Hier, la Gendarmerie a arrêté un Chinois à Andranovelona, District d’Ambohidratrimo. Puis, le concerné a dû être traduit devant le Parquet pour outrage envers les représentants de la loi, ainsi que rébellion. Les faits sont survenus vers 7h du matin lorsque des éléments de la brigade de police routière de la Gendarmerie ont immobilisé trois véhicules faisant route vers la Capitale, à leur check point à Andranovelona, sur la RN4.

Lors du contrôle, les Forces de l’ordre ont alors réalisé que la visite technique des véhicules a déjà expiré et les conducteurs n’avaient même pas leurs permis. Les documents à la disposition des suspects, c’est-à-dire la visite technique, etc., leur ont été retirés immédiatement. C’était dans ces circonstances que le ressortissant chinois, en cause, a vivement réagi comme pour témoigner sa protestation.  Sans autre forme de procès, il s’est emparé de force de la clé du véhicule de la Gendarmerie avant de jeter l’objet au sol. De plus, il a fait autant avec les fiches de travail se trouvant à une table lorsqu’il a voulu retrouver ses propres papiers.

Du coup, les Forces de l’ordre ont arrêté le Chinois avant qu’elles ne le placent en garde à vue afin de le soumettre à une enquête, selon la loi en vigueur. L e concerné risque gros dans la mesure où il devra répondre de ses actes à propos de trois chefs d’inculpation : une période de visite technique expirée pour ses véhicules, le non-port de permis de conduire, qui représente une infraction grave au code de la route, enfin et surtout outrage, rébellion et injures envers des agents dépositaires de la force publique. Sans tarder un instant, la Gendarmerie a également informé le procureur d’Antananarivo sur cette situation.

Pour l’heure, on ne sait pas encore sur le compte du chinois en cause. On ignore ses activités au pays, encore moins où il réside. De toute façon, une source auprès de la Gendarmerie de la localité où les faits se sont produits s’est simplement contentée d’affirmer ignorer cette situation, Andranovelona, n’appartenant pas à sa circonscription, selon ses dires. Affaire à suivre !

Franck R.

Publié dans Société

Non catégorique. La députée Anyah, Aina Rafenomanantsoa de son vrai nom, l’a fait savoir publiquement hier sur sa page Facebook. Une publication relative à l’avortement qui a suscité beaucoup de commentaires, des critiques en majorité. Ce niet catégorique fait référence à la nouvelle proposition de loi relative à l’interruption thérapeutique de grossesse (ITG), laquelle est prévue passer à l’actuelle session ordinaire de l’Assemblée nationale.

Publié dans Société

En l’espace de deux jours seulement, un incendie s’est produit aux environs de deux sites inscrits dans la liste de patrimoine national. Il s’agit du palais d’Ambohidratrimo et celui d’Ilafy. Bien que les feux n’aient pas atteint les collines royales, les forêts protégeant les lieux sont parties en fumée.  Le premier feu s’est déclaré au début de la semaine et concernait la zone forestière, tout près du Rova d’Ambohidratrimo, tandis que celui d’Ilafy s’est produit, hier.

 

Publié dans Société
mercredi, 20 octobre 2021

Et les hommes !

Le « Velirano » va ! Il marche vite et fort à telle enseigne que le pays vibre. Les grands chantiers à travers l'île secouent le tranquille et légendaire quotidien des peuples.

 

Publié dans Editorial

Garantie et fonds propres sont les premiers facteurs bloquant la majeure partie des malgaches désireux d’acquérir un bien immobilier. Ce constat a été exposé, hier à Andavamamba, lors de la signature de convention entre Sipem Banque et Solidis Garantie portant sur la facilitation d’accès aux crédits immobiliers, tant pour les professionnels que pour les particuliers.

Publié dans Economie

Plus de soixante-dix candidats seront en lice pour le titre de « Miss et Mister TBF» ce dimanche. En jeu, les titres et deux places en finale. Coup de projecteur sur la beauté de la jeunesse. La quatrième édition du concours « Miss et Mister Teen Beauty Fashion » Madagascar débutera ce dimanche 24 octobre à 14 heures à L’IKM Antsahavola.

Publié dans Culture

Au lendemain de la saisie de pierres précieuses d'une valeur de 500 000 dollars, à l'aéroport international d'Ivato, avant - hier, l'étau se resserre autour du ministère des Transports. En effet, malgré la fermeture des frontières aériennes, certains vols internationaux qui transportent des passagers à leur bord font office d'exception. Si les sorties du territoire ne sont pas interdites comme pour les vols de rapatriement, les déplacements sous forme d'aller et retour sont toutefois conditionnés.  C'est par exemple le cas des vols spéciaux pour les athlètes et sportifs malagasy qui doivent participer à des compétitions internationales.

 

Publié dans Politique

Lundi, un Français a fait tout pour refuser son extradition vers la France. Sorti de la maison d'arrêt d'Antanimora la veille où il se trouvait depuis le mois dernier, faisant suite à son arrestation à Antsiranana, ce Français accusé de meurtre en France a tenté de se mutiler dans les toilettes de l'aéroport international d'Ivato quelques minutes avant son embarquement.

Publié dans Politique
mercredi, 20 octobre 2021

LA UNE DU 21 OCTOBRE 2021

Publié dans La Une

Fil infos

  • Mission du FMI à Madagascar - Deux appuis financiers importants sur la table des négociations
  • ACTU-BREVES
  • Actu-brèves
  • Enseignement supérieur - L'université de Fenoarivo -Atsinanana officiellement inaugurée 
  • Administration - Le Président veut des collaborateurs loyaux et efficaces
  • Actu-brèves
  • JIRAMA - Le manager de redressement bientôt dans le ring
  • Lutte contre la corruption à Madagascar - Le CSI pointe du doigt les blocages institutionnels
  • Conseil des ministres décentralisé - Focus sur Toamasina
  • Législatives - 470 prétendants à l’assaut des 163 sièges au Parlement

La Une

Recherche par date

« October 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Pub droite 1

Editorial

  • Recadrage présidentiel
    Au terme d’un Conseil des ministres, délocalisé à Toamasina, la capitale de la Région d’Atsinanana, le Chef de l’Etat Rajoelina Andry et la délégation qu’il conduit, des membres du Gouvernement, se sont enquis de l’état actuel de la situation de l’avancement des travaux s’inscrivant dans le cadre des projets présidentiels dans le Grand Port et aussi de la Région d’Analanjirofo.A Toamasina, le Président Rajoelina et sa suite dont entre autres le Premier ministre, Ntsay Christian, la ministre de la Justice Landy Mbolatiana Randriamanantsoa, le ministre des Travaux publics, le colonel Ndriamihaja Livah Andrianatrehina, le Secrétaire d’Etat en charge des Nouvelles villes Gérard Andriamanohisoa et bien d’autres, ont constaté de visu l’état de la réalisation des travaux. Le chantier MIAMI, un projet présidentiel phare dans le Grand Port de l’Est, continue son bonhomme de chemin. En dépit des retards dus aux crises sanitaires de 2020- 2022 et surtout à cause de…

A bout portant

AutoDiff