Nos archives web

Sept bus class, issus des lignes 192, 015 et 194, seront opérationnels dès lundi prochain. Selon le premier adjoint au maire, Rakotomiarana Sandy Manjaka, une organisation a été déjà mise en place pour les lignes et arrêts qu’ils utiliseront. Seules les coopératives qui ont déjà exercé dans la zone urbaine pourront participer à ce projet.

Première dame, première responsable

Publié le mardi, 27 juillet 2021

Mialy Rajoelina, l’épouse du Chef de l’Etat Rajoelina Andry, vient d’effectuer un périple de trois jours dans le Deep South. Elle rendait visite, visite de travail mais non de tourisme, dans les deux Districts Androy et Anosy, parmi les plus touchés par le Kere. Une visite marathon au cours de laquelle Madame la présidente de l’Association « Fitia » devait s’enquérir des suites des projets et réalisations sur place.

 

A l’heure de la révolution technologique qui souffle un peu partout dans le monde, les produits « high tech » suscitent un véritable engouement. Madagascar n’est pas en reste car ces différentes innovations sont déjà présentes sur le marché local. D’ailleurs, les grands magasins de produits issus de la nouvelle technologie ne lésinent pas sur les moyens pour mettre ces articles à la disposition de leur clientèle à l’instar de la société « Baolai » via ses magasins à Analakely , Soarano et  Bazar Be - Toamasina.

 

Pêche - Un nouveau souffle au projet SWIOFISH 2

Publié le mardi, 27 juillet 2021

Pour des actions impactant directement le quotidien des bénéficiaires. Au cours des trois dernières semaines, le nouveau coordonnateur national de projet SWIOFISH 2, lors de la deuxième phase du projet de gouvernance des pêches et de croissance partagée dans le Sud-ouest de l’océan Indien, s’est particulièrement indigné face aux résultats actuels du projet et de l’impact de celui-ci sur les personnes cibles dont les pêcheurs.

L'enquête, dans le cadre de l'affaire de tentative d'élimination physique du Président de la République Andry Rajoelina, avance à grands pas. Depuis les premières arrestations des présumés cerveaux de cet attentat le 20 juillet, l'affaire a connu plusieurs rebondissements avec une série de convocations, d'arrestations et d'auditions.

Pour une meilleure production agricole. Le ministère de l’Eau, de l’Assainissement et de l’Hygiène (MEAH) collabore avec le Programme alimentaire mondial (PAM) pour mobiliser les ressources en eau dans le Sud de Madagascar. « Les activités entreprises dans le cadre de cette collaboration profiteront à 16 localités des Régions d’Androy et d’Anosy, les Districts les plus touchés par le Kere.

LA UNE DU 28 JUILLET 2021

Publié le mardi, 27 juillet 2021

CUA, la résurrection !

