Editorial

« Zéro coupure ! »

Publié le mercredi, 21 avril 2021
Coup de théâtre, le Président Rajoelina somme la JIRAMA à soumettre incessamment un plan de mise en œuvre garantissant le « zéro coupure ». En parlant de la JIRAMA et de ses caprices déconcertants, Rajoelina n’est pas à son premier coup de semonce. Lors de l’inauguration de la centrale hybride à Toamasina, le 24 janvier de la même année, le Chef de l’Etat s’en était pris publiquement à la JIRAMA. Il rejetait vertement le nouveau mode de tarification Optima. Franchement, le Président a craché sur la place publique ce que d’autres murmurent sous cape. Vonjy Andriamanga a eu la sueur…

Cas Dupuis !

Publié le mardi, 20 avril 2021
Sur la sellette ! A en croire certaines réactions, à chaud ou avec un peu de recul, il parait que Nicolas Dupuis, le coach de l’équipe nationale Barea, se trouve sur un fauteuil éjectable sinon en phase de l’être.

Quid des vacances prolongées

Publié le lundi, 19 avril 2021
Rajoelina confirme. L’Etat persiste et signe. Les écoles et les universités resteront fermées et ce à compter d’hier pour les quinze jours à venir. Autrement dit, les vacances scolaires de Pâques se prolongent. De quoi faire jaser certains esprits de quelques activistes.
Péril dans nos murs ! Danger maximal en la demeure ! L'heure est grave ! Le pays, en particulier la Cité des mille, va mal. Il nécessite mille soins. Mille précautions. Mille mobilisations. De la prudence. Le Président de la République, Rajoelina Andry le reconnait. Le temps n'est pas ou plus à la division, à la négligence, à l'anarchie. La bataille pour la vie s'impose impérieusement, « Aina ity ! hoy Rainimanonja ». La Covid-19, variant sud-africain, ne plaisante pas. Le dernier bilan du week-end ne nous laisse aucun choix autre que lutter.

Délicate décision !

Publié le vendredi, 16 avril 2021
Prolongement pour quinze jours de l'état d'urgence sanitaire. Durcissement du contrôle pour l'application stricte des mesures barrières. Contrôle sévère des mouvements de personnes sur les barrages. Aucune dépouille mortelle ne peut ni entrer ni sortir des Régions touchées par les consignes d'isolement etc.

Malsain !

Publié le jeudi, 15 avril 2021
Mais quel genre de malédiction frappe ce pays ? Sommes-nous maudits ou condamnés à tourner en rond ? Nous vivons, respirons une atmosphère polluée, viciée, contaminée ! Un contexte malsain dans tous les sens ! Le pays, en premier lieu Antananarivo, subit le règne du clandestin. On est vraiment navré de dresser un tableau toujours aussi sombre que la suie de la vie nationale. Mais les réalités sont là et elles sont têtues. Les tenants du pouvoir en particulier le Chef de l’Etat se démènent partout et ne lésinent point leurs efforts pour remettre à flot le mécanisme de redressement…

Fil infos

  • Corruption - 19 magistrats traduits en Conseil de discipline en 2020
  • Police nationale - Dotation de 550 nouveaux fusils
  • Campagne de vaccination anti-Covid-19 - Une dernière journée mouvementée
  • Fête nationale - Rappel à l'ordre nécessaire
  • Tanamasoandro - Les tracés débutent à Imerintsiatosika
  • Pont d’Ampasika - L’infrastructure menacée par l’extraction de sable
  • Examen du CEPE - Une évaluation finale avant la session officielle
  • Stade « Barea » - Le Président Andry Rajoelina réussit son pari !
  • Météo de la semaine - Température minimale à 3° Celsius pour les Hautes terres
  • Appui supplémentaire pour le Sud de Madagascar - Les Etats – Unis offrent 40 millions de dollars

La Une

Pub droite 1

Editorial

  • Consternation générale !
    L’Union européenne fait savoir par le biais de l’Ambassade de France qu’elle ne reconnait pas le vaccin Covishield. L’accès dans le territoire Schengen est formellement interdit à ceux ou celles qui présentent le passeport vaccinal portant le cachet Covishield. Seuls les vaccins Moderna, Pfizer, AstraZeneca et Johnson & Johnson sont accordés. Coup de bluff ou coup vache ? En tout cas, c’est la consternation générale ! Anxiété et inquiétude se mêlent dans les esprits. Madagasikara, l’un des pays ayant opté pour cet indésirable vaccin et qui vient d’achever la première phase, se trouve dans une situation d’embarras indescriptible. Evidemment, il faut s’attendre à une réaction sans détour de l’Etat malagasy. Il demande des explications à l’endroit de l’OMS et de l’UNICEF. Rappelons que Madagasikara s’inscrit dans l’initiative COVAX recommandée par les instances onusiennes ainsi que les partenaires européens. D’ailleurs, le choix a été fait en collaboration et sous la « …

A bout portant

AutoDiff