Nos archives web

Le Centre de commandement opérationnel (CCO) - Covid-19, sis à Ivato, a déploré 26 décès en une semaine. Ce qui porte actuellement à 85 le nombre de patients ayant succombé au coronavirus. Rien que ce week-end, le Professeur Vololontiana Hanta Marie Danielle, porte-parole dudit centre a annoncé 9 décès enregistrés auprès des établissements sanitaires situés dans les Régions d’Analamanga, Vakinankaratra, Sofia et Alaotra-Mangoro.

Le chargé d’affaires de l’ambassade américaine Stuart Wilson et la ministre de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme se sont dits OUI. Cette nouvelle a captivé l’attention des internautes samedi dernier. Après une relation amoureuse de deux années, ces deux personnalités publiques ont fait reconnaitre leur union aux yeux de la loi malagasy.

L’arrêt des activités a un prix. La société de négoce japonaise, Sumitomo Corporation, a annoncé la semaine dernière qu’elle rapportera une perte de valeur d’environ 513 millions de dollars pour son projet d’extraction et de raffinage de nickel dans le pays, à travers Ambatovy. « Par exemple, bien avant cette crise, la société Ambatovy avait une valeur d’un milliard de dollars sur le marché international. Une fois frappée par cette crise sanitaire, sa valeur a diminué en conséquence.

Le sport automobile malagasy est en deuil. La Fédération du sport automobile de Madagascar (FSAM) a annoncé le décès de son vice-président Faly Robinson Andrianafetra, survenu hier matin.  

Son corps a été inhumé le jour même dans son tombeau familial à Tangaina, Arivonimamo.

Aujourd’hui pourtant, cet avantage compétitif de Madagascar grâce à Telma, avantage qui a pourtant permis de positionner Madagascar comme l’eldorado des nouvelles technologies en Afrique et surtout de créer des dizaines de milliers d’emplois autour du numérique et du digital, fait l’objet d’une opération de « déstabilisation organisée » selon la Direction de Telma. Interview.

La Vérité : Les équipements 5G de Telma seraient scellés par l’ARTEC ? 

La Direction de Telma : « C’est une information totalement incorrecte et nous nous réservons le droit d’attaquer l’ARTEC en justice pour cette communication irresponsable et inexacte ! Aucun équipement Telma n’a été mis sous scellés et Telma continue aujourd’hui à accéder à tous ses équipements réseaux y compris 5G… Et surtout Telma va continuer à déployer son réseau 5G dans toutes les grandes villes du pays ».

Focus sur MADAGASCAR -numéro 1- et l’AFRIQUE DU SUD -numéro 3- en 2020…

Avec une vitesse Internet « 4 fois plus rapide qu’en Afrique du Sud », Madagascar est depuis 4 ans le moteur du développement numérique en Afrique… Pourquoi ? Voici deux exemples, des deux côtés du canal du Mozambique, qui résument bien la situation :

•Tout d’abord, l’opérateur Sud-Africain fixe, Telkom vient d’annoncer en juillet 2020 le remplacement progressif de son réseau Internet fixe cuivre par de la fibre optique :

« Le remplacement se fera de manière graduelle. L’objectif stratégique final étant de mettre hors service l'ancienne technologie en cuivre et la remplacer entièrement par la fibre optique. La fibre est une grande partie de la technologie tournée vers l'avenir qui habilitera et élèvera les communautés à travers l'Afrique du Sud, en particulier lorsqu'il s'agit d'aider les particuliers et les entreprises à surmonter certains des nombreux défis infligés par la Covid-19 », a expliqué Steven White, le directeur du développement et de la gestion des produits chez Telkom.

A l'heure où Madagascar enregistre une recrudescence des nouveaux cas de contamination liés au Covid-19, les partenaires font preuve de solidarité avec le régime. Le réseau Aga Khan de développement (AKDN) ainsi que la communauté Ismaili ont, ainsi, tenu à contribuer aux efforts de l'Etat dans la lutte contre la pandémie du coronavirus.

Le premier semestre du ministère de la Santé publique se caractérise par les actions de riposte au Covid-19.  « L'attribution principale du ministère de la Santé repose sur la proposition des  contenus dans le cadre de la riposte  au Covid-19 auprès des membres du Gouvernement ainsi que des Partenaires Techniques et Financiers  et d'autres acteurs concernés. La décision d'application revient par la suite au Président de la République  et au Premier ministre.

L'esprit de groupe

Publié le vendredi, 24 juillet 2020

 

La conjoncture qui prévaut, en ces temps-ci, dans le pays nous oblige à revenir à la charge sur le concept de la discipline en essayant d'essarter davantage le « terrain » pour scruter un autre type de discipline, la discipline de groupe. 

 

Discipline citoyenne ou sociale. Le contexte critique de l'état d'urgence sanitaire auquel fait face le pays impose à chacun la soumission à une discipline.

Absents dans les étagères depuis quelques jours. L'Azithromycine ainsi que tous les médicaments qui peuvent le remplacer sont actuellement en rupture de stock dans les pharmacies d'Antananarivo. Les médecins prescrivent ces médicaments pour le traitement des cas asymptomatiques ou modérés du Covid-19. Avec la recrudescence du nombre des personnes contaminées, les demandes concernant ces médicaments surpassent les offres. « Depuis ce matin, j'ai fait le tour d'au moins 5 pharmacies pour en acquérir, mais en vain.

Fil infos

  • « Sosialim – bahoaka » sur fond de contestation - Les Forces de l’ordre soupçonnent des troubles intentionnels
  • Conjoncture - Andry Rajoelina va au-devant d’une population mécontente
  • Dénigrement du régime Rajoelina - Amnésie internationale s’en mêle !
  • MATP - Chasse aux remblais illicite
  • Attachement au principe de souveraineté - Tentative de meurtre médiatique à l’endroit d’Andry Rajoelina
  • Magouilles dans la distribution d'aides sociales - Le Président Andry Rajoelina avertit les chefs de Fokontany
  • « Sosialim - bahoaka » à Antananarivo - Les aides de l'Etat s'enchaînent dans les 6 Arrondissements
  • Remaniement imminent - Qu'un vrai leader soit à la tête du ministère
  • Ministère de la Défense nationale - Mise en garde contre toute désinformation
  • Finance publique - Un cours magistral, signé Rindra Rabarinirinarison

La Une

Recherche par date

« August 2020 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            

Editorial

  • Bons réflexes
    A la guerre comme à la guerre ! On se défend par tous les moyens. On attaque sans état d’âme. Un seul objectif : la défaite de l’ennemi.Depuis le 20 mars 2020, le pays va en guerre. Etant une île et se gardant l’idée de s’immiscer dans les affaires des autres (Etats), Madagasikara n’est pas censé faire la guerre sauf qu’en cas exprès d’invasion étrangère. Toujours fidèle au sacro-saint principe de Non-alignement et de la Non-immixtion dans les affaires d’autrui, la République de Madagasikara joue la carte de la neutralité. Toutefois, la République Malagasy dispose d’une Armée et se réserve le droit de riposter contre toute attaque de quelque nature que ce soit. Quoi qu’il en soit, l’Armée offre ses compétences pour prêter main-forte en cas de nécessité dans l’intérêt supérieur de la Nation. La guerre que nous menons, en ce moment, est une guerre atypique sinon insolite mais virulente.…

A bout portant

AutoDiff