Nos archives web

LA UNE DU 10 JANVIER 2022

Publié le dimanche, 09 janvier 2022

Le maître Adolph Ratafika a déjà vaincu des adversaires coriaces, mais le sensei de 8e dan a perdu son dernier combat contre sa maladie, ce samedi 8 janvier. Maître Ratafika laisse derrière lui une trace indélébile. Passionné des arts martiaux, il était engagé dans de nombreuses activités depuis plusieurs décennies. Grand maître Ratafika était le premier malagasy fondateur de l’ISK (Internationale Shotokan Karaté) à Madagascar dont le Japonais Hirozaku Kanazawa (avec maître Ratafika sur la photo) était le fondateur et le « Soke », le plus haut gradé de cet art, qui lui a délivré son grade de 8e dan. 

Les ravisseurs, une bande armée, auraient initialement exigé une rançon de 130 millions d’ariary. Après plusieurs négociations par téléphone, les kidnappeurs auraient fixé à 100 millions d’ariary le montant. Une énième discussion l’aurait fait baisser à 95 millions d’ariary. La transaction devrait avoir lieu cette semaine. Faute de quoi, les criminels exécuteraient leurs otages, une femme enceinte et un enfant.

Une tendance à la baisse des nouvelles contaminations à la Covid-19 est actuellement enregistrée à Madagascar. Depuis environ trois semaines, les chiffres portant sur les nouveaux porteurs du coronavirus ont effectivement diminué. Ainsi, entre le 18 au 24 décembre 2021, 2.984 personnes ont été testées positives à ce virus sur le tout le territoire malagasy, soit près de 400 patients infectés par jour. Et une semaine après, le bilan est descendu jusqu’à moins de 800 cas positifs en 7 jours.

Contact direct !

Publié le dimanche, 09 janvier 2022

« Il vaut mieux avoir affaire (ou s’adresser) à Dieu qu’à ses saints ! ». Une expression populaire française qui apparait vers la fin du XVII ème siècle. Un certain François-Marie Arouet dit Voltaire l’a cristallisé dans l’un de ses écrits. L’adage veut dire en substance qu’il vaut mieux s’adresser directement au bon Dieu qu’avoir affaire à ses proches collaborateurs. Plus facile et plus efficace !

Des négociations devraient encore se faire entre le Gouvernement, le groupement des entreprises ainsi que les collectifs et syndicats de travailleurs. Ces rencontres axées sur la validation du Code du travail révisé auraient dû se faire durant les derniers mois de l'année 2021, selon les informations recueillies. Ce Code du travail révisé aurait donc dû être signé avant la fin de l'année dernière, mais cela n'a pas pu se faire pour diverses raisons. La signature est toutefois attendue cette année, selon la projection de l'Organisation internationale du Travail (OIT).

Vétustes, un peu moins de 200 km de conduites d'eau approvisionnant la Capitale ont besoin d'être renouvelées d'après le Président de la République à l'occasion de sa première rencontre avec le monde de la presse pour cette nouvelle année à Iavoloha. En effet, le réseau de distribution est saturé depuis bien longtemps. On ne mentionnera plus les consommations excessives dans certains quartiers comme les campus universitaires publics, les quartiers résidentiels, ou encore les quartiers industriels qui handicapent les petits consommateurs, d'où la nécessité d'un système d'équilibrage au niveau des approvisionnements en eau dans tous les quartiers d'Antananarivo.

 Une vitrine ouverte pour les stylistes et modélistes malagasy. Comme chaque année, depuis son invention, « MihamyMadaFashion », l’évènement consacré à la mode malagasy, se déroulera les 12, 13 et 14 février prochains dans la grande salle du Palais des Sports à Mahamasina. Il s’agit d’un événement d’envergure organisé par le ministère de la Communication et de la Culture (MCC). Devenu national, ceci rassemblera les génies de la création et de la haute couture malagasy, que ce soient des artistes qui sont en train d’acquérir une notoriété auprès du public, ou des professionnels.

Collaboration. Le programme Fihariana réaffirme son engagement dans la promotion de l’agriculture biologique en soutenant financièrement, matériellement et techniquement les petits producteurs dans la Région d’Atsimo- Andrefana. A travers un partenariat avec le groupe SCRIMAD qui se spécialise dans l'exportation de fruits frais, en épices et en ingrédients fruitiers, des terres arables de près de 10 000 ha ont été octroyées à la coopérative « Miharo Raiky » qui rassemble des centaines de petits producteurs dans la filière agriculture biologique pour ce qui est de la production des grains secs.

Une visite déterminante et hautement symbolique ! Le Président Andry Rajoelina fera le déplacement à la centrale hydroélectrique d’Andekaleka ce jour pour constater de visu l’état des lieux. Une manière pour le Chef de l’Etat de montrer sa vive préoccupation par rapport aux difficultés vécues par la population en matière d’électricité. Des problèmes dont la résolution ne peut pas attendre car des moyens de subsistance d’une grande majorité des citoyens dans la Capitale en dépendent. A travers l’installation de nouveaux équipements, le numéro un de l’Exécutif pourra également dépoussiérer cette centrale qui constitue un pilier de l’économie malagasy par la production d’énergie au profit des ménages et des grandes industries.

Fil infos

  • Débordement du barrage d’Antelomita - Evacuation immédiate des riverains de l’Ikopa
  • Dégâts des intempéries sur la Route nationale - Les stocks de carburant suffisants pour la Capitale
  • Rajoelina dans les bas-quartiers - Le courant passe toujours !
  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !

La Une

Recherche par date

« January 2022 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Pub droite 1

Editorial

  • Transparence oblige !
    L'autre fois, il a été question que nous jugions impérieux de livrer à travers la colonne ci-présente un sujet responsable : l'obligation à l'austérité. Un concept qui fâche mais c'est un passage obligé vers la bonne gouvernance. Autrement, la culture de la tempérance, de la sobriété et de la modération doit être inculquée à tous les niveaux du pouvoir. Il fut un temps où l'on avait inculqué aux élèves de l'Ecole officielle, l'ancêtre de l'Ecole primaire publique (EPP), en cours d'instruction civique, la notion de « tempérance », de « sobriété » et de « modération ».

A bout portant

AutoDiff