isotry, samedi dernier a été marqué par la diminution du nombre des acheteurs autant que des commerçants par rapport aux années précédentes, selon un responsable du marché. « Il y a deux ans, un surnombre de commerçants…
Appel aux citoyens. Les initiateurs du Programme intégré d’assainissement d’Antananarivo PIAA, ont tenu, vendredi à Besarety, des assises avec l’ensemble des organismes de la Société civile afin de passer à la loupe les moyens de concrétisation du programme. « Nous vous avons fait appel afin d’échanger sur les manières de responsabiliser l’ensemble de la population sur le respect des infrastructures ainsi que des travaux effectués dans le sens de l’assainissement de la Capitale. Il est de notre obligation, à nous tous, d’inciter nos prochains à se rendre compte de l’importance de l’entretien de ces infrastructures d’évacuation installées pour assainir la…
Sur les 7 Centres de traitement Covid-19 (CTC-19) installés dans la Région d'Analamanga durant la recrudescence de l'épidémie, il ne reste plus actuellement que trois centres fonctionnels. Effectivement, Analamanga comptait hier 79 cas modérés au niveau des CTC-19 installés notamment à Mahamasina (43), au Village Voara Andohatapenaka (23) et à Mandriamena Andoharanofotsy (13). C’est ainsi qu’après l’arrêt des activités des CTC à Ivato et Alarobia, le ministère de la Santé publique (MSP) a également procédé hier à la fermeture de ceux implantés à Soamandrakizay et Ankorondrano, et ce, conformément à la déclaration du Président Andry Rajoelina, dimanche dernier. « Depuis…
Aucun débordement dans les gares routières. La première journée de la reprise du transport national et régional s’est passée sans incident majeur, malgré l’empressement des passagers. Pour la gare Maki d’Andohatapenaka, dans la demi- journée d’hier, environ 367 taxis-brousse ont pris le départ avec 6 080 passagers à leur bord. Ils sont répartis dans les zones régionales ou celles nationales telles que la RN2, RN4, RN 44, RN 6 et RN 7. La majorité de ces véhicules ont pris la RN 2 dont 144 véhicules assurant la zone régionale et 61 autres pour la zone nationale. Par ailleurs, 15 autres…

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff