vendredi, 17 mars 2023

LA UNE DU 18 MARS 2023

Publié dans La Une

Déféré au Parquet pour tentative d’enlèvement, un Pakistanais d’une cinquantaine d’années a été finalement placé sous mandat de dépôt à Antanimora, hier. L’affaire a démarré près d’une église à Andavamamba, le 13 mars dernier. Les raisons. L’une des filles victimes, respectivement 12 et 14 ans, est tombée en syncope. Plusieurs sources, via surtout les réseaux sociaux, ont avancé que le suspect l’aurait droguée. Une accusation qui a valu au suspect d’avoir une meute de riverains sur son dos. Résultat : le Pakistanais en cause a failli essuyer la foudre populaire s’il n’y avait pas la Police qui, alertée, s’est dépêché rapidement sur place pour l’arrêter. 

Publié dans Société

247 cas traités depuis mars 2020. Le centre Vonjy sis dans l’enceinte de l’« Hopitaly Be » de Toliara enregistre 8 cas d’abus sexuels touchant les garçons. Les victimes sont âgées de 4 à 16 ans, tandis que les auteurs étant des adultes. Ces derniers se composent en majorité des voisins des victimes, selon les informations recueillies. « Si l’on enregistre respectivement un garçon victime de viol en 2020 et 2021, ils étaient 5 en 2022. Pour cette année, l’une des victimes sur les 26 cas traités est aussi un garçon », informe Guy Holea, point focal dudit centre de prise en charge intégrée. Dans la plupart des cas, les garçons jouaient avec leurs amis avant d’être abusés par leurs aînés. Face à cette situation, le médecin traitant auprès du centre encourage les parents à suivre de près les fréquentations de leurs enfants et à les surveiller autant que possible. Le centre Vonjy de Toliara se démarque par le fait qu’un médecin s’y assure le traitement des victimes de viols par voie anale auprès de cet établissement hospitalier. 

Publié dans Société

Dorénavant, les migrants ayant fui la Région du sud de Madagascar et squatté la réserve de Menabe Antimena, peuvent enfin jouir du programme « Titre vert » dans le village de Bezeky. Ainsi, plus de 500 ménages auront des terrains à cultiver pour subvenir à leurs besoins hors du parc. Ils pourront obtenir des certificats fonciers pour les parcelles données par le Gouvernement après qu'ils aient prouvé l'utilisation productive de la terre. Ce sera un nouveau départ pour eux et un soulagement pour cette partie de l'aire protégée déjà presque anéantie.

Publié dans Société
vendredi, 17 mars 2023

Dos au mur !

Acculé, dos au mur, Pierre Lenoble Navony se dirige vers la porte de sortie. Débouté par deux fois, le président du Haut Conseil pour la défense de la démocratie et de l'Etat de droit (HCDDED) voit son avenir compromis. 

Pierre Lenoble Navony et son équipe du HCDDED, visiblement en prise à l'acharnement contre le Chef de l'Etat Rajoelina Andry, intentent une action réitérée par une deuxième auprès de la Haute Cour constitutionnelle (HCC) aux fins d'engager le processus d'empêchement du locataire d'Iavoloha. Par deux fois, les Hauts Conseillers d'Ambohidahy jugent irrecevables leurs requêtes. Les  arrêts et les décisions de la HCC sont irrévocables. Elles ne peuvent pas faire en aucun cas l'objet de recours. La route est bouchée !

Publié dans Editorial

27 % des femmes en Afrique optent pour le statut d’entrepreneur plutôt que celui de salarié. Il s’agit de l’un des plus gros ratios au niveau mondial selon Hassanein Hiridjee, CEO du Groupe AXIAN, lors de sa prise de parole à l’occasion de la cérémonie d’ouverture du Salon des femmes entrepreneures (SAFE), hier au Novotel, Ivandry. Cet évènement qui se tient jusqu’à demain a comme objectif de mettre en exergue le poids des femmes entrepreneures dans l’économie du pays. 

Publié dans Economie

Une année chargée pour Ariry Andriamoratsiresy et son équipe de la compagnie Rary. L’une des plus prestigieuses compagnies de danse contemporaine malagasy fête ses 25 années d’existence, et cela depuis son intégration au sein de l’« Akademia Malagasy » au centre Tahala Rarihasina, Analakely, avec la volonté de maintenir la promotion de cet art et de présenter ses valeurs à travers la culture comme sa principale référence. 

Publié dans Culture

Plusieurs hommes, des présumés membres d'un réseau de ravisseurs, ont été tués dans l'Alaotra, ces dernières semaines. Des informations en provenance de cette partie de l'île évoquent une quinzaine de décès. Ces chiffres n'ont été ni confirmés ni infirmés par les autorités. Les circonstances qui ont causé leur mort, faisant polémique actuellement, ne sont également pas connues. L'on dit que ces décès seraient intervenus dans le cadre de l'exécution de l'opération militaire appelée « harato », mise en branle suite à la série d'enlèvements ayant frappé cette partie de la Grande île dernièrement. Les individus morts seraient donc des bandits. Pourtant, de nombreuses familles des victimes affirment que leurs proches décédés ne sont pas des ravisseurs.

Publié dans Politique

A la veille de l’élection du président de la FIFA, Gianni Infantino, pour un nouveau mandat de quatre ans, Ahmad, ancien président de la CAF est sorti de son silence et ce à l’issue de sa suspension de deux ans, prononcée par le comité d’éthique de la FIFA. C’est sur la Radio BBC Sport Africa qu’Ahmad a affirmé que le football africain est contrôlé par la FIFA. « Le comité d'éthique de la FIFA manque d'indépendance et l'instance dirigeante du football contrôle l'Afrique pour des raisons stratégiques ».

Publié dans Politique

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Recherche par date

« March 2023 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff