Politique

Un actuel chef protocole d’un grand ministère a été arrêté dans un grand hôtel de la Capitale. Il est accusé d’implication dans une affaire d’abus de confiance et d’escroquerie de haut vol. L’individu qui porte les initiales T.R. a soutiré quelque 220 millions d’ariary à des opérateurs économiques de la place. Il se fait passer pour un haut responsable d’un autre ministère qui a son siège à Ampandrianomby. Un ministère qu’il connaît bien. Dans un passé récent, T.R. a été chef protocole de l’ancien ministre de ce département, lequel est aujourd’hui directeur général d’une société d’Etat dont nous tairons le…
Cela fait presque 5 ans qu’il n’y a pas eu de distribution de cartes de journaliste dans le pays. La plupart des journalistes utilisent les cartes de presse délivrées par leur organe de presse respectif. Mieux vaut cette carte « fait maison » que rien du tout car le métier de journaliste est sensible.Le ministère de la Communication et de la Culture a toujours eu l’intention d’accélérer la distribution de cette carte. Suite à l’adoption de la loi sur la communication médiatisée, le ministère est sur le point d’atteindre cet objectif. Mais pour le moment, il effectue des « ajustages …
Un petit tour et puis s’en va ! C’est ainsi que l’on imagine le déroulement des prochaines élections sénatoriales. Puisque les membres de l’opposition à savoir le parti «Tiako i Madagasikara » et le HVM ont décidé de ne pas participer aux prochains scrutins prévus le 11 décembre, il n’y a donc pas de risques de contestations majeures à l’issue des votes. Entre le choix de participer puis risquer la défaite, et celui de ne pas participer, les détracteurs du régime ont choisi le moindre mal. Venant de l’opposition, un tel acte est pourtant contraire aux principes de la démocratie…
Dakar I et Dakar II, feuille de route. Tels sont les accords politiques connus par les Malagasy pour sortir des crises en 2002 et en 2009. Le clan Marc Ravalomanana réclame le respect de la « feuille de route pour la sortie de crise ». Sur la base de ce texte, l’ancien Chef d’Etat et ses proches réclament l’indemnisation du groupe Tiko au titre des préjudices qu’il a subis lors de la crise de 2009. Ils exigent de l’Etat une indemnisation à hauteur de 1 400 milliards d’ariary. Une demande qui a fait réagir nombre d’observateurs de la vie politique…
« Si la RN13 n’est pas réhabilitée, j’arrêterai la politique » ! Ces mots sont sortis de la bouche du Président Andry Rajoelina au cours de sa dernière intervention sur la chaîne nationale, dimanche dernier. Le Chef de l’Etat s’est exprimé depuis Taolagnaro où il effectue une tournée dans la partie sud du pays depuis samedi. Il s’est penché sur les difficultés auxquelles font face la population locale dont la sècheresse, la famine ainsi que la vétusté des infrastructures routières. Ce projet de réhabilitation de la RN13 qui relie Ihosy et Taolagnaro fait d’ailleurs partie de ses « Velirano »…

La fin de semaine, à Toamasina, a été mouvementée par la démolition de l’usine du groupe Tiko installée dans le port. L’information a été relayée avec tant de célérité sur les réseaux sociaux par les partisans du propriétaire. Ce dernier qui, rattrapé par ses affaires fiscales, voit indéniablement de mauvais œil la démolition de cette usine qui est implantée sur la propriété du port à l’époque où il faisait le beau et le mauvais temps à Madagascar. Président de la République, Marc Ravalomanana avait d’une manière ou d’une autre usé de son pouvoir pour étendre sa société en groupe pour…
Des enfants et des adultes squelettiques dans plusieurs Fokontany ! Une scène de désolation qui n’a pas laissé le Président Andry Rajoelina indifférent lors de son déplacement dans les Régions d’Anosy et d’Androy en fin de semaine. Cette tournée présidentielle vise à venir à la rescousse de la population qui est très affaiblie par le Kere depuis des mois. Il a débuté sa visite par le fokontany d’Ambarankilimahavatse, Commune d’Ifotaka, District d’Amboasary Sud dans la Région d’Anosy. Les habitants de ce Fokontany sont parmi ceux qui sont frappés de plein fouet par la malnutrition aigüe. « Dès que j’ai eu…

Fil infos

  • Députés de Madagascar - Rien que des faveurs personnelles
  • Visite à Ambatondrazaka - Andry Rajoelina encourage les écoliers
  • Création de nouvelles Régions - Le plateau de Mahafaly et le Mangoro dans la liste d’attente
  • Région Alaotra Mangoro - Le Président Andry Rajoelina honore ses promesses
  • Dépenses inutiles - L'Assemblée nationale sous le feu des critiques !
  • Secret du vote aux sénatoriales - Une seule et unique urne par District
  • Découpage territorial - Ikongo, Vohipeno et Manakara inséparables
  • Organisation des Jeux des îles de l'océan Indien 2023 - La candidature malagasy discréditée par les « zalous »
  • Code municipal d’hygiène - Sensibilisation et éducation du citoyen avant tout
  • Mairie d’Antananarivo - Des élus oublient leur principale mission

La Une

Editorial

  • Jeu interdit !
    A quoi joue-t-on là-haut ? Immaturité politique ou gaminerie mal assimilée ! En tout cas, quelque chose pas très catholique du moins déconcertant se produit dans les rangs des dirigeants du régime en place. Totalement inconscients de l’impact nocif de leurs actes, certains s’amusent à s’adonner à un certain jeu dangereux, guerre entre frères d’armes. Non seulement un jeu dangereux mais plutôt interdit. Des observateurs avisés redoutent l’éclatement.

A bout portant

AutoDiff