Nos archives web

Le bilan s’alourdit dans la Région Analamanga, après les fortes  précipitations de lundi dernier. D’après le dernier bilan du Bureau national de gestion des risques et de catastrophes (BNGRC), datant d’hier, le nombre des personnes sinistrées est de 12 130 alors que 2 798 ont été déplacées. Les cinquième, sixième et troisième Arrondissements de la Capitale sont les plus touchés avec respectivement 3 393 personnes sinistrées et 1 029 personnes déplacées, 3 662 personnes sinistrées et 680 personnes déplacées et 2 823 sinistrés. 

L’enquête sur le meurtre de Junot Ramananarivo (35 ans), progresse. Hier, les Forces de l’ordre ont procédé à la reconstitution des faits, naturellement avec la présence du suspect lui-même, en l’occurrence L.Loïc, le ressortissant français avec lequel la victime s’est disputée à propos d’une dette, quelques minutes avant le drame. “Actuellement, nous sommes toujours en pleine investigation, à l’instar bien sûr de cette reconstitution des faits. Ce qui fait qu’il n’y a pas grand-chose à dire, du moins jusqu’au dénouement de l’enquête”, précise une source auprès de la brigade criminelle à Anosy. En attendant, le suspect devra donc croupir encore dans sa cellule de détention policière à la B.C, du moins jusqu’au terme de l’enquête préliminaire. 

Suspension provisoire des cours jusqu’au 21 janvier. Telle est la recommandation du ministère de l’Education nationale (MEN) suite aux bulletins d’information émanant du Bureau national de gestion des risques et des catastrophes (BNGRC). Ce dernier avertit de la poursuite de la tombée des pluies ainsi que des risques encourus.

Une politique nationale dirigée par le ministère de l’Environnement et du Développement durable (MEDD). Le Président de la République Andry Rajoelina a fait du reboisement une priorité durant ces 3 dernières années. La forêt de l’Est a été choisie cette année pour mener la campagne nationale y afférente. Poumons de Madagascar et du monde, ladite forêt se trouve actuellement en proie à plusieurs aléas dont la déforestation massive, les feux de brousse ou encore les impacts du changement climatique.

Au ras des pâquerettes !

Publié le mercredi, 19 janvier 2022

La déviance mène partout, conduit nulle part sauf sur le droit chemin ! Une certaine partie de la classe politique du pays notamment celle qui revendique l'honneur d'appartenir à l'Opposition s'enlise dans la démence intellectuelle. On dévie à cœur joie les débats. On crée de faux problèmes et on monte au créneau pour des polémiques stériles. Les vrais débats s'effacent et on s'éloigne des vraies solutions ! 

Le président et le commissaire général de la Cour des comptes ont rencontré le ministre de l’Economie et des Finances, la semaine dernière, afin de discuter des axes d’amélioration à apporter dans cette institution d’envergure qu’est la Cour des comptes. Les discussions étaient axées sur le respect de la loi surtout en ce qui concerne la gestion des finances publiques. Toutefois, vu l’ancienneté des textes en vigueur, chaque partie est convaincue de la nécessité de leur réactualisation.

La scène de la culture et des médias est en deuil. Erick Rakotonirina, animateur et chanteur est décédé hier après-midi. Il a prêté sa voix ‘‘radiophonique’’ à travers de nombreuses chaînes privées de la Grande île à l’Instar de Viva d’Antananarivo et de Mahajanga. Il a également travaillé au sein des chaînes audiovisuelles M3FM/TV, Aceem Radio dans l’émission « Solaitra Gasy », et ainsi que Top Radio.

Une réunion d'urgence dirigée par le Président de la République, Andry Rajoelina, s'est tenue hier au Palais d'Etat d'Ambohitsorohitra en vue de mettre en place une stratégie face à la situation à Antananarivo notamment la montée des eaux. Le Premier ministre, le ministre de l'Intérieur et de la Décentralisation, le ministre de la Santé, Le ministre de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la femme, le ministre de l'Education nationale, mais également le maire de la Commune urbaine d'Antananarivo ainsi que différents autres responsables notamment ont participé à cette réunion. Un rencontre pour discuter de la riposte face à la montée des eaux, et au cours de laquelle un appel à la solidarité de tous a été lancé par le Chef de l'Etat en faveur des concitoyens sinistrés par les intempéries. 

Un mois après le drame maritime survenu à Soanierana-Ivongo le 20 décembre dernier, le propriétaire du navire M/S Francia III demeure introuvable. Officiant également comme commandant de bord, l'armateur dénommé Franc Antonio Norbert est frappé d'un avis de recherche depuis que ce drame ayant causé la mort de 85 personnes s'est produit. Mais jusqu'à ce jour, les recherches sont restées infructueuses, à preuve aucune information prouvant le contraire n'est émise par les autorités compétentes. 

LA UNE DU 20 JANVIER 2022

Publié le mercredi, 19 janvier 2022

Page 1 sur 815

Fil infos

  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur
  • Réseau de trafiquants démantelé aux Comores - Un projet d’exportation illicite de deux tonnes d’or déjoué
  • Conjoncture - Le FMI insiste sur le volet social et les infrastructures 
  • Association Tsiky Mahajanga - Les 10 ans de bénévolat et de dévouement de Gilles Tavernier reconnus
  • Déforestation - L’ «Ala atsinanana » en détresse !
  • Jeunes agressés dans un karaoké - Des éléments des Forces de l’ordre pointés du doigt

Recherche par date

« January 2022 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31            
Pub droite 1

Editorial

  • Au ras des pâquerettes !
    La déviance mène partout, conduit nulle part sauf sur le droit chemin ! Une certaine partie de la classe politique du pays notamment celle qui revendique l'honneur d'appartenir à l'Opposition s'enlise dans la démence intellectuelle. On dévie à cœur joie les débats. On crée de faux problèmes et on monte au créneau pour des polémiques stériles. Les vrais débats s'effacent et on s'éloigne des vraies solutions !

A bout portant

AutoDiff