Publié le lundi, 26 juillet 2021

Antananarivo, la ville d’Andrianjaka, la Ville des Mille renaît-elle de ses cendres ! Guy Willy Razanamasy resurgit-il de sa tombe ! Ou plutôt, le maire Naina Andriantsitohaina jouit-il de la réincarnation du Lahimatoan’Iarivo ! Autant de questions qui taraudent l’esprit en constatant de visu la prouesse du premier magistrat de la ville et son équipe autour de l’assainissement de la Capitale.
Les trottoirs de Soarano-Behoririka se dégarnissent. Ces étalagistes, les petits marchands informels qui occupaient indûment les trottoirs déménagent, à contrecœur évidemment. A coup de sifflets, de cris et des huées, ils ont occupé la rue mais les éléments de la Police municipale épaulés par ceux de la Police nationale maîtrisent la situation. En fait, ils déclinent carrément l’offre de la Commune à savoir les recaser au « Tsenaben’ny Behoririka », un nouveau et joli bâtiment « Manara-penitra », de surcroît, dédié pour. Ces étalagistes délogés jugent trop exigus le 1,5 attribué à chacun. Ainsi, on craint des débordements, des pillages et de toutes les formes d’acte de vandalisme dont les « mercenaires » de certains gros bonnets de la politique de l’Opposition en ont l’apanage. Mais la « fermeté » qui est, semble-t-il, le mot d’ordre émanant du maire de la Commune urbaine d’Antananarivo (CUA)  tient le coup. Et il en faut !
Antananarivo a trop souffert de la gabegie. L’anarchie, le bordel et l’indiscipline régnaient sans partage sur la ville. Saletés, immondices et odeurs nauséabondes sont le lot quotidien des citoyens à tel point que la Capitale de Madagasikara se trouve, parmi d’autres, au premier rang des Capitales les plus sales d’Afrique et du … monde. Bouchons ou embouteillages sur fond de pollution aigüe avec en toile de fond l’insécurité et la pauvreté assombrissent et ternissent le tableau. 
La détérioration sinon la dégringolade voire la dégradation de la Ville des Mille résulte de l’échec de la gestion de la ville par les différents édiles qui se sont succédé depuis les évènements de 72, date à laquelle l’historique édifice de l’Hôtel de Ville fut incendié. Le clientélisme politique qui prévalait depuis empêchait d’engager les changements nécessaires. Réduit en cendres plutôt abandonné en ruines, l’Hôtel de Ville, le bel immeuble à l’architecture coloniale , témoin de l’Histoire, n’a pu être  restauré pour revivre son lustre d’origine que grâce à la volonté tenace d’un certain Rajoelina Andry Nirina, maire élu de Tanà (2007 à 2009), Président de la Transition de 2009 à 2014 et actuel Chef d’Etat, élu s’il vous plaît !
Naina Andriantsitohaina, le maire actuel d’Antananarivo, boosté d’une profonde ambition et d’une ferme volonté de relooker l’image de la Capitale, est en œuvre sinon en chantier. Le « Veliranon’Iarivo », le pacte sacré qu’il a contracté avec le « Vahoakan’Antananarivo » se met en marche. Fort du soutien moral de l’opinion, le premier magistrat de la ville fonce. Il n’a pas droit à l’erreur. La vitesse marche arrière n’existe point dans la machine.
Ce début prometteur dans les efforts d’assainissement de la Capitale rappelle en grandeur nature la prouesse et le courage d’un certain Guy Willy Razanamasy. Maire élu de la Capitale en 1995, « Le Sola » toilettait la Ville des Mille. A ce rythme, la CUA connaîtra assurément la résurrection où il sera bon de vivre.
Ndrianaivo

