Nos archives web

Les Barea de Madagascar domptent les Cœlacanthes des Comores (2-1), hier, à l'issue d'une rencontre  palpitante et pleine de suspense jusqu'au bout. Après cette victoire contre les Comores, Madagascar est en tête du groupe 1 provisoirement devant les Cœlacanthes avec 6 points sur deux matchs gagnés et un perdu, au même point que les Comores et le Ghana qui ont aussi battu le Mali sur le même score (1-2) à l’extérieur.

Les protégés de Rôrô ont maîtrisé le match malgré leur statut d’outsider (avant la rencontre). Ils ont bien prouvé par les propos de leur coach que le statut de favori s’arrête au coup d’envoi de la rencontre. Car, Rayan Raveloson et ses camarades ont profité de la première erreur comorienne pour faire trembler le filet de Ben Boena, gardien comorien, seulement à la 57e seconde du coup d’envoi.

« Unir nos forces pour soutenir les femmes dans la gestion des menstruations ». Tel est le thème adopté par Madagascar dans le cadre de la célébration de la 10ème Journée mondiale de l’hygiène menstruelle (JMHM). De nombreuses activités y afférentes se sont tenues durant 3 jours, depuis mercredi dernier jusqu’à hier à Toliara, capitale de la Région d’Atsimo-Andrefana. 

Un accompagnement est proposé aux candidats pour le  prochain examen de baccalauréat qui se déroulera au mois prochain. La Commune urbaine d'Antananarivo (CUA) organise ainsi une semaine d’exposition pédagogique pour les élèves de la Circonscription scolaire (CISCO) d’Antananarivo-ville. D'après l’explication d’un responsable, l’objectif est d’aider les candidats afin d’augmenter leur chance de réussite lors de cette nouvelle session.

Les intoxications alimentaires dues à des produits endommagés ou périmés constituent une menace pour les consommateurs, a déclaré hier le ministre de l'Industrialisation et du Commerce, Edgar Razafindravahy, lors de la célébration de la Journée internationale de la sécurité sanitaire des aliments. Selon lui, bien que les normes sanitaires soient partiellement respectées à Madagascar, des efforts soutenus sont nécessaires pour améliorer la sécurité alimentaire. La Direction de la protection des consommateurs (DPC), sous l'égide du MIC, est chargée de surveiller et de tester la qualité des produits alimentaires locaux et importés avant leur mise en vente.

Atterrissage imminent. Grâce à un intérêt grandissant de l’opinion touristique internationale à l’égard de Madagascar, Emirates, une compagnie aérienne dubaïote d’envergure, a annoncé officiellement, hier en fin d’après-midi à Anosy, dans les locaux du ministère du Transport et de la Météorologie, son débarquement prochain en terre malagasy, plus précisément le 3 septembre 2024. A l’issue de cette annonce, le ministre du Transport et de la Météorologie, Valéry Ramonjavelo, a déclaré : « Notre accord avec les Emirats arabes unis pour cette nouvelle liaison entre Antananarivo et Dubaï représente une avancée majeure pour le développement du tourisme et du commerce entre les deux pays ». 

Bonne nouvelle pour les nostalgiques du hip-hop « Old School ». Cela faisait un moment qu’on voyait fleurir l’affiche du groupe Da Hopp sur les réseaux sociaux. Ce dernier, l’un des pionniers de la culture urbaine, plus précisément le rap, annonce une autre retrouvaille avec ses fans pour revivre les bons moments, et ce, à travers un concert de nostalgie hip-hop. Le show se tiendra au Kudéta Urban Club, Anosy, le 25 juin à partir de 21h. Ce rendez-vous inédit sera une autre opportunité au trio et son équipe de retrouver encore une fois le public et de permettre ainsi à la nouvelle génération de les découvrir. 

Le Comité ad hoc de recrutement du directeur général du Bureau indépendant anti-corruption (BIANCO) a procédé hier au dépouillement des dossiers de candidatures. A l'approche de la fin du mandat 2019-2024 de l'actuel DG, un appel à candidatures a été lancé par le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité au cours des 30 derniers jours. En réponse, 33 dossiers de candidats ont été reçus. C’est quasiment deux fois moins que les 64 candidatures reçues en 2019. 

Marc Ravalomanana persiste dans ses efforts incessants pour déstabiliser Madagascar. Avec sa plateforme Firaisankina, il conteste une fois de plus les résultats des législatives du 29 mai, dénonçant sans preuves concrètes des fraudes et des irrégularités lors d'une réunion à l'hôtel Le Hintsy Ambohimanambola. En réalité, cette manœuvre n'est qu'une nouvelle tentative pour semer le chaos et affaiblir les institutions du pays.



Retour du froid glacial à compter de dimanche prochain. Selon la prévision météorologique, une baisse progressive de la température est prévue dans les trois prochains jours pour la partie centrale du pays, notamment dans les Régions de Vakinankaratra et Haute-Matsiatra. Dans la Région de Vakinankaratra, la valeur minimale atteindra 4° C. A Antananarivo, la température variera de 12 à 23° C. La météo dans le pays est caractérisée par le régime d’alizé qui opère dans les parties nord-est, centre-est et centre du pays, tandis qu’un mur de froid, présent dans le Canal de Mozambique, se rapproche peu à peu de la Grande île, ce qui engendre cette chute des températures.

Dans les Hautes-terres centrales, les températures varieront aujourd’hui de 8 à 22° C. Pour samedi, le thermomètre affichera des températures minimales allant de 6 à 12° C. Et dimanche prochain, ces valeurs seront de 4 à 12° C. En ce qui concerne les températures maximales, elles varieront respectivement de 23 à 24° C, de 22 à 25° C et de 18 à 22° C durant ces trois jours. Des averses orageuses ainsi que des brouillards matinaux sont toujours attendus.

Hausse de 1,5° C de la température mondiale

Le 5 juin dernier, l’Organisation météorologique mondiale (OMM) a publié un nouveau bulletin sur les prévisions annuelles à décennales du climat à l’échelle mondiale. Il a été stipulé que la température mondiale devrait dépasser les valeurs préindustrielles de plus de 1,5° C pour ces cinq prochaines années. Ce bulletin a été publié à l’occasion du discours du Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, appelant à une action climatique beaucoup plus ambitieuse dans la perspective du sommet du G7 qui se tiendra en Italie du 13 au 15 juin. La température moyenne mondiale des 12 derniers mois, de juin 2023 à mai 2024 est la plus élevée jamais enregistrée. Elle dépasse de 1,63° C la moyenne préindustrielle.

Face à cette situation, l’OMM tire la sonnette d’alarme. Les effets climatiques actuels sont déjà dévastateurs. Il s’agit notamment de vagues de chaleur extrêmes, d’épisodes de sécheresse et de précipitations extrêmes ; de réduction des nappes glaciaires, des glaces de mer et des glaciers, ainsi que d’accélération de l’élévation du niveau de la mer et du réchauffement des océans. L’élévation des températures mondiales, attendue ces cinq prochaines années, est due au gaz à effet de serre.

Anatra R.

La une du 7 juin 2024

Publié le jeudi, 06 juin 2024

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Recherche par date

« June 2024 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
          1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff