vendredi, 03 mars 2023

LA UNE DU 4 MARS 2023

Publié dans La Une

Les 23 et 27 mars prochains, les Barea de Madagascar disputeront la troisième et la quatrième journées des éliminatoires, en Côte d'Ivoire, pour la Coupe d'Afrique des Nations (CAN) 2024, contre les Fauves du Bas-Oubangui de Centrafrique. Ces matchs seront décisifs car les deux équipes décideront de leur sort pour l'avenir dans la compétition à travers cette double confrontation. 

Cette semaine, Nicolas Dupuis, sélectionneur de Madagascar, a dévoilé une liste des présélectionnés avec 21 expatriés et 9 joueurs locaux. Comme à l'habituel une mélange de vieux avec du neuf. Apparemment,  le coach se penche au fur et à mesure vers le rajeunissement de l'effectif. Car quelques pièces maîtresses ont été toujours maintenues.

Publié dans Sport

De plus en plus fructueux. Le commerce illégal des tortues « Sokake », de l’espèce « Radiata », est actuellement en plein essor à Madagascar. Cette espèce endémique est même devenue un nouveau produit phare dans le commerce en ligne, à en croire Herilala Randriamahazo, coordonnateur de l’ONG « Turtal Survival Alliance » ou « TSA Madagasikara ». En moyenne, ladite ONG œuvrant pour la protection des tortues recense 7 publications de vente par semaine, avec encore un nombre accru de demande. Ces acheteurs potentiels sont surtout intéressés, selon leur commentaire, par les « vertus thérapeutiques » et pour faire de ces espèces sauvages, des animaux de compagnie ou de décor. Ces demandeurs sont attirés par les « sokake » de taille moyenne « juvénile » compte tenu que les autres âges ont déjà été majoritairement exportés illégalement ou domestiqués, ce qui constitue l’une des plus grandes menaces de ce commerce illégal aujourd’hui. Cette situation pourrait nuire à la reproduction de ces tortues et qui peut être considérée comme une « génocide » de cette espèce, voire son extinction dans un futur proche.

Publié dans Société

Jean Marco Lahady, ce chef « Tily » ou scout, mourait sous les tirs des bandits, le samedi 25 février dernier, dans le quartier de Mangarivotra, à Toamasina. La victime a reçu deux balles en plein torse. Alors que trois projectiles ont atteint sa compagne, qui l’accompagnait, sur la moitié inférieure du corps. Mais celle-ci a survécu à ses blessures. Depuis, la Police n’a pas cessé ses recherches pour retrouver les tueurs. Hier, l’affaire a connu un développement. Les éléments de la Force d’intervention de la police ( FIP) ont réussi à coffrer deux individus soupçonnés d’avoir participé au meurtre.

Publié dans Société

Le Maroc est un pays phare et un pilier de stabilité dans la région, a affirmé, jeudi à Rabat, le Commissaire européen à la Politique de voisinage et à l’Élargissement, Olivér Várhelyi, qui a mis l’accent sur « l’extrême importance » du partenariat Maroc-UE.

Dans un contexte mondial marqué par de multiples défis, il n’est pas évident de trouver des partenaires stables comme le Maroc, d’où « l’extrême importance » du partenariat Maroc-UE, a souligné Várhelyi, qui s’exprimait lors d’un point de presse tenu à l’issue de ses entretiens avec le Ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

Publié dans Politique
vendredi, 03 mars 2023

Excès de zèle !

Le FFKM s'entiche ! Les quatre chefs d'église, du moins certains d'entre eux, au sein du Conseil œcuménique des églises chrétiennes de Madagasikara croient dur comme fer qu'ils ont à faire ailleurs, dans le monde de la politique. Ils délaissent leurs propres affaires pour aller s'occuper ailleurs. 

D'emblée, ils entrent en contradiction avec l'enseignement de leur Maître qui, justement, clarifie la chose en disant « Rends à Dieu ce qui est à Dieu et à César ce qui est à César ! » Autrement dit, le Royaume des Cieux de Dieu n'a rien à voir avec l'empire romain de César. Deux domaines différents auxquels toute confusion ne se pardonne pas.

