Nos archives web

LA UNE DU 08 DECEMBRE 2022

Publié le mercredi, 07 décembre 2022

La compagnie aérienne Madagascar Airlines consolide sa flotte. Elle va réceptionner un nouvel appareil, en l'occurrence un Embraer E190 E2, en début d'année prochaine, en formule dry lease. Le contrat de partenariat entre Madagascar Airlines, l'avionneur Embraer et le loueur d'avions américains Azzorra, a été signé hier au Palais d'Etat d'Iavoloha, au cours d'une cérémonie officielle. Une cérémonie qui « symbolise et témoigne de notre volonté et notre engagement de redresser notre compagnie nationale », note le Président de la République Andry Rajoelina.

Décidément, Jean Baptiste Ramarozatovo nous a régalés, hier, avec un score de -9. Johary Raveloarison, quant à lui, a brillé avec un « Hole in One ». Vous savez quoi ? C'est loin d'être fini !

 Des blessures plus ou moins graves, essentiellement au visage, et qui sont dues aux jets de pierres, mais aussi des dégâts matériels : au moins six véhicules aux pare-brises et vitres détruits ! Quant à la circulation, elle était également interrompue sur les lieux. C'est ce qui a marqué cette journée explosive se traduisant par deux heures d'échauffourée à l'ENS Ampefiloha, hier.

La fréquentation des sites de vaccination anti-Covid- 19 en chute libre. Le taux de vaccination dans le pays reste encore faible : moins de 10% si l'objectif est d'atteindre 50, 5% de la population d'ici 2023. D'après la Direction du programme élargi de vaccination (DPEV) au niveau du ministère de la Santé publique, après 19 mois du lancement de la campagne de vaccination contre la Covid-19, le taux de vaccination est encore de 6, 50%. « Seulement, moins de 2 000 000 personnes ont été complètement vaccinées si on devrait atteindre 14 000 000 d'ici 2023 », soutient un responsable au sein de cette direction, durant la cérémonie de remise de certificats de reconnaissance aux entreprises qui ont fait vacciner plus de 80% de leur personnel.

En cette 22ème édition de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, l'effervescence  demeure intacte chez les fans de football. Tous les moyens sont bons pour avoir accès aux matchs dans le cadre de cette grande compétition mondiale. Ainsi, la société Baolai continue de gâter sa clientèle.  De plus, la marque « Hisense » sponsor officiel de la compétition est représentée officiellement ici à Madagascar depuis 12 ans par la Société « Baolai » sise à Soarano, Analakely et Bazar Be Toamasina. 

 

Elle a vu la pauvreté, le malheur et l'appel de détresse de Fitiavana kely, une petite orpheline qui vient de perdre sa mère suite à une maladie. De nombreux internautes ont partagé cette triste nouvelle sur le réseau social Facebook. La chanteuse a eu le cœur brisé lorsqu'elle a appris la nouvelle. Emue par l'annonce, la chanteuse Black Nadia a, à son tour, publié un texte dans lequel elle tient à aider Fitiavana kely. Très affectée par les conditions de vie de l'orpheline, la chanteuse se démène pour pouvoir adopter Fitiavana Kely. Black Nadia veut accueillir la petite chez elle. 

Les agents de première ligne des Etats francophones d'Afrique se réunissent présentement au Radisson Blu, en vue du renforcement du réseau régional sur la détection de trafic illicite des matières nucléaires et radioactives. Cet évènement est organisé dans le cadre de la mise en œuvre du plan intégré d'appui en matière de sécurité nucléaire à Madagascar, par l'Agence Internationale de l'énergie atomique (AIEA) à travers l'Institut National des sciences et techniques nucléaires (INSTN-Madagascar), en coopération avec la Douane malagasy.


Le ministre des Sports sort de son mutisme après la polémique autour du forfait de Madagascar aux jeux de la Commission de la jeunesse et des sports de l’océan Indien. Et ce, au cours d’une interview donnée à la presse en marge de l’accueil des Ankoay champions d’Afrique de basketball 3x3 hommes, dans lequel il se met à livrer la position officielle. Le ministre Tinoka Roberto Raharoarilala préfère mettre en avant le peu d’enjeu autour des jeux de la CJSOI, pour expliquer l’absence de Madagascar. Il évoque aussi la priorité accordée par le Gouvernement aux Jeux des îles de l’océan Indien qui vont se dérouler à Madagascar en hiver prochain. « Nous estimons qu’il s’agit de rencontres amicales, sans classement. Sans vouloir dévaloriser ces jeux, il faut souligner qu’il n’y a pas de classement à l’issue de ces jeux » dit-il, rajoutant qu’il n’y a pas « d’étapes à franchir pour réaliser d’autres choses après ». Le membre du Gouvernement estime qu’il faut « se concentrer sur les athlètes » et faire en sorte « d’en envoyer le maximum à l’extérieur et de solliciter des experts à venir nombreux à Madagascar ». L’objectif est, selon ses propos, que la Grande île soit numéro un aux JIOI. Et le ministre d’expliquer en outre que l’Etat a une politique en matière de sports et que les décisions ne sont pas prises en douce.
Ce faisant cependant, le ministre des Sports ne fait que rejeter de l’huile sur un feu encore vivace après la grosse déception de nombreux athlètes suite à une non-participation à ce rendez-vous sportif destiné aux jeunes de l’océan Indien qui se déroule depuis dimanche et jusqu’à ce dimanche à Maurice. Si la participation à ces jeux n’était pas une priorité, beaucoup se demandent ainsi pourquoi le sujet a été soumis en Conseil des ministres en juillet dernier. De la même manière, il faut également se demander pourquoi ne pas avoir communiqué officiellement ce forfait dès le mois de juillet. Au lieu de cela, le ministère a laissé les athlètes qui se sont préparés depuis plusieurs mois voire années, dans l’ignorance jusqu’à la veille du début des compétitions. Les propos du ministre contredisent également ceux de plusieurs sources officieuses qui assurent que Madagascar a négocié avec les autorités mauriciennes jusqu’à la dernière heure et ne doit son forfait qu’à la fermeté des interlocuteurs qui ont mis en avant la clôture des engagements des athlètes. Notons que le ministre a souligné durant son entretien à la presse qu’il ne faut pas politiser le sport. Il a aussi pesté contre ceux qui préfèrent véhiculer en mal les moindres défaillances, reconnaissant sans le dire donc l’existence d’une défaillance derrière le forfait de Madagascar à ces jeux de la CJSOI…
 La rédaction
 

La une du 7 décembre 2022

Publié le mardi, 06 décembre 2022

Page 1 sur 1044

Fil infos

  • Transport aérien - Madagascar Airlines renforce sa flotte avec un Embraer neuf 
  • Douane - Les trafics de matières nucléaires à la loupe
  • Ministre Tinoka Roberto - De l’huile sur le feu de la déception
  • Christine Razanamahasoa - Coup de couteau dans le dos de Rajoelina
  • Développement - « Madagascar peut dépasser ses voisins africains » selon la Banque mondiale
  • Forfait de Madagascar aux jeux de la CJSOI - Que les responsables soient sanctionnés !
  • Hajo Andrianainarivelo - «  L'une des mesures phares pour Madagascar, c'est d'établir une bonne gouvernance ! »
  • Drogue dure - La méthamphétamine s'achète à 150 000 ariary le gramme
  • Coupures incessantes de l’électricité - Les usagers de la JIRAMA se rebellent !
  • Grève du personnel du Sénat - L'adoption du projet de loi des Finances reportée

Recherche par date

« December 2022 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
Pub droite 1

Editorial

  • Quid du sort de l’environnement !
    Le pays se dégrade. Un constat amer pour tout citoyen jaloux de l’avenir de la Nation. A en croire l’article dûment élaboré par notre confrère tout récemment « Destruction de l’environnement » (vendredi 2 décembre), la machine environnementale de la Grande île tourne à la vitesse marche arrière. Un article qui se doit vivement d’interpeller tous les acteurs de développement du pays dont entre autres les autorités publiques, les élus, la Société civile, les mouvements associatifs, les lanceurs d’information, les simples citoyens, la communauté de base, etc.

A bout portant

AutoDiff