Parmi les centres bénéficiaires de soutien. L’association Capricornus vient de faire un don d’intrants de santé pour le centre Vonjy, implanté dans l’enceinte du centre hospitalier universitaire de gynécologie-obstétrique de Befelatanana. Les divers médicaments offerts serviront notamment au traitement des victimes de violences sexuelles qui y sont prises en charge, notamment pour les soins d’urgence. « Nous avons déjà remis des dons pour ce centre, afin de venir en aide aux victimes, constituées majoritairement de mineurs. Cette fois-ci, notre action entre dans le cadre de la célébration de notre 10ème anniversaire », affirme Herisolo Rasoazanamaka, présidente de ladite association œuvrant dans la promotion des droits humains.

 

Le centre Vonjy Befelatanana offre, rappelons-le, une prise en charge intégrée pour les victimes de violences sexuelles, depuis l’accueil et l’écoute jusqu’à l’accompagnement psychologique, en passant par les consultations, les médicaments et les diverses procédures pour les poursuites des auteurs. L’établissement a enregistré plus de 900 cas de viol l’année dernière, contre 843 en 2019. De janvier en septembre dernier, 804 cas y sont passés, selon les statistiques. Le centre a déjà recensé 28 cas durant ce mois en cours.

 

Patricia R.

 

 

Publié dans Société
Page 2 sur 2

Fil infos

  • Inondations à Antananarivo - La nécessité d’une nouvelle ville devient pressante 
  • Gestion des catastrophes - L’Exécutif appelle le BNGRC à une meilleure anticipation
  • Impôt - Le GEM suggère d’assouplir les incitations fiscales
  • Montée des eaux à Antananarivo - Le BNGRC pris de court ?
  • Président Rajoelina aux côtés des sinistrés - « Nous devons rester unis dans les moments difficiles »
  • Sinistrés des intempéries à Antananarivo - Le Président Rajoelina appelle à la solidarité de tous 
  • Drame maritime de Soanierana-Ivongo - L'armateur demeure introuvable !
  • Inondations des plaines d’Antananarivo - 53,2 milliards d’ariary investis en 2017-2020
  • Montée des eaux à Antananarivo - Les remblayages illicites pointés du doigt
  • Décès du Général de corps d’armée Herilanto Raveloharison - La République perd un grand serviteur

La Une

Recherche par date

« October 2021 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31
Pub droite 1

Editorial

  • Un front de trop !
    Alors que les dirigeants du pays s’affairent à affronter l’urgence sanitaire et l’urgence de la reforestation, deux urgences nationales, voilà qu’une troisième urgence nationale pointe son nez : la montée des eaux. Bref, le régime se trouve en face de trois fronts de guerre qu’il faille attaquer en simultané. Evidemment, il faut avoir la tête posée et les reins solides. En somme, c’est l’avantage pour un pays d’avoir un dirigeant jeune en pleine possession de ses facultés intellectuelles et physiques.

A bout portant

AutoDiff