Publié dans Editorial

Accouchement difficile. Sept ans se sont écoulés entre la genèse du projet d'une centrale hydroélectrique et sa réalisation qui peine toujours à aboutir jusqu'à présent. Une situation exposée par Rémy Hubert, directeur général de la Compagnie générale d'hydroélectricité de Volobe (CGHV), hier à Andraharo, à l'occasion d'une rencontre avec les représentants de la presse pour présenter le bilan et les perspectives de ladite compagnie. 

Publié dans Economie

Treize ans après la mort du chanteur, un livre relate la biographie et le parcours artistique de Gabhy. Un concert et une exposition se tiennent actuellement à Ambohidahy, ce qui permettra de découvrir les coulisses de la vie et les évolutions de la carrière musicale de la star.

Publié dans Culture

Freddy se rapproche de la Grande île. Hier à 16heures locales, le résidu du cyclone Freddy était situé à 633 km à l'Ouest de Toliara.  Près de son centre, il est accompagné d'un vent de 55 km/heure et d'une rafale allant jusqu'à 70 km/h. La perturbation se déplace lentement vers le Sud à une vitesse de 3 km/h. On estime qu'il se déplacera vers le Sud-est et s'approchera des côtes de la région du Sud-ouest dans les 3 prochains jours. A compter d'hier, des pluies abondantes ont été présentes dans la partie Ouest et Sud-ouest de l'île. Ainsi, d'après la prévision météorologique, Freddy monte en puissance à mesure qu'il se rapproche, et ce phénomène pourrait atterrir sur les côtes malagasy entre dimanche et mardi prochain. Afin de se préparer aux éventuelles conséquences, une alerte verte est lancée dans l'Atsimo-Andrefana et le Menabe.

Publié dans Politique

Antananarivo a mal à ses routes. Exceptées quelques artères du centre-ville d'Antananarivo (et encore !), l'état de la route est déplorable. La saison des pluies actuelle a d'ailleurs mis à nu l'état lamentable et désastreux de l'infrastructure routière, manifestement dégradée par les pluies torrentielles. De nombreux axes sont pratiquement impraticables. La circulation est rendue difficile voire impossible dans cette situation. L'état catastrophique de certaines portions de routes d'Antananarivo est à l'origine de la multiplication des embouteillages aperçus ces dernières semaines. Idem pour les dégâts causés  aux véhicules.

Publié dans Politique
Page 1 sur 2

Fil infos

  • Nouvel ordre économique mondial - Le Président Rajoelina appelle les pays à l’action
  • Incitation à la haine et diffamation - L'Administration douanière reste de marbre
  • Ambinaninony Brickaville - La propriété d’une lanceuse d’alerte incendiée
  • ONU Commerce et développement - Début du forum des dirigeants à Genève
  • Elections législatives - La débâcle de l’Opposition 
  • ACTU-BREVES
  • Parti TGV - A la recherche d'un nouveau souffle
  • Actu-brèves
  • Forum des dirigeants mondiaux à Genève - Madagascar placé en première ligne
  • 60ème anniversaire de la CNUCED - Le couple présidentiel attendu à Genève 

La Une

Recherche par date

« March 2023 »
Mon Tue Wed Thu Fri Sat Sun
    1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 31    
Pub droite 1

Editorial

  • De l’austérité absolue !
    Pour la énième fois, nous revenons à la charge sur la nécessité absolue d’appliquer la gestion budgétaire basée sur une politique sévère d’austérité.Les députés ont voté sans amendement le projet de Loi de Finances rectificative 2024. Deux points majeurs font la une de cette loi des finances votée à savoir, les coupes budgétaires drastiques et les subventions revues à la hausse accordées à la JIRAMA. Au total 272, 32 milliards d’Ar ont été amputés des finances publiques de l’Etat. Des coupes qui permettront au Gouvernement de faire face à d’autres dépenses beaucoup plus urgentes. Ce sont des mesures encourageantes, des initiatives courageuses mais quelque part impopulaires. Certes, elles vont provoquer de sourdes grognes au niveau de certains ministères. Mais, en vertu de l’austérité absolue, il faut le faire. Nous dirions même qu’il fallait oser aller encore plus loin. N’oublions pas que le Président Rajoelina fraîchement élu en 2018, avait décidé…

A bout portant

AutoDiff