La une du 27 juillet 2021

Publié le lundi, 26 juillet 2021

Armée Malagasy - Haro sur les conspirations

Publié le lundi, 26 juillet 2021


Dimanche soir, le Premier ministre Christian Ntsay a clairement confirmé la véracité des informations en circulation sur le projet d’attenter à la vie des hautes personnalités de l’Etat dont le Président Andry Rajoelina lui-même. « C’est du vrai et non du cinéma », devait-il souligner. Les Forces de défense et de sécurité du pays qui se saisissent d’office se mobilisent d’elles-mêmes face à la situation.
Les auditions se multiplient et les réactions continuent à fuser de partout. Hier matin, le ministre de la Défense nationale, le Général de corps d’armée Richard Rakotonirina, a réuni le chef de l’Etat-major des armées ainsi que les trois chefs d’Etat-major avec les responsables du ministère et ceux de l’Etat-major à Ampahibe, Antananarivo. Le projet funeste élaboré par un groupe dont le vrai commanditaire reste encore à identifier a été au menu de la rencontre des chefs militaires.
Face à la menace d’attentat contre la vie du Président de la République, le ministre a ordonné la mise en place de toutes les dispositions pour mettre fin aux actions des conspirateurs qui portent préjudices à la sûreté de l’Etat et du choix du peuple malagasy. En jargon militaire, il s’agit de renforcer la mesure de défense opérationnelle du territoire face aux menaces internes ou externes.
L’intervention du ministre a été également assortie d’une sévère mise en garde à l’endroit des complices qui qu’ils soient. Ce sera la tolérance zéro si jamais des éléments des forces militaires ou de la police se trouvent être mêlés d’acte de déstabilisation. La marine nationale et le secteur de l’aviation sont aussi priés de prendre des mesures qui leur incombent pour prévenir toute éventualité.
10 millions d’euros
Selon un observateur avisé, les assassins vont sûrement changer de stratégie si jamais ils pensent récidiver. C’est alors tout le pays entier qui est menacé. Le pays a donc besoin d’une puissante force aéronavale, bien équipée et dotée de technologie récente, à défaut d’une aviation capable de rivaliser avec celle de l’ennemi qui ne lésinera sans doute pas sur les moyens pour parvenir à son funeste objectif.
En effet, les directives émanant du général Rakotonirina ont fait suite à l’intervention médiatique du Premier ministre. Aux termes du point 9 de l’article 65 de la Constitution de la République, celui-ci « assure la sécurité, la paix et la stabilité sur toute l’étendue du territoire national dans le respect de l’unité nationale ; à cette fin, il dispose de toutes les forces chargées de la police, du maintien de l’ordre, de la sécurité intérieure et de la défense ».
Le Premier ministre a aussi « autorité sur les membres du gouvernement dont il dirige l’action, et est responsable de la coordination des activités des départements ministériels ainsi que de la mise en œuvre de tout programme national de développement » (point 2 du même article).
Dans la même foulée, le communiqué conjoint de Madagascar Oil S.A. et son actionnaire majoritaire, Benchmark Group, confirme la réception d’un mail du citoyen franco-malagasy Paul Rafanoharana sollicitant un financement à hauteur de 10 millions d’euros à des fins de déstabilisation politique. « Au vu du caractère choquant et surprenant de cette demande, la direction générale de Benchmark Group n’a pas répondu à cette demande », souligne la source.
M.R.

Fil infos

  • Lalatiana Rakotondrazafy Andriatongarivo - « Paul Rafanoharana n’a jamais été conseiller du Président de la HAT »
  • Menaces intérieures et extérieures - Les Forces armées derrière le Président
  • Ralaialitiana Andrianarisoa, témoin d’histoire - « La mise en cause des intérêts économiques de sociétés étrangères entraîne à chaque fois la déstabilisation du régime »
  • Tentative d’élimination physique du Président Rajoelina - « Un tel projet va à l’encontre des valeurs malagasy »
  • Cardinal Tsarahazana Désiré à Iavoloha - « Les catholiques s’opposent à la violence et l’attentat à la vie »
  • Kidnapping à Anjozorobe - Un suspect échappe de la protection des Forces et meurt lynché
  • Présidents en exercice à Madagascar - Au moins quatre attentats manqués depuis 1975
  • Conjoncture - Une inflation à surveiller de très près !
  • Tentative d'élimination physique du Président - 11 gendarmes dont 4 GSIS et deux généraux auditionnés
  • Mobilisation pour le Sud - Vers la capitalisation des ressources en eau

La Une

Recherche par date

« July 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Pub droite 1

Editorial

  • Trop de princes !
    Que la triste et choquante tentative d’élimination physique de la personne du Chef de l’Etat ne nous voile pas les réalités toujours compliquées et encore difficiles vécues par les concitoyens. Qu’il nous soit permis de dresser sans état d’âme, ni complaisance ou détours le tableau qui met en relief la vie nationale vue surtout sous l’angle du train de vie des « Mpitondra Fanjakana ». Et qu’il nous soit admis également de rappeler, en toute humilité et en toute franchise, les consignes decelui à qui le peuple a confié son pouvoir et son avenir.La population vit dans une ambiance des plus tordues. Les effets délétères de la pandémie corsent tous les secteurs des activités économiques dont le tourisme qui littéralement s’agenouille. Les opérateurs attirent sérieusement l’attention des décideurs que leurs chiffres d’affaires ont baissé d’au moins 56 %. Le nombre des sans-emplois gonflent. Le coût de la vie, de son…

A bout portant

AutoDiff