Politique

Aucune décision concrète. Cela fera bientôt un an que la compagnie aérienne malagasy a divorcé d’Air Austral. Le divorce entre les deux compagnies date en effet du mois de juillet 2020. Toutefois, près d’une année s’est écoulée, aucune mesure n’a toujours été prise pour le redressement d’Air Madagascar. Le plan de redressement annoncé au mois de septembre 2020 n’est toujours pas terminé jusque-là, soit près de sept mois plus tard après la date initiale annoncée par les responsables de la compagnie. Le ministre des Transports, du Tourisme et de la Météorologie a justifié ce retard comme quoi « pour bien…
Pour beaucoup de spécialistes, en attendant l'immunité collective suffisante par le vaccin, il sera difficile de passer outre les différentes restrictions sanitaires dans les pays. Cette immunité collective suffisante, peu de pays sont aujourd'hui proches de l'atteindre, pour ne citer, comme exemple, que l'Israël et les Seychelles où six personnes sur dix auraient reçu au moins la première dose de leurs vaccins. L'immunité collective correspond au pourcentage d’une population donnée qui est immunisée ou protégée contre une infection. A partir d’un certain seuil, un sujet infecté ne pourra transmettre le virus qu’à « moins d’une personne en moyenne, amenant de…
Trêve de polémique ! Dans une décision publiée hier, la Haute Cour constitutionnelle vient de trancher sur la tenue d’une session parlementaire virtuelle au niveau de l’Assemblée nationale. En effet, suite aux contestations de certains députés de l’Opposition par rapport à l’organisation de sessions par visioconférence, le bureau permanent de la Chambre basse a soumis une demande de conformité à la Constitution auprès des juges d’Ambohidahy. Ces derniers ont ainsi décidé que la résolution n°003-2021/R portant règlement intérieur spécial régissant les modalités d’organisation et de fonctionnement de l’Assemblée nationale pendant la période de pandémie de Covid-19 et en cas de…
Après l'arrestation suivie du décès de Del Kely la semaine dernière, les observateurs s'interrogent sur les cas des supposés gros bonnets ayant été frappés d'un avis de recherche mais qui, à l'heure actuelle, demeurent insaisissables. Jo Willy Rabe et Gérald Ramangasoavina sont deux noms qui ont défrayé la chronique dans le domaine des business. Toujours aucune trace non plus d'Alain Rostandt Zaheraly et d'Eric Mario dit Rambo, tous les deux incriminés cette fois pour le meurtre d'une lycéenne à Toliara. Idem pour Papa John ou Moussa, l'assassin présumé de la petite Adriana à Mahajanga. Aux premiers comme aux seconds, les…
Ce fut au tour du Premier ministre, Christian Ntsay de s’adresser à la population malagasy hier dans le cadre du rendez – vous bimensuel sur la chaîne nationale pour annoncer les nouvelles mesures liées à la lutte contre la Covid-19. Le 21 mars dernier, le Président Andry Rajoelina avait annoncé le début de la 2ème vague de l’épidémie avec la présence du variant sud – africain à Madagascar. 6 semaines après la restauration de l’état d’urgence sanitaire le 5 avril, le numéro 2 de l’Exécutif dresse un bilan positif et encourageant de la situation tout en appelant à la vigilance.
Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Président du Comité Al-Qods, a bien voulu donner Ses Très Hautes Instructions pour l’envoi d’une aide humanitaire d’urgence au profit de la population palestinienne en Cisjordanie et dans la bande de Gaza, a indiqué vendredi le ministère des Affaires étrangères , de la coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger.
L’on ignore encore quand est-ce que Madagascar va atteindre le pic de la deuxième vague de la pandémie de la Covid-19. Néanmoins, afin de ne pas se complaire dans le réactif, il convient d’ores et déjà d’anticiper sur la manière de faire face à une éventuelle troisième vague à laquelle plusieurs autres pays ont été ou sont encore confrontés au jour d’aujourd’hui. Et dans ce cadre, il faut éviter de (re)faire certaines erreurs observées aussi bien au pays qu’ailleurs lors des deux premières vagues de la pandémie.

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff