Politique

Après avoir été longtemps recherchée depuis plusieurs mois, la prénommée Maria, la présumée passeuse lors d’une tragique immigration clandestine de quelques malagasy vers Mayotte, a été finalement attrapée. C’est la Gendarmerie qui l’a arrêtée sur le pont baptisé « Joby », quartier de Jabala, dans la Commune de Nosy Be. Selon une précision de cette force, c’est elle qui fut la responsable supposée de la mort de 8 huit passagers d’un bateau léger, qui en a transporté 21 au total, et qui a tenté de regagner l’île voisine. Ce drame remonte le 18 octobre 2020.
Si au début de l’année, la question avait été écartée d’un revers de main par les responsables au sein de la Présidence, le sujet commence à revenir au cœur des discussions. Après un sursis accordé par le Président de la République, Andry Rajoelina depuis le début de l’année, l’heure d’une nouvelle évaluation pourra bientôt sonner pour le Premier ministre, Christian Ntsay et son équipe. En effet, une appréciation à mi – parcours est normalement prévue au mois de juin. Un nouveau rendez – vous qui permettra de jauger les efforts accomplis par chaque membre du Gouvernement. L’heure du départ serait…
Quelle honte. Le ballon rond malagasy occupe le devant de la scène internationale à travers les articles de la presse étrangère. Cette fois-ci, il ne s’agit pas de la performance de la sélection nationale mais plutôt de la contre-performance de ses dirigeants. Ces derniers qui se livrent à une bataille concernant le limogeage en tant que sélectionneur de Nicolas Dupuis et la nomination d’Eric Rabesandratana à la tête des Barea. Point commun, ces deux décisions qui s’affrontent n’ont pas reçu l’aval de la majorité du comité exécutif mais l’œuvre du président en exercice de la fédération, Raoul Rabekoto, qui dirige…
Restée silencieuse après le mauvais buzz qu'elle a créé en s'attaquant aux enfants du couple présidentiel, l'ancienne présidente du Syndicat des magistrats de Madagascar (SMM), Fanirisoa Ernaivo, n'a pas pour autant raté l'occasion de tourner en ridicule. En effet, dans la liste des dossiers en instance sur le site de la Haute Cour constitutionnelle (HCC) figurent une requête « aux fins d'annulation du scrutin du premier tour de l'élection présidentielle de 2018 » formulée par l'ex - juge. Une requête qui s'ajoute à celui d'un dénommé Heritiana Gervais Rasoamiaramanana et consorts également aux fins d'annulation du premier tour et du…
Blessure non cicatrisée, les séquelles laissées par les débuts de la crise de 2009 refont surface. Douze ans après, le tribunal arbitral de la Banque mondiale vient récemment de mettre fin aux procédures de réclamation d'indemnisation engagé par la société Polo Garments Majunga représenté par Peter et Kristof Sutter en donnant raison à ces derniers après que leur activité de fabrication d'articles textiles à Madagascar a été pillée et incendiée à Mahajanga le lendemain du fameux lundi noir à Antananarivo. Cette institution qui fait office d'arbitrage international a, ainsi, estimé que la Grande île n'avait pas protégé les investissements des…
50 000 ariary. Tel est le montant du soutien financier que chaque ménage bénéficiaire vont toucher chaque mois. Le projet « Ankohonana miarina », littéralement traduit « un ménage qui se redresse », vise à soutenir les familles en détresse avec la crise sanitaire liée à la Covid 19. Pour la ville d'Antananarivo, 52 100 ménages issus des 6 Arrondissements bénéficieront de ce soutien financier régulier pendant 6 mois.
250 000 doses du vaccin Covishield ,issu du vaccin AstraZeneca fabriqué en Inde par le Serum Institute of India, sont arrivées samedi à Antananarivo. Et ce, à bord d'un vol de la compagnie Ethiopien Airlines qui a atterri à Ivato dans le milieu de la matinée. Ce premier lot a été réceptionné par le ministre de la Santé publique, le professeur Rakotovao Hanitrala Jean Louis et son staff, aux côtés du ministre des Affaires étrangères, Dr Tehindrazanarivelo Lova Djacoba, de la directrice de cabinet civil du Président de la République, Lova Hasinirina Ranoromaro, du président du comité d'éthique et de…

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff